‘’Gambrinus Drivers’’ au service de dame Cervoise...

Jean Van Der Rest    2008-05-01 21:55:51   


Rom’antiquement l’on pourrait gratifier ce petit village retiré, de ‘’havre de paix en Philippinois’’. A l’entrée belge de l’Ardenne française – à l’ouest de la corne de Givet - c’est l’environnement que s’est choisi Charles Fontaine pour arrêter la course que fut sa vie au service de dame Cervoise. Mais …

Charles FONTAINE DE GHELIN (patronyme officiel) ne boit pas, il déguste comme lui ont appris ses nombreuses maîtresses qui portent noms : AERTS, MOORTGAT, DE KONINCK, BOON, DUBUISSON, SILLY, CELIS de Hoegaarden et quelques autres de grandes renommées. Toutes avaient - selon ses dires - un point commun : de la tenue et du corps. Tout ce qu’il fallait à notre homme pour assouvir sa passion profonde : la collection de toutes et l’histoire de chacune en particulier.

un petit camion belge Bovy

Certains collectionneurs le font par le contenu, comme pour les grands vins. D’autres par les contenants, tels que verres ou bouteilles. Depuis quarante années à les servir, Charles s’est fait une réputation loin au delà de nos frontières, lorsqu’à son retour du Québec - diplômé en marketing – il fixa le critère de ‘’sa’’ collection à venir sur …… les camions de livraisons des brasseries du monde entier.

Un camion Saurer suisse et un petit Ford devant le café de la brasserie

1989, il met en place le Musée Européen de la Brasserie, à Romedenne, qu’il ne va plus quitter. Mais tant à l’échelon national que fédéral, communautaire que régional, le sujet ne fait pas mousse. Aucune aide, sous aucune forme. Tenace, Charles poursuivra seul. Pas si seul toutefois.

Le camion Delahaye (F) & un AEC Carrymore (GB) transporte les fûts de Haecht

1995. Sous l’appellation ‘’Gambrinus Drivers’’, il crée l’Association des Collectionneurs de Camions de Brasseries. Avec Annie PERRIER-ROBERT, écrivain spécialisée en Histoire de la Gastronomie, ensemble ils vont rencontrer les grandes et moins grandes familles brassicoles belges qui firent la réputation du noble breuvage made in Belgium. De ces centaines de rencontres et recherches documentaires naquit un livre incontournable pour qui porte intérêt au sujet ‘’bière’’. Magnifique édition (dim.230/300) de 200 pages richement illustrées, au double titre ‘’La Belgique par la Bière, La Bière par la Belgique’’ (*).

Camion Bedford (GB) transporte la bière belge Maes

1997. Le Gambrinus Drivers devient le ‘’Gambrinus Drivers Museum’’ pour rassembler TOUT
ce qui dans sa mobilité, touche à la Bière, de l’époque la plus lointaine jusqu’à nos jours.

2008 Décrire le contenu de la propriété fermière dont notre homme a fait l’acquisition (pour être maître chez moi, ajoute-t-il), serait encyclopédique. Tout y est !

Camion suisse Berna transporte la bière Artois.

Grandeur nature et miniature ! Harmonieusement, au travers d’un enchaînement de pièces grandes et moins, sur différents niveaux, puisque la visite qui débute au dos de la porte d’entrée, passe par l’ensemble des greniers, pour aboutir au rez-de-chaussée face au bar authentique récupéré d’un bistro ancien des années 30. TOUT y est vrai ! Les camions qu’il n’a pas retrouvés, il les a en miniatures. Certains très anciens sont exposés en photos d’époques, généralement reçues des descendants des familles de brasseurs. Les panneaux publicitaires émaillés des réclames extérieures ont leurs éclats en façade… comme l’on porte ses rides d’antan. Car Charles ne triche pas. Le panneau peint, appelant les livreurs de brasseries à la grève des livraisons (1930) est d’origine.

Annie Cordy donne le départ ...

La photo d’Annie Cordy - drapeau en main – donnant le départ à la nouvelle flotte des camions de la brasserie Piedboeuf à Jupille (1945) est authentique. Il en est ainsi, d’une multitude de découvertes jusqu’à, plus près de nous, les longs camions rouges immatriculés Brasserie Constant Vandenstock, flanqués babord et tribord de la publicité ‘’Gueuze Belle Vue’’. Ne vous étonnez pas de retrouver la brasserie de votre commune ou celle du village voisin du vôtre. Non plus, de découvrir que pour assurer les livraisons de bières dans les contrées lointaines, des camions de 50 mètres de long baptisés ‘’Road-Trains’’ emportaient – en tonneaux et casiers – jusqu’à 30.000 litres de bière. La multitude de véhicules publicitaires que nous avons découverte lors de notre visite mérite l’attention que nous lui porterons dans un prochain article sur le sujet, qui nous entraînera depuis la camionnette légère carrossée en bouteille géante, vue sur diverses courses cyclistes jusqu’au MTT (Multi Trailer Tractor) de 524 cv, - officiant à Rotterdam - tractant d’un seul tenant, un déchargement de 350.000 litres de bière en provenance des Etats-Unis.

De surprises en étonnements, c’est avant de quitter les lieux que vous prendrez place autour d’une des tables ‘’ch’ti’’ pour déguster une bière de votre choix. Et si c’est Charles Fontaine qui vous sert, ne lui parlez surtout pas du Faro (sa préférée), car vous prendriez le risque de rejoindre votre lieu de résidence … bien après la tombée du jour.

AUJOURD’HUI

Deux conseils. Si vous ne disposez que d’une demi-heure pour vous y rendre, déplacez votre visite lors d’une autre circonstance. D’autre part, venez-y en famille ou avec des amis. Vous serez assurés de passer des moments inoubliables, dans une atmosphère qui n’a rien de commun avec l’idée que nous nous faisons d’un musée traditionnel. Ici, convivialité serait le mot de passe, s’il y avait un sésame.

100 ANS de TRANSPORTS DE BIERE (**) aux éditions Fordis résume sur 275 pages (et près de 800 photos) l’Histoire de cette boisson dont l’origine se perd dans la nuit des temps, alors qu’elle n’était pas transportable. Puisque c’est seulement grâce à l’introduction du houblon vers 1370, que le brasseur allait assurer sa conservation et donc le début de son transport. A revivre à Romedenne et … à consommer sans modération.

- (*) éd. SCHORTGEN
- (**) éd. FORDIS (1ère épuisée)
2ème éd. Automne 2008 par souscription à p.d’avril.

- MUSEE
- 2, Fontaine St. Pierre
- ROMEDENNE (Philippeville)
- Tél/fax 32 (0) 82.67.83.48

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.