Genève, centre "européen" de l’Auto.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2016-03-14 13:04:04   


Le salon de Genève

me fait rêver depuis des années. Il est présenté comme le plus beau d’Europe. Quel sera mon ressenti ? Le soufflé va-t-il vite retomber ?

Première difficulté : trouver un logement à proximité du Palexpo. La recherche est rapidement effectuée et nous conduit en France, de l’autre côté de la frontière. Hormis un palace à plusieurs milliers d’euros pour deux nuits, aucun résultat autour de Genève.
Dès le premier jour, nous nous retrouvons dans la peau des ‘frontaliers’ : gros embouteillage avant le poste-frontière et circulation très ralentie par après.
Cinq kilomètres en vingt minutes nous apprennent la patience et nous interrogent quant à l’intérêt de circuler en voiture afin de les admirer. Enfin, la passion a ses élans que la raison ne connaît pas !

La première vue des palais est une surprise :

je découvre un grand espace ouvert, ce qui change de ceux que j’ai pu voir jusqu’à présent. L’impression de proximité entre les stands est un leurre , je peux vous dire que l’on marche des kilomètres pour admirer tous ces joyaux.

Genève est réputé pour accorder la part belle aux nouveautés,

aux avant-premières et c’est encore le cas cette année.
Ce qui le différencie d’autres salons, c’est la présence de petits constructeurs et de préparateurs. Par exemple, je peux admirer les modèles uniques et ‘rétro’ de la marque Morgan. Ruf, Pagani, Gumper, Koenigsegg …sont aussi présents, des noms que je n’ai jamais eu la chance d’admirer ailleurs.


J’aborde ce salon avec un autre objectif que de voir des voitures qui font rêver.
Je veux ‘sonder’ les constructeurs, les importateurs venus nombreux de Belgique pour ce salon.
En général, leur appréciation de l’année révolue est très positive, même si quelques P.R. ( Public Relation ) reconnaissent avoir marqué légèrement le pas .

Mercedes nous annonce une cinquième année consécutive

avec une croissance positive, voire très positive car à 2 chiffres. L’image de la marque a vraiment changé, plus jeune, plus dynamique et elle touche un public beaucoup plus large.

BMW a connu une année 2015 exceptionnelle, Mini aussi.

Le salon de Bruxelles 2016 est de la même veine. La version actuelle de la Mini Clubman peut être la seule voiture du ménage car elle a bien grandi. Elle intéresse maintenant les flottes de leasing. Les ventes explosent et un grand sourire est donc de mise.

Kia n’a pas connu une grosse année 2015.

Le Kia Sportage est en fin de cycle et il réalise à lui seul, 30% des ventes en Belgique. Heureusement la nouvelle version est arrivée et laisse augurer un mieux pour 2016.
Avec 7 ans de garantie, la marque s’est faite une place sur le marché européen. Très peu de retours ‘garantie’ permettent de fidéliser les clients et de convaincre les hésitants.
Dès son arrivée, le designer Peter Schreyer a changé l’image de Kia et a gommé l’aspect ‘asiatique’. Avec un résultat de 340000 voitures vendues en Europe pour 2015, l’objectif est d’atteindre les 500000 véhicules d’ici à trois ans. A suivre….

Mazda a arrêté les partenariats

et prend sa destinée en mains. Les ventes des CX3 et CX5 sont très bonnes. De plus, la nouvelle MX5 moins chère et mieux équipée que l’ancienne, est bien partie pour devenir un best-seller !

Si Nissan est le constructeur

qui écoule assez bien de voitures électriques avec la Leaf, le Qashqai reste le leader des ventes. Le nouveau Navara porte aussi beaucoup d’espoir.

Navara.

Honda se dit confiant

car l’année passée est marquée par une croissance à 2 chiffres. La gamme quasi entièrement renouvelée permet d’espérer de bonnes ventes dans les années à venir. Honda reste le premier motoriste au monde, c’est une belle référence.

Fiat attend beaucoup du retour de sa Fiat Tipo

sur le marché et espère concurrencer la célèbre référence allemande, la Golf. Cousine proche de la MX5, la 124 Spider, superbe roadster, arrive sur le marché du cabriolet au début de la bonne saison.

Citroën a connu une année difficile en 2015

avec la réorganisation suite à la naissance de la marque ‘premium’ DS. Le salon de Bruxelles a par contre, ouvert de nouvelles perspectives encourageantes.

Chez Subaru, la capacité de production est insuffisante.

Pour 2017, l’usine des U.S.A. partagée avec Toyota sera totalement consacrée à leurs véhicules et comblera ce manque.

Toyota se lance un nouveau défi avec la voiture à hydrogène :

la Mirai. La première pompe à hydrogène ouvrira ses portes chez nous en avril. Pari un peu fou ? L’avenir nous le dira mais qui croyait en leur projet hybride il y a presque 20 ans avec la Prius ? Aujourd’hui, presque toutes les marques en présentent.

Mirai.

Après ces échanges avec les responsables des marques,

il est temps de parler des Top modèles ! Les découvrir toutes, mission impossible. Me limiter aux nouveautés est plus raisonnable.

Renault vient avec une armada de Scenic, en première mondiale.

Même si je ne suis pas fan de monospaces, je dois reconnaître que le modèle a changé et qu’il me charme dans sa livrée jaune.


La Megane en version break devrait être bien présente sur nos routes.

Infiniti présente sa nouvelle Q60 :

un superbe coupé, une robe rouge brillante à souhait. Ajoutez un moteur de 405CV ! Vivement l’arrivée de ce bolide en fin d’année.

Lotus confirme sa philosophie ‘Light is right’

et illumine son stand avec des couleurs ‘flashy’, combinaison qui me plaît beaucoup.

Brabus comme toujours, offre le travail parfait.

La personnalisation est poussée à l’extrême car chaque voiture est unique pour des clients uniques, venus surtout du Moyen-Orient et de Russie.


Mercedes présente la Classe S cabrio en avant-première.

A nouveau une réussite, par sa ligne et par la qualité de finition. Un petit clin d’œil à la version ultra-puissante de la classe A, la A45 AMG, discrète mais totalement redoutable.

Peugeot continue à nous la jouer ‘en rouge et noir’ avec ses modèles GTi.

Volvo a bien rajeuni son image

avec une allure très futuriste. Outre la sécurité présente dans ses modèles depuis des années, la marque devient très innovante quant au design. La gamme se renouvelle et les modèles sont séduisants.

Chez Ford, si la Focus RS continue à me faire les doux yeux,

que dire de la Ford GT ?

Elle me fait complètement craquer. Elle est superbe sous tous les angles. Par contre, les informations sur sa commercialisation, sa fabrication et son prix restent floues !


La perspective d’un retour aux sources ‘rallye’ se fait sentir chez Abarth

où une magnifique 124 Spider pointe le nez. Alors, à quand cette coupe mono-marque en spéciales ?

Fiat et son pickup Fullback

du plus bel effet étonnent mais ce groupe est aussi propriétaire de Jeep.

Chez Honda , je n’ai d’yeux que pour la nouvelle NSX.

Splendide et redoutable à la fois, sera-t-elle dans le top 10 des Supercars ? Je suis certain que comme pour la génération précédente, elle sera bien haut dans le classement.

Toyota nous présente en première mondiale son C-HR,

un Crossover aux lignes parfaites, la Nissan Juke va rencontrer un adversaire de taille.


Surtout, Toyota joue la transparence, ne cache rien. Et voici la Kikai !

Chez les cousins de Lexus,

le dessin extérieur est agressif avec une grosse calandre et des lignes droites qui donnent un aspect sportif à la gamme. La LC 500h me plaît beaucoup.

Aston Martin dévoile la toute nouvelle DB11.

Bravo d’oser une couleur vive qui lui va à merveille. Dommage que ce fabuleux V12 ne puisse rugir.


Subaru, marque connue surtout par les passionnés de rallye,

affiche de chouettes modèles, notamment ce beau break Levorg au design classique et moderne. Une alternative pour rouler ‘différent’.

Chez Porsche, deux premières mondiales :

la 718 Boxster et la 991R. Pour celle-ci, les 991 exemplaires ont déjà tous trouvés acquéreur.


AC-Schnitzer

présente une magnifique série 2 développant plus de 500CV ! Mmmmhhhhhhhhhh, bien tentant.

Opel n’est pas peu fière

d’avoir décroché le titre prestigieux de la voiture de l’année. Les ventes sont déjà bonnes et avec ce trophée, je suis certain qu’elle seront encore meilleures.

Chevrolet poursuit ses ventes en Europe

mais avec une gamme restreinte : la Corvette et la Camaro. Cette dernière se décline avec un petit moteur de 2000cc, 275CV, un prix sous les 40000€, tout ça permettra un petit goût d’Amérique chez nous.

Genève, clap de fin pour cette édition 2016.

Une découverte et une réussite.
Si le rêve est le carburant de nos vies, moi j’ai fait le plein de super !

Et pour une fois, je pense que les femmes

ont adoré le stand TAG grâce à la présence d’un docteur si particulier….

Dimitri Haulet.

Les photos.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.