DUVAL l’emporte d’un souffle !

Martin Businaro    2013-02-17 01:31:42   


Duval porte les couleurs de Gordon haut sur le podium des Legend !

Tout vient à point qui sait attendre. Jamais loin du groupe de tête, François Duval a attendu son heure jusqu’à que les gros bras lâchent prise suite à des accidents ou des soucis mécaniques. Profitant du forfait de Patrick Snijers, du départ en fumée de la Citroën Visa 1000 Pistes de Mikko Hirvonen et des abandons de Thierry Neuville, André Lotterer ou encore Bruno Thiry, le pilote de Cul-des-Sarts a finalement pris la tête de l’épreuve à la mi-journée pour ne plus la lâcher. Mais l’homme de la Ford Escort Mk2 ‘’Gordon’’ dut faire face au retour tonitruant de Bernard Munster, très en verve sur sa Porsche 911 Carrera RS. Finalement, le pilote-préparateur n’échoue que pour 0,68 malheureux points de pénalité d’écart sur Duval ! Dans un rallye de régularité où la moyenne de 80 km/h imposée en catégorie Legend est très dure à tenir, autant dire que c’est un souffle. Jean-Pierre Van de Wauver, vainqueur l’an passé sur sa fidèle Lancia Beta Monte Carlo, prend la troisième marche du podium.

Dans la catégorie Classic (50 km/h de moyenne), c’est Dominique Holvoet qui s’impose sur sa Toyota Celica 1600 au terme d’un long combat dans le groupe de tête. Le Néerlandophone l’a jouée à la régulière pour décrocher la victoire. Il devance la Ford Cortina GT de Claude Verhelle qui n’a pas démérité. Dirk Van Rompuy, sur Opel Ascona, termine troisième. Au final, les trois premiers jouent dans un mouchoir de poche et sont seulement départagés pour 18 points d’écart !

Malgré des doutes sur la tenue de l’épreuve il y a quelques mois, les Legend Boucles de Spa ont fait encore plus fort que l’an passé. Pour preuve, nous avons eu une fois de plus droit à un panel de stars à faire rougir les organisateurs de rallyes étrangers et de nombreuses voitures légendaires comme les Lancia 037 et autres Audi Sport Quattro. On regrette juste le manque de communication concernant les classements officiels, ce qui a parfois provoqué un vrai calvaire pour les journalistes pour aller chercher la bonne info. Dommage également que les deux premières RT ont dû être annulées pour divers problèmes. Mais bon, on ne va pas bouder notre plaisir pour si peu, les organisateurs nous ayant régalés avec de superbes spéciales dans la Clémentine ou le domaine de Bilstain. Bref, on en redemande pour l’an prochain avec plus de grands noms, plus de belles carrosseries et…plus de professionnalisme !

Martin Businaro

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.