Un programme E-Tense pour le DS 7 Crossback !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2020-12-04 09:49:28   

DS est la marque ‘haute couture’ du groupe PSA et sa volonté est claire : l’électrification de ses modèles pour 2025 et ne proposer que ceux-là.

Ce programme ambitieux commence avec la DS 7 E-Tense.


Voici l’occasion de découvrir le futur de cette nouvelle marque automobile.


La version E-Tense propose 3 nouveautés pour la marque :

• la première hybride rechargeable.
• la première à proposer la transmission intégrale.
• la plus puissante et aussi la plus performante.

En Europe, les normes de rejet CO2 sont de plus en plus sévères.

Les constructeurs automobiles n’ont plus le choix et doivent passer à l’électrification.

Dans le groupe PSA, la DS 7 est le premier modèle à utiliser une nouvelle chaîne cinématique développée en interne.

Sous le capot.

Coté motorisation, je retrouve le 1,6 litres essence Pure Tech de 200ch.

Et 2 moteurs électriques développant 82 kW lui prêtent main forte.

Le ‘groupe moteurs’ est accouplé à une boîte de vitesse automatique à 8 rapports.

La puissance couplée annoncée atteint les 300 ch. et 520 Nm de couple.

L’exercice du 0 à 100 km/h prend en 5,9 secondes, intéressant pour un gros SUV.


Evidemment, au-delà des moteurs électriques, la batterie joue un rôle très important et celle-ci est une Lithium-ion de 13 kWh.

Placée judicieusement sous la banquette arrière, elle n’altère ni l’habitabilité des passagers, ni le volume de chargement de ce SUV.


Elle offre une capacité intéressante avec, en théorie, une autonomie d’environ 60 km. Pour l’essai, je constate +/- 45 km.

Par une Wallbox, la recharge complète demande 2 heures. Par une prise ‘classique’, comptez plus du double.

Intérieur.

L’intérieur est identique à ceux des moteurs thermiques.

L’écran central affiche des informations supplémentaires comme le flux d’énergie et la recharge.


Design sobre et futuriste, matériaux de qualité, une modification n’est vraiment pas nécessaire.


Sur la route.

Dès les premiers tours de roues, la conduite électrique prend le dessus et le moteur essence ne pointe le bout du nez que lors des fortes sollicitations.

Vous comprendrez immédiatement que le silence est maître à bord.

Les quelques notes mécaniques éprouvent de grosses difficultés à atteindre vos oreilles.


La batterie vide, le moteur thermique prend le relais.

Discret, le silence est toujours aussi présent dans l’habitacle.


En jouant le jeu et en chargeant régulièrement la batterie, ce DS 7 affiche une consommation à peine croyable au vu du gabarit et de ces 1825 kg.

Si le constructeur annonce 1,3L/100km, je m’en éloigne avec 3,9L/100km mais cela reste un résultat bluffant.

In Fine.

Pour une première, c’est un coup de maître.

L’autonomie en mode électrique satisfera la majorité des utilisateurs pour leurs usages quotidiens.

La qualité des finitions, l’originalité et le confort restent la marque de fabrique de cette DS 7 Crossback.


Le moteur offre une ‘patate’ étonnante.

Mais soyez vigilant car ce DS 7 reste un peu pataud et les premiers virages vous le rappelleront immédiatement.

Avec un prix d’attaque sous la barre des 55000€, il est plus intéressant que ses concurrents allemands.


Ce DS 7 E-Tense présente plusieurs attraits et se présente comme une belle alternative à la rigueur allemande.

Les + :

- Design.
- Finition.
- Habitabilité.
- Consommation.
- Insonorisation.

Les – :

- Poids.
- Peu dynamique.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

DS 7 Crossback E-Tense.

Notre article précédent - DS 7.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.