Land Rover Discovery Sport.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2020-02-26 13:18:32   

Dans le monde, le Discovery Sport est le best-seller de la marque avec presqu’un demi-million d’exemplaires vendus depuis 2015.



Arrivé à mi-vie, une petite mise à jour s’impose.

Le moment choisi pour monter à bord de ce baroudeur version 2.0.


Design.

Même s’il partage la plateforme du nouveau Range Rover Evoque arrivé sur le marché début 2019, il est pourtant 20 cm plus long pour une longueur totale de 4,60 mètres.

Cette plateforme permet d’envisager des motorisations électrifiées.

Les proportions et l’allure générale restent identiques à la version précédente. Son look est plus dynamique.


Comme à chaque lifting, le travail s’effectue sur les faces avant et arrière.

Les phares étrennent une nouvelle signature lumineuse. Le passage à la technologie LED est incontournable.

Les phares LED Matrix sont équipés d’un faisceau adaptatif ajustable automatiquement en fonction des véhicules croisés sur la route.


Sous le capot.

Les moteurs utilisent une micro-hybridation (MHEV) qui récupère l’énergie lors du freinage pour l’utiliser lors des fortes sollicitations du moteur. La chasse au CO2 doit aussi passer par là.

Coté diesel, la cylindrée choisie est un 2,0 litres qui offre 3 puissances différentes : 150 ch., 180 ch. et 240 ch.

Pour l’essence, la cylindrée est inchangée et propose 2 puissances, soit 200 ch. et 250 ch.

Concernant la transmission, seul le 150 ch. diesel est disponible en 2 roues motrices et en boîte manuelle.

Toutes les autres motorisations passent aux 4 roues motrices et à la boîte automatique.

Je prends en mains la plus puissante proposition diesel de la gamme.

Inside.

Le changement est plus important du côté de l’intérieur.

Le système multimedia connaît une évolution importante avec un écran qui prend quelques centimètres pour atteindre 10,25’’.


La connectivité évolue et l’Apple Carplay ainsi qu’Android Auto font partie du package.

Le cockpit digital fait son apparition dans la gamme (option). Il est, bien sûr, personnalisable.


Deux caméras supplémentaires sont installées.

La première sur le toit est orientée vers l’arrière. Ce système Clearsight assure une vue dégagée de l’arrière via le rétroviseur intérieur, indépendamment de l’encombrement du coffre.

Land Rover - Clearsight.

La deuxième permet une vue sous le compartiment moteur pour déceler les éventuels obstacles entre les roues avant, utile si vous pratiquez le off-road.

Land Rover - Clearsight Groundview.

Ce Discovery Sport propose en option 2 places supplémentaires dans le coffre. Vous disposez alors de 7 places.

Exit l’ancienne roulette, le levier de vitesse fait son retour pour la boîte automatique.


Les sièges sont confortables et disposent de multiples réglages afin d’assurer une bonne position.

La banquette arrière coulisse et permet d’augmenter soit l’espace aux jambes, soit le volume du coffre.

On the road.

Si le nom (Discovery Sport) pourrait suggérer un caractère sportif, il faudra calmer vos ardeurs…

Avec près de 2 tonnes sur la balance, une hauteur de caisse de baroudeur, le Discovery Sport n’est pas le plus rapide de la marque.


Inutile d’aller taquiner les lacets de nos routes ardennaises.

Vous y éprouverez du roulis en courbe même avec la version ‘R Dynamic’, plus rigide et néanmoins confortable.

Il se conduit à merveille en mode détendu mais il est même demandeur pour sortir des sentiers battus, là où il pourra vous montrer tout son potentiel.


Des efforts sont réalisés pour l’insonorisation.

Clairement un mieux par rapport à la version précédente où le bruit du moteur était invité dans l’habitacle.

A la fois coupleux et puissant, le moteur diesel de 240 ch. est en harmonie avec ce Discovery Sport.

Pour des trajets alliant ville et petites routes, la consommation apparaît maîtrisée avec une moyenne de 9,2 litres/100 km.

Sur autoroute, elle descend à 8,1 litres/100 km.

Bon résultat vu le poids, les 4 roues motrices et le CX peu avantageux.

In Fine.

La position haute, le gabarit imposant, l’ergonomie bien pensée et le confort nettement amélioré font de ce Discovery Sport un excellent compagnon de route, apaisant et rassurant.


En plus, il montre d’excellentes aptitudes à poser ses roues off-road et vous procure ainsi un sentiment de liberté supplémentaire.

Land Rover reste fidèle à son image et propose un vrai 4x4 plutôt qu’un SUV sportif.

🙌

Les + :

- Look.
- Capacité off-road.
- Finition.
- Habitabilité.
- Moteur.

Le – :

- Poids.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Land Rover Discovery Sport.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.