Autoworld fête les 70 ans de la Porsche 356

Guy Gysemberg    2020-07-19 08:08:24   

Comme nous vous l’avions annoncé, le musée Autoworld célèbre les 70 ans de la Porsche 356 en y consacrant une de leur expo du thème "In the spotlight".

Parmi la vingtaine de véhicules exposés, il y a quelques perles rares que nous vous proposons de parcourir.


Nous commencerons par le début de cette belle histoire avec la Porsche 356/2 produites à 44 exemplaires de 1948 à 1951.

Elle est aussi surnommée Coupé Gmünd, du nom du village autrichien où l’équipe Porsche s’était réfugiée dans l’immédiat après-guerre, avant le transfert de la production à Stuttgart .

Elle est construite entièrement en aluminium et est basée sur la mécanique de la Coccinelle.

Le 15 juin la pilote de rallye Cecilia Koskull remporte le Midnattsssollrallyt.
Une victoire internationale pour Porsche, qui sera la première d’une fabuleuse série.

La première véritable 356 de série, réalisée à Stuttgart et baptisée pré-A, sera produite de 1950 à 1955.
En 1952, la pré-A reçoit un pare-brise à courbure centrale, comme nous pouvons le voir sur le modèle présenté.

La 356 Pré-A fut également produite en version cabriolet. Ce modèle de 1950, possède encore un pare-brise en deux parties séparées par un montant vertical.

Faisons maintenant un bon dans le temps jusqu’en 1964, pour admirer un des derniers modèles.

La 356 C Coupé sera produite de 1964 à 1965. Elle remplace la 356 B, bien que les différences soient assez minimes.
Des caches-moyeux plus plats, avec le logo Porsche en couleurs, des rétroviseurs redessinés et des freins à disques de série sont les seules innovations.

Mais nous ne pouvons pas parler de Porsche sans aborder des modèles de compétitions.

Les organisateurs nous proposent ici deux modèles très intéressants. Une 356 B 2000 GS/GT Carrera 2 de 1963. Seuls 446 exemplaires de cette version seront construits.

Celle qui nous est présentée fut convertie en voiture de course et pour arriver à cela, tout ce qui n’était pas essentiel a été retiré pour en réduire le poids.

A sa gauche nous pouvons admirer une 356 "Carrera Abarth.

C’est Ferry Porsche, lui-même qui confia le châssis d’une 356 B T5 à Carlo Abarth.

Celui-ci augmenta la puissance en travaillant sur l’échappement et après une chasse au poids sans concession, la voiture ne pèsera plus que 776 kg, soit 140 kg de moins qu’une 356 Carrera GT.

Sur l’aile avant gauche, elle arbore fièrement son palmarès.


Et nous terminerons notre petit tour d’horizon avec cette superbe Porsche Speedster 1660 Super de 1958.

La Speedster était à l’origine une version "dépouillée" pour concurrencer les modèles britanniques moins chers sur le marché Américain.
L’ironie veut que ce soit aujourd’hui l’une des Porsche classiques les plus chères.

L’exemplaire présenté ici est équipé du moteur Super , une très rare combinaison.

D’autres belles Porsches 356 sont encore visibles au musée Autoworld jusqu’à la fin du mois d’août. Alors n’hésitez pas...

Infos pratiques

Pour plus d’information veuillez contacter le musée

Parc du Cinquantenaire, 11
1000 Bruxelles

Tel. : +32 2 736.41.65
Fax : +32 2 736.51.36
info@autoworld.be

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.