La Volvo Amazon : 60 ans et en pleine forme !

Raymond Collignon    2016-09-01 19:22:11   

Il est des voitures, au départ familiales et bourgeoises, qui finissent par laisser traces dans le monde restreint des sportives de légende. La Volvo Amazon fait parties de celles-là…

Qui aurait cru en effet en 1956 que cette berline familiale, succédant aux célèbres PV 444 et 544, allait faire une si belle carrière populaire et sportive.


Au début propulsée par le robuste moteur B 16, un petit 1.600 à trois paliers, elle finit sa carrière en 1970 avec le B20 qui allait développer de série plus de 110 ch., sans parler des versions préparée par l’usine qui dépassèrent largement les 150 ch ce qui, pour ce beau moteur culbuté à 5 paliers n’était pas mal du tout !

Le cocktail était réussi d’autant plus que la carrosserie monocoque de l’Amazon dans laquelle ces moteurs étaient montés s’avéra vite redoutable d’efficacité.

Une bourgeoise s’encanaillant très vite en compétition.

Les PV 444 , 544 en 1.400 cm³ (B 14), 1.600 cm³ (B 16) puis tout à la fin en B 18 avaient déjà montré la voie…

l’Amazon avait de qui tenir ! Les pilotes maison Tom TRANA et Gunnar ANDERSSON étaient même arrivés à remporter les championnats d’Europe des rallyes en 1958, 1963 et 64 en PV qui avait aussi remporté en 1965 l’EAST AFRICAN Safari avec les frères Singh et le RAC avec Trana !

Quasi tous les pilotes nordiques avaient fait leurs dents avec cette voiture.

L’AMAZON succédait donc à une légende en reprenant les mêmes recettes : un moteur solide et performant monté dans une monocoque parfaitement rigide avec des suspensions classiques et un pont arrière rigide très bien guidé permettant une bonne motricité, même sans autobloquant.

De plus, sous ses aspects un peu massifs, la voiture, pesant autour d’une tonne, était relativement légère. Tom TRANA lui préféra longtemps la PV 544 mais c’est quand même avec l’Amazon qu’il permit en 1965 à VOLVO de gagner le championnat du monde des constructeurs, il accéda aussi à des nombreuses places d’honneur dans des rallyes aussi réputés que le RAC, les 1000 Lacs, le rallye de SUÈDE, MONTE CARLO etc…

En Belgique de nombreux pilotes roulèrent en VOLVO Amazon ADRIAENSEN et PATTE en tête, en faisant d’excellents résultats.

Le temps passant dans sa catégorie 2000 cm³, l’ère des BMW 2002 plus puissantes se profila dès 1968 détrônant tout doucement la belle suédoise qu’on vit de moins en moins dans les grandes compétitions.

L’Amazon s’aventura aussi en circuit, on la vit rouler à Francorchamps, Zolder, Nürburgring, Brands Hatch et tant d’autres circuit européens où, faut-il le dire, elle était moins à son aise que sur les petites routes forestières.

La résurrection, la vie continue !

Dès la fin des années 1980 les premiers visionnaires tel Pascal Collard avec sa “coupe des sources” se mirent à organiser des rallyes de régularité sportifs pour voitures anciennes.

Tout à fait naturellement les Amazon furent dans les premières à faire partie du lot des pionnières se lançant ensuite dans les aventures des Liège Rome Liège, Sofia, Istanbul bientôt suivis par les Monte Carlo, RAC et autres multiples répliques de rallyes anciens faisant le plein de concurrents.

A l’heure actuelle on peut dire que la popularité de ce type de rallyes a dépassé celle des épreuves modernes, ce qui constitue certainement un constat d’échec pour les rallyes modernes bien trop aseptisés.

Maintenant des épreuves comme Bastogne, Spa, Monte Carlo, Portugal, Tour de Corse, Rac, Tour de France autos, Ardèche, Dauphiné, ING etc… ont tellement de succès qu’ils ont provoqué un véritable phénomène de résurrection remettant sur les routes toute une série de voitures qu’on croyait définitivement condamnées à l’oubli des musées.

La VOLVO en appui s’amuse sur ces petites routes qu’elle adore, en souvenir de la « Transnight » (photo : Alain Patrice)

Les Volvo Amazon font partie de ce patrimoine roulant perpétuant la légende. Elles méritent bien qu’on fête leur soixantième anniversaire, ces braves et belles suédoises ne font vraiment pas leur âge, sans complexes et à fond les manettes, elles continuent leurs folles aventures.

Espérons que ce sera pour longtemps encore car, dans ce monde aseptisé où l’on veut gommer tout ce qui n’est pas politiquement correct, on n’est pas à l‘abri de décisions politiques mal inspirées…

Piloter une Amazon.

Depuis plusieurs années j’ai eu le grand plaisir de piloter une Volvo Amazon 122 S B 18 très légèrement modifiée.
Bien suspendue sur ses Bilstein avec ressorts Eibach légèrement surbaissés, elle s’avère, même sans autobloquant une voiture très efficace.

Elle est particulièrement à son aise sur les petites routes de terre ou enneigée où elle se révèle être redoutablement maniable contrairement à ce que son air de bourgeoise un peu lourde pourrait laisser supposer.

Elle pardonne beaucoup aux pilotes impétueux, légèrement plus sous-vireuse que survireuse, elle ne va jamais dans l’excès.
Ce n’est pas la spécialiste des grands travers mais plutôt de la glisse des quatre roues, elle aime avoir le nez toujours dans la direction où elle veut aller.

Piloter une Amazon reste une belle expérience, moins “extrême” qu’une Escort ou qu’une 2002, sa neutralité la rend très efficace, c’est quand même elle et sa devancière la PV, qui ont initié la plupart des grands pilotes scandinaves à ce fin pilotage plus proche du ballet classique nordique que du Rock’n’roll anglo-saxon…

Raymond Collignon

Rappelons que ce 25 septembre prochain, la commune de Oisquercq commémorera les 50 ans du décès de M. Émile des Grées du Lou, premier importateur de la marque Volvo en Belgique.
A cette occasion, les organisateurs feront la part belle à toutes les Volvo ainsi qu’aux camions et éventuels tracteurs de la marque suédoise.
Et enfin, notons qu’en plus des 60 ans de l’Amazon, l’année 2016 célèbre aussi les 50 ans de la Volvo 144.

Volvo Belux et la commune de Tubize seront les partenaires de cette manifestation.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.