10 Heures de Huy Victoire REUTER - VANDEVORST, DANS LEUR JARDIN...

Eddy Coppée    2009-06-15 15:17:16   

10 Heures de HUY 2009


Une cinquième édition particulièrement brillante, pour ces 10 heures de Huy.

Un rendez-vous attendu que ces 10 heures de Huy ! Point de rencontre des experts du Nord et du Sud du pays, mais aussi une signature et une approche du rallye de régularité propre à ses organisateurs. Jean-Luc Fraikin et Christophe Hellin, ont travaillé de concert pour cette épreuve et le moins qu’on puisse dire est que cette collaboration a été fructueuse.

Delincé - Ninane, retour avec la Cortina

Si le chiffre de 54 voitures au départ ne devait suffire, c’est un bien beau plateau qui était présent à Huy. Les ténors de la discipline ont fait le déplacement pour des motifs divers, mais leur présence n’est pas un hasard. Il est des rallyes où on regrette de ne pas avoir participé.

Mariage, anniversaire & nouvelles autos !

On retrouve sympathiquement le nouveau marié dans son carrosse Dan Camerman, d’autres tels notre ami de Sendrogne Christian Bernard qui en a profité pour fêter son anniversaire. Au contrôle technique l’ambiance est bon enfant et on découvre aussi de nouvelles montures. Ainsi Delince – Ninane ont délaissé l’Escort dont le moteur parait essoufflé pour une Cortina, idem pour Thys et Moors, qui présentent une Porsche 911, sérieusement abîmée au St Nicolas 2005… et reconstruite depuis.

Changement de monture pour Thys - Moors

Première vision pour votre serviteur de la MGB V8 cabriolet d’Eddy D’Hoe, plus légère mais moins rigide, Eddy alternera ses montures suivant le terrain, Bertrand - Chapa sont passés sur une Escort 2L, en attendant une MK1 en cours de montage, Marichal - Riga sur une Golf Gti.

5è en Classic : D’Hoe - Vanoverschelde, MGB V8

Huy, 10 heures et 2 boucles...

Deux boucles pour cette épreuve, une au nord de la vallée mosane avec Marneffe, Landenne et un passage de Meuse pour rejoindre Modave, via des tracés classiques et des points spectacles du rallye du Condroz tels Vierset et Stree.

Dès le départ les pénalités tombent, à Marneffe, notamment pour le premier RT les concurrents sont mis face à un road book , précis, mais où rien n’est laissé au hasard, avec le chrono pour témoin, pas facile d’ouvrir la route dans ces conditions. Juen – Juen, Alfanus Bernard et Guengou- Gathy en savent quelque-chose. Beyers, Verhelle et Lamproye en font les frais.

Autre déconvenue l’accident des organisateurs des Boucles de Charleroi Thierry Crespeigne et Pierre Yves Hendrickx ont été heurtés par un autre véhicule et projetés dans un mur. La golf est « out », mais nos compères sont indemnes. (Si vous connaissez une caisse de Golf pour un don d’organes … merci d’avance !). Reuter - Vandevorst passent à Zéro, ils devancent Camerman - Pigeolet et D’Hoe - Vanoverschelde.

En Touring c’est la R5 de Baseil - Content qui devance Jacquet - Sandron et Recule - Verstraete . C’est au compte goutte que les voitures rentrent à Vyle et Tharoul, pour une mini halte. Et c’est reparti vers Tavier, Bomal pour un retour via Terwaegne.

Baseil - Content, la surprise de la 1ère étape !

La météo est de la partie, le soleil omniprésent. Avantage des suiveurs , mais quelque fois gros soucis avec des pelotons de vélos, motos , promeneurs et autres tracteurs. On soulignera le beau réflexe de Dominiczak sur la Dolomite à Pailhe, se retrouver face à un tracteur dans un chemin de remembrement dans un droite masqué pas facile !! Frayeur pour le conducteur du tracteur, qui lui, savait où il allait.

...c’est ensuite que l’on écrit l’histoire !

Galère pour Camerman qui casse un câble d’accélérateur. La ténacité de Daniel Pigeolet l’emportera sur ce maudit câble, 41 minutes cependant se sont envolées. Si la matinée a été Porsche, Beyers- Lienne font une seconde étape presque parfaite. Ils devancent Musty – Albert et Adriaens - Gully .

Jacquet - Sandron : Classic en vue !

Au final, une victoire serrée...

Au décompte , victoire serrée de Reuter - Vandevorst devant Adriaens - Gully , le président de l’écurie Ardennes a tenu son rang, mais Reuter a eu chaud, Adriaens et Gully ne sont pas loin. Delince - Ninane sur Cortina, ont perdu dix minutes dans une interprétation d’un fléché droit : « de toute façon Robert était en tête depuis le début ». Ils devancent Musty – Albert nettement moins sanctionnés l’après midi . Eddy D’Hoe – Vanoverschelde viennent ensuite : « on a perdu du temps, on a loupé un CP ».

Reuter - Vandevorst, Porsche 914/6

En Touring large victoire acquise dans la seconde étape de Jansemme - Lys devant Reculé - Verstraete et Jacquet - Sandron. Les exercices des uns et les compétitions des autres portent leurs fruits. Bodart père et fille, et Corliano - Franck complètent le classement . Corthals et Paquet sont 7° sur une Fiat 850 coupé avec laquelle ils se sont bien amusés : "on peine un peu en puissance, mais la voiture est légère, c’est sympa comme auto".

Attention aux pneus ! Corthals avec une auto sympa.

Un très beau rallye comme on les aime. Christophe a fait un super rallye et Jean-Luc Fraikin son meilleur tracé. Il n’y a rien à dire, le rallye est bien découpé, le rythme est soutenu. Même avis pour Eddy D’Hoe et Aerts qui n’ont que des louanges pour le parcours. « Ici, il ne faut pas hésiter, auquel cas tu prends une minute. On a vu du public, on a vu des gens compatissants, mais nous étions dans les premiers ».

1er en Touring : Jansemme -Lys, Porsche 911

Belle organisation mais aussi une certaine philosophie du rallye de régularité, moins de carte à tracer, un niveau accessible à tout le monde, les astuces font la différence pour les premiers. Avec un riverain mécontent, on peut dire que cette 5° édition frise la perfection, d’autant que le repas et son accompagnement furent à la hauteur de cette édition.

Eddy Coppée.

LES CLASSEMENTS :

  • TOURING

- 1 JANSEMME-LYS Porsche 911
- 2 RECULE- VERSTRAETEN Ford escort
- 3 JACQUET-SANDRON Toyota celica
- 4 BODART-BODART Porsche 911
- 5 CORLIANO-FRANC Fiat 128

  • CLASSIC

- 1 REUTER - VANDEVOORST Porsche 914/6
- 2 ADRIAENS –GULLY Porsche 914/6
- 3 DELINCE - NINANE Ford Cortina
- 4 MUSTY - ALBERT Lancia Fulvia HF
- 5 D’HOE - VANOVERSCHELDE MGB V8
- 6 BEYERS – LIENNE Alfa 1300 Gt
- 7 THYS – MOORS Porsche 911
- 8 GENGOU – GATHY Volvo 142
- 9 AERTS – VANOVERSCHELDE BMW 2002 Tii
- 10 DEMUNCK – JOORIS Alfa sprint

(cliquez sur l’image pour voir le diaporama des 10 Heures de Huy 2009)

Vos commentaires

  • Le 15 juin 2009 à 15:25, par ERBE1947 En réponse à : 10 Heures de Huy Victoire REUTER - VANDEVORST, DANS LEUR JARDIN...

    LA PLUS BELLE Je pense que ce fut la plus belle édition à tout points de vue. Le temps,le tracé recherché,le timing bien calculé,le découpage des étapes alternant les étapes courtes et les longues,des difficultés bien pensées et que dire du rapport prix /qualité..... avec une réception d’arrivée digne des meilleurs cocktails mondain.....une super journée. A l’année prochaine surtout qu’une indiscrétion m’a fait état de grands projets de la part des GO. Nous suivrons celà de près sur le futur site ,en construction par Christian Bernard, de l’ASBL. 10H de HUY et sur celui-çi.

  • Le 26 juin 2009 à 19:01, par Alain Dominiczak En réponse à : 10 Heures de Huy Victoire REUTER - VANDEVORST, DANS LEUR JARDIN...

    Toute belle édition cette année, super tracé, petit problème pour nous avec la Dolomite (elle n’aime pas les TRACTEURS) conclusion boite à vitesse cassée.
    Un grand merci aux GO
    Le Team Dolomite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.