Abarth 595 Competizione : Avanti !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-01-10 17:14:19   

Le scorpion vous piquera-t-il au détour d’un virage ?


Ah, le monde ‘Abarth’ !

Y entrer, c’est pénétrer un cercle très fermé,

une tribu de passionnés tous amoureux de ces voitures très particulières.

Restylées depuis plus d’un an, les différentes versions au catalogue évoluent en puissance et la ‘Competizione’ peut maintenant bénéficier de l’autobloquant (option) de la ‘Biposto’.

Le restylage est léger,

inutile de bouleverser le modèle-phare de la marque qui se vend toujours aussi facilement. De nouveaux coloris sont disponibles dont ce jaune Modena qui lui colle à la peau. Mais alors, faites fi de toute discrétion. :-))

Le scorpion vous piquera-t-il au détour d’un virage ?

Motorisation.

Abarth garde toujours son petit moteur 1,4L de cylindrée, poussé à 180cv pour cette Competizione.

Au premier tour de clé, un grondement envahit le parking et l’habitacle de cette Abarth.

J’ai l’impression de me retrouver sur une grille de départ.

Pour les amoureux de beaux sons, celui distillé par l’échappement Monza (monté d’origine) est un pur régal. Le son rauque, je l’adore ! Les voisins un peu moins peut-être… :-)

N’hésitez pas à enclencher le mode sport.

La différence est réellement perceptible et le tableau de bord affiche un display ‘plus racing’.

Le moteur est coupleux et présente une belle allonge jusqu’à 6000T/min.

La boîte à 5 rapports est ferme sans être dure, le passage des vitesses est précis et rapide. Une fois encore, les ingénieurs italiens montrent leur savoir-faire en mécanique dynamique.

Habitacle.

Vous n’achetez pas une 500 pour déménager ou transporter une grande famille.

Néanmoins, le pilote et le copilote disposeront d’espace suffisant pour ne pas se sentir oppressés.


Les sièges-baquets Sabelt sont magnifiques et offrent un excellent maintien.

Par contre, quel dommage de ne pouvoir les régler en hauteur. La position de conduite est trop élevée. Une position plus basse permettrait d’augmenter les sensations délivrées par cette petite bombe. Un volant plus petit serait aussi mieux adapté à la philosophie de cette bombinette.

La présence d’alcantara et de carbone dans l’habitacle apporte une note ‘racing’, plaisir ultime !

Voyez l’intégration du GPS dans le tableau de bord, un détail mais qui manquait à l’ancienne version.

Balade ou race ?

Cette 500 Competizione offre un beau compromis.

Inutile de la pousser dans ses derniers tours pour éprouver du plaisir mais si besoin est, elle le fait sans rechigner.

Elle offre un bel équilibre entre balade tranquille et sortie sportive. La plage d’utilisation-moteur très large couplée à une boîte bien étagée permet les deux usages.

L’amortissement confié à Koni, peut s’avérer ‘vivifiant’ pour nos lombaires sur nos chaussées dégradées mais il permet un bon feeling avec la route.

Avec les Brembo à 4 pistons montés sur des disques de 305mm, le freinage offre endurance et efficacité.

Cette 500 est courte, légère.

Elle donne beaucoup de sensations et de plaisir.

Ajoutez l’autobloquant mécanique qui la rend plus précise, plus efficace et vous obtenez un très beau jouet prêt à défier le chrono.

Sans être parfaite, cette 500 Competizione distille du plaisir, de la passion.

A vous de de lui trouver le bon terrain de jeu et la bonne utilisation.
Elle se révèle attachante. Les clés rendues, il me reste de beaux souvenirs. :’-(

Les + :

- Look.
- Moteur vif.
- Côté joueur.
- Freinage.

Les – :

- Position de conduite.
- Habitabilité.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Abarth 595 Competizione.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.