La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

Christian Bouchat.    2003-11-16 23:22:33   

La production de grands Coupés est une très vieille tradition chez BMW.


Le Coupé 327/328, produit entre 1938 et 1941, est le premier grand Coupé BMW.

Avant-guerre, il y eut déjà des Coupés BMW, comme les 327/328. Le baron Huschke von Hanstein, qui deviendra pendant plusieurs décennies le légendaire directeur sportif de Porsche, aura été l’un des 86 propriétaires d’un Coupé 328.

En 1939, Trois magnifiques Berlinettes 328 apparaissent aux 24 heures du Mans. Elles ont été dessinées par le carrossier italien Touring pour l’usine Cette année-là, une berlinette 328 Touring termine 5ème du classement général et gagne la catégorie moins de 2 litres.

Moins d’un an plus tard, grâce à ses 135 CV pour un poids de 800 kg, cette même voiture obtient la victoire absolue aux Mille Miglia de 1940.

La victoire du Coupé 328 Touring aux Mille Miglia 1940.

Après la 2ème Guerre Mondiale, la production automobile reprend tardivement dans les usines BMW subsistantes en Allemagne de l’Ouest. BMW réapparaît en 1951 avec une grosse Berline aux lignes étonnantes, équipée d’un moteur à 6 cylindres en ligne, la BMW 50. Au Salon de Genève 1954, apparaît une version dotée d’un V8, la BMW 502.

L’année modèle 1955 est une année clé dans la production des Coupés BMW.

Les 501 et 502 étaient aussi disponibles en versions Cabriolets 2 ou 4 portes.

Au mois d’août 1954, BMW propose un Coupé extrapolé de la Berline 501/ 502. Ce ne sera pas une réussite esthétique et encore moins financière, 26 Coupés 502 et 4 Coupés 501 produits au cours de l’année modèle 1955 !!! BMW arrête la « production » de ces Coupés et présente, coup sur coup, deux modèles nettement plus attractifs.

En juillet 1955, BMW présente le Roadster 507, un Classique parmi les Classiques, et dès le mois de septembre suivant, BMW remet le couvert, en présentant un Coupé quatre place, Type 503. Les 503 et 507 son l’ ?uvre d’Albrecht Goertz, connu aussi pour sa collaboration, durant les années ’60, avec Nissan.

Le Coupé 503 posséde une ligne impressionnante.

Malgré la beauté des lignes, le public boude ces Coupés BMW, défavorisés par un V8 relativement poussif et surtout, par leurs prix de vente dissuasifs. Vendue entre 1955 et 1960, la BMW 503 sera produite à 276 exemplaires, alors que sur la même période, 253 BMW 507 trouveront acquéreurs. Rarissimes et belles, elles sont devenues des voitures extrêmement convoitées des collectionneurs.

Le Coupé 3200CS. Rares étaient, en 1962, les Coupés à 4 places capables de frôler les 200 Km/h.

Les chiffres de production confidentiels demeurent avec le Coupé 3200 CS. Dessiné par Bertone, le Coupé 3200 CS sera vendu entre 1962 et 1965 à 603 exemplaires. Il faut reconnaître que les dirigeants de BMW n’abandonnaient pas rapidement une idée. Le futur leur a donné raison.

Dessin provenant du catalogue publicitaire de 1963 du 3200CS.
Le dessin si particulier de l’habitacle est la caractéristique commune aux 3200CS, 2000CS(présentée ici) et la famille 2800CS/3,0CS.

Durant l’été 1965, BMW présente un nouveau Coupé, le 2000 CS, dont les créateurs ont su garder l’originalité principale du 3200 CS, à savoir, le dessin des vitres latérales. Présenté en 3 variantes, 2000 C, 2000 CA et 2000CS, ce sera le début d’une longue série de réussites commerciales. Les Coupés 2000 seront produits de 1965 à 1970 à 13.691 exemplaires, dont 9.999 Coupé CS.

Le Coupé 2800CS est devenu un vrai "Classique".

Au Salon de Francfort 1968, BMW lance un nouveau Coupé, extrapolé de la 2000 CS. Il diffère essentiellement dans la moitié antérieure, allongée afin de pouvoir loger le nouveau 6 cylindres de la marque. Le Coupé 2800 CS sera suivi de multiples variantes qui culminent avec les 3.0 CS, CSI et CSL.

Avec ces Coupés à 6 cylindres, BMW trouve la parfaite adéquation. 30.546 Coupés à 6 cylindres seront produits entre 1968 et 1975.

"Fast & Furious", tel est ce Coupé 2800CS de 1969, dans un coloris très latin.

Au Salon de Genève 1976, pour remplacer les Coupés vieillissants, BMW, sous la houlette du français Paul Bracq, présente les Coupés 630CS et 633 CSi plus confortable, moins sportif. Ces Coupés, plus adaptés à la clientèle potentielle, auront une carrière étonnamment longue, dans un secteur particulièrement fluctuant. 86.216 Coupés de la série 6 seront vendus entre 1976 et 1989.

Le Coupé Série 6 a été le Coupé BMW "Haut de Gamme" le plus vendu jusqu’à présent.

Très luxueux et très lourds, les Coupés de la Série 8, vendus entre 1990 et 1999 ont été produits à 30.603 exemplaires. Les 300 CV du V12 5 litres du Coupé 850i ne parvenaient pas à provoquer le plaisir de conduite espéré par les aficionados. La haute technologie embarquée très présente, ne correspondait pas entièrement avec l’image de sportivité qui est attachée à BMW. Equipée d’un V12 de 600 CV qui équipera, quelques mois plus tard, la Mc Laren F1, la colossale M 8, annoncée mais jamais entrée en production, aurait pu changer le cours de cette histoire. Malheureusement, les dirigeants de BMW ont choisi une solution plus pragmatique. Les lancements des 850 CSi en 1992 et 840 Ci en 1993 n’ont pas réussis à corriger le tir.

Coupé 850 CSi de 1995. Le Coupé 850 tel qu’il aurait du être, dès sa présentation.

Il est symptomatique de remarquer qu’une énorme majorité des Coupés Série 8 (soit 81,2 % de toute la production dont 93,8% des 840 Ci et 82,3 % des 850i / Ci) ont été commandés avec une boîte de vitesses automatique, alors que 64 % de la production a été vendue en Europe continentale, traditionnellement moins séduite par les boîtes automatiques.

Le profil du nouveau Coupé Série 6 est incontestablement réussi.

Le nouveau Coupé BMW série 6.

Présenté officiellement au dernier Salon de Francfort, le nouveau Coupé 645 Ci semble le fruit du mariage de l’ancienne Série 6 et de la Série 8. Il se dégage du dessin de la carrosserie du Coupé 645 Ci, une personnalité empreinte d’originalité, dans le style controversé de Chris Bangle. La partie avant, plutôt réussie, donne à l’ensemble une homogénéité, malgré le dessin du coffre arrière qui peut étonner. Le résultat est séduisant et devrait permettre à ce Coupé aux lignes aérodynamiques (Cx : 0.29), de devenir le succès attendu par les dirigeants de BMW.

Une version CSi, plus puissante et un Cabriolet 2+2, extrapolés du Coupé 645Ci seront probablement proposés dans un avenir plus ou moins proche.

Le dessin du coffre est moins inspiré, mais sa forme permet un volume de chargement correct.

QUELQUES DONNEES TECHNIQUES

Modèles 502 Coupé 503 Coupé 3200 CS 2000 CS 3.0 CSi 635 CSi 850 CSi 645 Ci
Longueur (mm) 4730 4750 4830 4530 4660 4755 4780 4820
Largeur (mm) 1780 1710 1720 1675 1670 1725 1855 1855
Hauteur (mm) 1530 1440 1460 1360 1370 1365 1330 1373
Empattement (mm) 2835 2835 2835 2550 2625 2626 2684 2780
Poids (Kg) 1440 1500 1500 1200 1400 1520 1865 1615
Type moteur- cylindrée V8 - 2580 V8 - 3168 V8 - 3168 4 L - 1990 6 L - 2985 6 L - 3453 V12 - 5576 V8 - 4398
Puissance > tr/ mn 100 > 4800 140 > 4800 160 > 5600 120 > 5500 200 > 5500 218 > 5200 381 > 6300 333 > 6100
Vitesse maximale (Km/h) 160 190 200 185 220 225 250* 250*

* = limitée électroniquement.

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2003 à 20:58 En réponse à : > La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

    bonjour mr bouchat felicitations pour vos textes milles merci de nous faire rever devant notre ecran

    bonjour de ma part a david

    suc. de veaux

  • Le 14 décembre 2003 à 22:07 En réponse à : > La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

    Bonjour, je cherche la fiche technique de la BMW503 année 1958. Quelqu’un pourrait-il me communiquer les références d’un ouvrage concernant ce modèle ? D’avance je vous en remercie.

  • Le 7 février 2004 à 14:19, par PFayaud En réponse à : > La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

    JE VENDS MON COUPE 850 DE 91 TBE CONTACT 06 11 16 39 00

  • Le 15 mai 2006 à 16:07, par TANOH Benoit En réponse à : > La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

    bonjour,
    je suis à la recherche d’une BMW année 1972 3.0csi coupé climatisé a vendre.

  • Le 1er juin 2006 à 22:10 En réponse à : > La petite histoire du retour des grands Coupés BMW.

    Bonjour,
    A tout hazard,la 850,vendue ?
    Amicalement,
    Dominique.

  • Le 17 décembre 2006 à 16:34, par Georges HORGNIES En réponse à : > La petite histoire dugrands Coupés BMW. retour des

    Je me trompe sans doute de rubrique...
    Tant pis, je me lance : la grande histoire des PETITS coupés B.M.W., je veux parler de la fameuse Touring dont j’ai été propriétaire de 1972 à 1980, 8 ans de bons et loyaux services.
    C’est quelle m’a rendu bien des services, la Touring, étincellante de son rouge très Italien que le constructeur Bavarois avait appelé : "rouge VERONA" Verone...cette belle(ville) Italienne...la plus belle de la Vénétie parraît-il ! Venetie à faire rimer avec jolies filles !!
    Dommage que pour un 1600, cette BM (
    on disait encore BMWé sans pour cela être ringard à l’époque) ne faisait pas la joie des portefeuilles à la pompe. J’ai fait 120.000 bornes avec, peut-être roulle-t-elle encore ??

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.