CLEAN WEEK 2020 TOUR

Invité.    2011-06-16 23:32:36   

CLEAN WEEK 2020 TOUR
2me manche de la FIA Alternative Energies Cup 2011
Zolder 7 et 8 mai 2011


Les absents ont eu raison.

Nous nous tions fait lcho ici il y a douze mois dune sympathique initiative du Circuit de Zolder, qui associait pour la premire fois en Belgique rgularit et carburants alternatifs.
Si cette dition initiale, droule uniquement sur le circuit du Bolderberg, avait, faute davoir dplac la foule des spectateurs, runi un joli plateau de participants avec la prsence des Thiry, Droogmans, Hemroulle, e.a., ldition 2011 a t loin de confirmer les espoirs entrevus en 2010.


Comme dj planifi ds le dbut par les organisateurs, lpreuve consistait cette anne en un rallye de 2 jours dont le circuit de Terlaemen ne figurait plus que la plaque tournante.


Le Circuit Zolder (appellation officielle) conservait certes du mercredi au dimanche tous les stands des exposants intresss par les diverses nergies renouvelables fort en vigueur de nos jours, et compltait le programme par un colloque international sur la mme question le samedi, ainsi que par une manche dun championnat VTT, et une journe de la moto le dimanche. Ce qui permit une foule digne de ce nom darpenter le site en ce week-end ensoleill.

Les forces en prsence.

Parmi les 19 quipages inscrits, seuls un pilote italien et un copilote belge avaient renouvel leur inscription de 2010. En labsence de vedettes nationales, le pilote transalpin Guido Gerrini avait opportunment convaincu trois autres quipages italiens jouant le championnat FIA de faire le dplacement dans le Limbourg. Challenge qui attira aussi dans nos contres un quipage ibrique fru de la discipline.


La Tesla Roadster est la voiture de sport lectrique actuellement la plus aboutie. Elle est produite par l’entreprise californienne Tesla Motors, installe San Carlos, tats-Unis, et a t dvelopp avec l’aide de Lotus Cars, qui a fourni la base du chssis de la Lotus Elise . Sa batterie au lithium-ion donne la Tesla Roadster une autonomie de 340 km. Elle est vendue au prix de 84 000 euros. Son acclration permet de passer de 0-100 km/h en 3,9 secondes, avec une vitesse de pointe 212 km/h. L’efficacit du vhicule convertie en quivalent ptrole, est d’environ 2 litres pour 100 km.

La catgorie III A, celle des vhicules lectriques, toujours un aimant pour les projecteurs, ne regroupait cette anne que 3 vhicules, une Tesla (bien sr) aux mains de Geoffrey Van Kets et de la rousse Eveline Gijbels ; une Tazzari Zero, comme dj aperue lanne dernire, conduite par Dirk Derboven et Eric Bucovaz ; ainsi quun exemplaire de la voiture de lanne, une Nissan Leaf pour Filip Van Thielen et Bram Kerkhof.


Malgr la plaque de moto, la Tazzari Zero (mission) est bien une voiture. Elle est alimente par une batterie Li-ion Fe lui confrant une autonomie de 140 km et une vitesse de pointe de 100 km/h.

Les quipages qui jouaient la gagne taient donc trouver parmi les 16 autres voitures engages, rparties entre les catgories VII (hybrides) VIII (bi-carburants) dune part et EF (nergie fossile, c—d essence ou diesel mettant moins de 115 gr de CO2/km) dautre part. Cette dernire catgorie ne rassemblant initialement que 5 quipages locaux rpartis entre 2 Fiat 500, une Ford Focus, une Renault Clio et une Peugeot 308.


Le dpart tait donn depuis la pit-lane du Circuit Zolder.

La Royale Ecurie Azur avait comme en 2010 dlgu deux indites Ford Fiesta Econetic diesel-GPL aux mains expertes cette anne dIvan Derivire-Yves Thirionet et de Philippe Vandecandelaere-Jean-Luc Fraikin, pour contrer les cinq quipages latins : les italiens Massimo Liverani-Alessandro Talmelli (Fiat Croma biodiesel) qui bataillent en tte du championnat FIA avec Guido Guerrini (venu en claireur en 2010)-Leonardo Burchini (Alfa Romeo Mito ess.-GPL), accompagns de Vincenzo Di Bella-Mario Montanucci qui allaient renoncer bord de leur belle Citron DS 3 biodiesel pour msentente au sein de lquipage, et de Massimiliano Sorghi-Fulvio Ciervo bord dune sportive Alfa Romeo GTV ess.-GPL qui accusait dj quelques annes, ainsi que les espagnols Jesus Echave-Juanan Delgado (les Cramer et Hawkins de la comptition) au volant de larme absolue dans la discipline, une Toyota Prius (hybride).


Guido Guerrini (Alfa Romeo Mito ess.-LPG), venu en claireur en 2010 bord dune modeste Citron C1, a convaincu 3 autres quipage italiens de laccompagner en terre limbourgeoise.

Le contrle technique .

Tous ces quipages avaient t convis ds le vendredi pour passer un contrle technique supervis par dofficiels commissaires sportifs et technique de la FIA. Ds cette phase initiale le ton de toute lorganisation tait donn : personne ne savait ce quil y avait lieu de contrler, ni qui tait responsable de quoi ou encore de savoir o se trouvait tel ou tel officiel . Sans doute tout hasard, les commissaires techniques se sont alors mis vrifier la pression des pneus pour viter, pense-t-on, que la pression maximale tolre par chaque type de pneus ne soit dpasse. La pese des vhicules, ncessaire pour le calcul final de la consommation, se droulerait un autre moment (plusieurs heures plus tard), aprs que nous fumes autoriss faire le plein des rservoirs qui devaient tre scells aprs supervision par ces mmes commissaires techniques.
Comme douze mois auparavant, il ny a toujours pas de pompe GPL ni GNV (pour la VW Passat Ecofuel de Maarten Longuevile et Nick Laeremans) dans lenceinte du circuit.

La zone dtalonnage qui aurait du tre communique aux concurrents avec leur confirmation dengagement tait larlsienne de la journe, la moiti des membres de lorganisation ignorant mme lutilit du concept. Un semblant de raison dtre de cette omission nous apparu lorsquon nous apprit loccasion dun premier briefing que le road book se prsenterait sous forme dun appareil Tripy (GPS) prprogramm confi chaque quipage. Pendant quune partie des co-pilotes sinterrogeait ce moment-l sur lutilit de leur prsence bord, lautre fit opportunment remarquer aux quelques reprsentants de lorganisation prsents quun talonnage restait ncessaire, vu que le trac des zones de chronomtrage ntait pas repris dans les Tripy afin de rester secrt jusquau dernier moment !

Samedi, premire tape : 310 km.

Les organisateurs de la Clean Week 2020 ont conclut cette anne un partenariat avec un groupe industriel largement implant dans la province de Limbourg, actif dans la mcanique des nergies renouvelables (oliennes, panneaux solaires, pompes chaleur, ), et sont aussi largement supports par la Province elle-mme. Ces accords donnant-donnant ont largement influenc le trac de ce premier rallye promouvant les nergies alternatives. Les traceurs se sont ainsi mis en tte de traverser, au cours des 2 jours que devait durer la comptition, toutes les communes de la province. Et le partenaire industriel ne sest pas content de mettre plusieurs de ses sites disposition de lorganisation : ce que nous esprions tre des RT, mais qui se rvlerons bien vite ntre pour la plupart que des slaloms, voire des gymkanas de quelques centaines de mtres, se drouleront effectivement aussi dans quelques-unes des installations de cette socit (facile pour les autorisations).

Pour trouver des commissaires de routes (CH , CP, dparts, arrives,) les gens de Zolder avaient aussi fait appel au PAK Limburg (quivalent dune CSAP lASAF) pour y trouver des comptences et des panneaux FIA. Je ne sais pas dans quelle discipline ces braves gens officient gnralement, mais ce nest certainement pas en rallye (en dragster peut-tre, ou alors en drift ou en monster truck ? ) : les zones et les temps de pointage semblaient relever pour eux du langage inuit ou aborigne. Si au matin nous avions bien vu quelques jeunes gens embarquer des panneaux estampills Haspengauw Rally dans une camionnette, arrivs au bout de la premire section de liaison, nous tombons dabord sur un panneau fin de zone (horloge jaune) dispos gauche de la route, puis 10 m plus loin flying finish (horloge rouge) avant un CP rouge (dpart), et en fin de compte lhorloge jaune au TRC ! Toute la signalisation sera lavenant pendant les deux jours.


Les mmes chronomtreurs officiaient en mme temps au dpart et larrive de la plupart des RT.

Cette premire RT se droulait donc du ct de Beringen sur un terrain industriel partiellement dsaffect. Dune longueur de 900 m, il consistait successivement en un slalom de 10 portes assez faciles, suivi dun exercice de permis de conduire qui requrait de se placer dans un garage fictif dabord en marche avant et ensuite en marche arrire dans un second emplacement, avant
de finir par un slalom gant entre 5 monticules de sable, o seules les traces laisses dans la poussire recouvrant le sol par les responsables de spciale qui avaient essay le circuit nous indiquaient le trac suivre


Theo Loos et Raf Sontrop avec leur Ford Focus (EF) dans lRT 1

Un itinraire sans saveur particulire, de places de village en marchs du samedi, nous amena ensuite sous un soleil de plomb lUsine Ford de Genk. Chouette pensions-nous, nous remmorant quelques spciales danthologie stant droules entre les baraquements de lune ou de lautre caserne auxquels le site nous faisait songer. Que nenni, en ce samedi midi, ce seront les alles rectilignes et dsertes du principal parking du personnel que nous aurons parcourir contre le chrono. Le mme endroit nous servira aussi de cadre pour un regroup de 20 sans la moindre buvette ni toilette lhorizon.


La deuxime preuve chronomtre tait dploye sur le parking du personnel de lusine Ford Genk. (Kevin Abbring - Tony Machiels ne rallyeront pas larrive avec leur Clio cat.EF)

Si les moyennes calcules pour les longs secteurs de liaison de cette premire tape taient logiquement fort basses (entre 29 km/h et 34 km/h) au vu des circonstances maillant le parcours, et sagissant dune preuve o la consommation entrait largement dans le rsultat final, les quipages Azur avaient en ce sens opt pour une conduite calme et sur le couple . Ce qui les mena bien vite aux avant-postes dans lordre de passage des concurrents, malgr leurs numros affects au milieu du peloton. Sans aucun risque de ballon grce au fabuleux systme Tripy, cest donc bien logiquement que les deux Fiesta se prsentaient rgulirement plusieurs dizaines de minutes avant leur temps idal chaque CH (plusieurs concurrents essayaient pour leur compte de rouler du 34 km/h pendant 145 km, y compris sur des routes 4 bandes !). Cet tat de fait veilla bien vite la suspicion de certains concurrents trangers qui en firent bien vite part lobservateur FIA italien ( tien !?). Les compteurs kilomtriques des concurrents furent ds lors relevs chaque CH !


En optant pour un rythme privilgiant le meilleur couple de leurs Fiesta Econetic, les reprsentants de la Royale Ecurie Azur suscitent des rcriminations de lquipage Bob Cramer-Dan Hawkins qui tentent dexploiter jusqu lexcs le moteur lectrique de leur Prius hybride.

Le fait de circuler en tte des participants, joua un autre tour lquipage n 16. Si les commissaires de routes prposs aux dparts et arrives de zones de chronomtrage ne savaient que faire avec tous les panneaux FIA laisss leur disposition, ceux qui avaient en charge les CP taient, eux, bonnement dpourvus de tout signal davertissement. Tout autant dmunis de chasubles ou de vtement distinctif, ils hlaient force de grands gestes les concurrents passant leur porte, afin de disposer un cachet sur leur feuille de route Et ce qui devait arriver, arriva : lune de nos voitures, sur le bon parcours (comment pourrait-il en tre autrement avec Tripy ?) ne distingua pas le poste de contrle parmi les badauds en bord de route, et les commissaires en poste ne virent pas la diffrence entre une Fiesta bariole dautocollants et une banale Econetic circulant la mme allure de promeneur. Tarif : 300pts pour non respect de litinraire, vu quun cachet de CP faisait dfaut sur notre feuille de route. Le directeur de course se montra intraitable sur ce point, et ne voulut en aucun cas admettre une faute de lorganisation vu que tous les autres concurrents avaient bien rcolt ce fameux cachet . A noter que la voiture-sur ne pris ce famaeux CP quin extremis quelques minutes plus tard, le co-pilote ayant reconnu lantique Mercedes 280 du couple prpos, tranquillement assis sur ses chaises pliantes.


Derivire-Thirionet manquent un CP non signal dont les commissaires sont assoupis sur leur transat.

En fin daprs-midi, aprs une traverse du Park Midden-Limburg, o le Tripy manqua bizarrement de prcision, une dernire zone de chronomtrage nous attendait dans les bois de Bourg-Lopold. Comme laccoutume maintenant, les officiels se demandaient pourquoi nous ne pointions pas ds notre arrive sur place, pendant que quelques concurrents nophytes, qui ne sembarrassaient gure de calculer leur temps sur base de la moyenne impose en liaison, sengageaient illico dans la spciale . Mme si le terme est ici inappropri pour les puristes, cest pourtant pour la premire fois aujourdhui que nous serions chronomtrs sur une distance suprieure au mile. En effet, le long de ce terrain militaire, Dany Colebunders avait profit de la mise disposition de cette carrire pour y dessiner un parcourt surprenant de 11,02 km (dont une double ligne droite de 2,13 km). Sans reconnaissance ni explication aucunes, se rvlrent nous, virage en dvers, interminable ligne droite dbouchant sur un virage aveugle, portions de trs bonne terre, slalom entre rservoirs de dcantation, descente et monte vertigineuses, passage sur une bascule, demi-tour hasardeux autour dun cne plant en plein bois, et final sur terre lallure de Ravel. Le seul moment (temps idal 1501) rellement plaisant de la journe, mais non exempt de danger, les concurrents tant senss se croiser sur les de la distance, ce y compris sur les buttes fond et les long gauche tenir !


Les futurs vainqueurs Massimo Liverani Alessandro Talmelli sur une butte aveugle dans lpreuve du Kraanbos-Helchteren (Fiat Croma JTD biodiesel).

Cette premire tape se termina tonnamment un rythme nettement plus proche de notre traditionnel 49,9 km/h pour ceux qui ne voulaient pas prendre une, voire plusieurs minutes de pnalit pour retard lentre du Circuit Zolder en guise de dessert.

Dimanche, seconde tape : 192 km.

Comme la veille, cest aux aurores que les concurrents sont convis dans les installations du circuit du Bolderberg. Alors que le samedi un briefing plus ou moins improvis (personne navait la clef de la salle prvue cet effet) navait servi qu la distribution des fameux GPS jaunes et gris, aujourdhui cest la publication des rsultats de la premire tape qui occupe les conversations. Prs de 3.000 points et 13 places sparent ainsi les deux quipages Azur, alors quYves et Jean-Luc ont roul de concert en comparant chaque heure de pointage, et que leurs rsultats en RT nont jamais diffr de plus de 4 sec ! Le premier quipage transalpin nest que 5, et ce sont des quipages locaux qui trustent les avant postes. Michel Meulemans - Dany Cami (Lexus RX300), vieux briscards des rallyes historiques et du VAS, se voient prcds dune dizaine de concurrents. Comprenne qui pourra, dautant plus que la consommation na pas encore t releve ce stade-ci de la comptition.


Michel Meulemans - Dany Cami (Lexus RX300 ess.-LPG), vieux briscards des preuves historiques et des rallyes dorientation VAS dcouvrent une preuve indite.

Une heure aprs avoir quitt les abords du Canal Albert Terlaemen, les participants du Clean Week 2020 Tour pointent une nouvelle fois en ordre dispers au CH tabli lentre du Ford Lommel Proving Ground. Pour la majorit dentre eux, loccasion rarissime davoir accs ce terrain dexprimentation unique en Belgique tait certainement la motivation principale leur inscription. Et personne nen reviendra du. Le passage sur la piste dessai de Ford Europe Lommel constituait effectivement le point dorgue de ce rallye de rgularit, sinon son seul intrt.

Une Tesla engag dans la comptition annexe Sparkling Sunday Urban Trip sur le banking du Ford Lommel Proving Ground.

Ici, non seulement les observateurs RACB et FIA veillent-ils la correction des oprations de dpart et darrive, mais du personnel de chez Ford remplace plus quavantageusement les bnvoles du PAC Limburg pour veiller au respect de litinraire tout au long dun parcours extrmement vari dveloppant 24, 9 km, qui devront tre parcouru la moyenne trs raliste de 46,5 km/h. Soit 32 minutes de plaisir pur pour le pilote et le co-pilote, qui en prennent plein les yeux (photographies interdites !).


Ford Lommel Proving Ground. Mieux vaut ne pas sarrter dans cette cte, en effet.

Zones lentes et rapides se succdent sans brisure de rythme, sinueux et zones dacclration alternent, avant quune succession de rond-points, de ponts et de passages infrieurs nous fassent dboucher sur un vritable banking lamricaine, suivi dune preuve de slalom bien de chez nous. Mais cest le dessert qui offrira le plus de sensation : aprs quelques S dans une pinde, une lgre monte dbouche soudain sur pente abrupte de 30 % suivie aussitt dun interminable gauche qui nous amne sur une seconde butte encore plus haute et la descente cette fois rectiligne. Encore quelques hectomtres pour se remettre de leurs motions pour les uns, pour se recaler dans la moyenne pour les autres, et nous retraversons une ligne de dpart-arrive passe une demi-heure plus tt (et na sembl durer quune poigne de minutes) en sens inverse.


Ford Lommel Proving Ground. Seul vritable attrait du Clean Week 2020 Tour 2011.

Une longue balade travers Overpelt et Bocholt, noffrant que de trop rares tronons rallystiques dans le contournement de Bree, amne ensuite les concurrents au clbre karting de Genk lheure du casse-croute.


Une longue balade dans le contournement de Bree, noffrant que de trop rares tronons rallystiques.

Si daucun simaginaient dj pouvoir valser sur la piste ayant servi quelques manches mondiales de kart, ils en seront pour leur frais, car seul un mini-tronon de 400 m bien lcart du circuit principal et des circuits pour dbutants sera laiss disposition du Clean Week Tour. Improvisation totale tous les niveaux encore une fois.


Frederic Vervisch- Anglique Detavernier (Toyota Auris hybride) tentent de faire un temps sur les 400 m du karting de Genk.

Aprs un regroup dispos le long dun terrain de moto cross en pleine activit, le Tripy amne la colonie des participants vers un autre site industriel, voisin de lusine Ford visite la veille, pour le 6 RT. Cette fois linexprience, voire linconscience des organisateurs va atteindre son paroxysme. Une fois de plus le trac de ltape chronomtre est remis aux quipages au moment du dcompte de dpart, et personne na pu observer pralablement quoi ressemblait le terrain dexercice. Une fois encore, les comptiteurs se retrouvent sur une cour sablonneuse dune usine, sur laquelle ils sont senss suivre le parcourt dun slalom. Une fois de plus les portes ne sont pas numrotes, et les distance reprises sur le plan ne correspondent pas celles observes sur le terrain. Les voitures tournent en tous sens dans la poussire sous un soleil de plomb, et manquent de se tamponner tout moment, chaque quipage cherchant tous azimuts o pourrait bien se situer sa porte suivante. Le comble tant la section dans laquelle les concurrents sont invits rentrer dans lusine, pour y tre aussitt victimes dun violent clair-obscur en plein virage bord de matriel divers. Cet exercice ne se passera dailleurs pas sans casse, et lon se demande encore comment le RACB, bien prompt dlivrer ici ses licences dun jour propres la rgularit, a pu donner son aval (et celui de la FIA) cette mascarade.


RT 6.Une fois encore, les comptiteurs se retrouvent sur une cour sablonneuse dune usine, sur laquelle ils sont senss suivre le parcourt dun slalom.


RT 6. Les voitures tournent en tous sens dans la poussire sous un soleil de plomb, et manquent de se tamponner tout moment.

Le 7 exercice contre le chrono, toujours tabli dans un site industriel du mme sponsor, consistera cette fois en un slalom dune centaine de mtres parcourir en avant dabord, pour rallyer la ligne darrive aussitt en marche arrire dans le mme mouvement.

Enfin les dernires prises de temps seront prises sur la piste de Zolder-mme, dont les abords sont ce moment envahis par des centaines de motards clbrant l leur journe nationale. Au menu, un tour de rfrence (pas de reco) et un tour chronomtr (plus un tour de dclration que certains petits futs court-circuiteront en regagnant la ligne des stands contre-sens afin dconomiser ainsi encore quelques centilitres de carburant).


La rare Alfa Romeo GTV (ess.-LPG) des italiens Massimiliano Sorghi Fulvio Ciervo lassaut de leur tour chronomtr sur le Circuit Zolder.

L preuve nen est pas termine pour autant, car il faut maintenant procder au remplissage contrl des rservoirs. Cette opration se droulera jusquau soleil couchant, une seule pompe pouvant fonctionner la fois sur le circuit pour ceux qui carburent lessence ou au diesel. Les vhicules consommant du gaz sont-eux conduits en colonne jusqu Zonhoven pour y tanker les dernires gouttes de la seule pompe LPG encore accessible en ce dimanche soir.


Une seule pompe la fois, pour la sance de remplissage contrle des rservoirs lissue de la dernire preuve chronomtre.

Sensuivra, comme tous les habitus des rallyes de rgularit lont dj connu maintes reprises, une interminable priode dattende des rsultats. Cette opration tant en loccurrence largement complique par ladjonction des quantits de carburant consommes par chaque quipage pondres par le poids des voitures et les facteurs dquivalence entre chaque type de carburant.


La file est moins longue du ct de la catgorie III A.

Ce suspense prendra fin vers 22 heures lorsquun directeur de course manifestement extnu viendra rendre compte des diffrents classements devant une salle moiti dserte. Le point dorgue de cette magnifique organisation tant ce moment quaucun des innombrables membres de cette merveilleuse organisation navait song mettre sur pied le dner de clture annonc dans le rglement. Cette bvue sera en partie rpare par le directeur du circuit de Zolder, non li directement lpreuve, qui, se rendant compte de la situation, fit ouvrir le restaurant Weels, situ lentre du complexe, pour que la cinquantaine de personnes affames encore prsentes puissent se sustenter.


En remportant la deuxime manche de la coupe FIA pour nergies alternatives, Massimo Livarni et Alessandro Talmelli passent aussi en tte du classement provisoire de ce championnat mondial.

Comme ctait prvisible, les italiens Livarani-Talmelli remportent le Clean Week 2020 Tour 2011 sur leur Fiat Croma JTD au biodiesel, devant leurs amis Guerrini-Burchini Alfa Romeo Mito ess./LPG et les espagnols Echave-Delgado - Toyota Prius hybride.


Comment le RACB, toujours prompt dlivrer ses licences, a-t-il pu donner son aval (et celui de la FIA) cette mascarade o le danger tait prsent partout ?

Les deux Fiesta de la Royale Ecurie Azur sont dclasses hors classement FIA vers la catgorie EF, parce que leur carburant alternatif (le LPG) ne constituait pas 80% de leur consommation totale. Ils y figurent la 3 et la 5 places avec 1669 pts dcart entre eux (mais dans lordre inverse par rapport celui publi aprs la premire tape), entours dquipage locaux et novices. Une Fiat 500 remporte la palme de la catgorie.


Andy Jaenen et Rudi Steylaerts remportent la catgorie Energies Fossiles moins de 115 gr de CO2/km avec leur Fiat 500.

Tous les classements sont disponibles sur Website de CleanWeek2020.be


La Nissan Leaf de Filip Van Thielen Bram Kerkhof enlve la palme de la cat IIIA devant les vraies lectriques Tesla et Tazzarini. A noter : le Tripy plac lextrieur du pare-brise.

Conclusion.

Si le rallye organis dans le cadre de la Clean Week sest avr clairement tre un fiasco pour cette dition, nous ne jetteront certainement pas lopprobre sur le concept mme de la Clean Week 2020 organisation annuelle planifi pour une priode de 10 ans, afin de mesurer lvolution des diffrentes techniques et nergies (r)apparues rcemment dans le domaine de la mobilit.


Comme nous avons dj pu le constater dans le cadre dautres organisations de rallyes de rgularit, o des organisateurs danciens rallyes traditionnels staient imagin qu il ny avait qu pour se reconvertir en organisateur de rallye historique, et se planter plus ou moins gravement, force est dadmettre que lexercice qui consiste de passer de lorganisation de courses de circuit vers celles de rgularit sur route est encore plus prilleux.

Nous nengloberons certainement pas non plus tout le staff du circuit de Zolder dans cet chec, et tenons particulirement remercier le directeur gnral du circuit, Monsieur Thierry Deflandre, pour son ouverture desprit, et son coute lgard des dolances de tous les participants la manifestation.

La Royale Ecurie Azur remercie aussi le Garage Bois dEnghien, concessionnaire Ford Soignies, pour la mise disposition des deux prototypes Ford Fiesta Econetic diesel-gaz loccasion de cette preuve.

s. Yves Thirionet

  • photos : 2011 Cleanweek2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.