Le Geko Ypres Rally, sous un beau soleil.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2014-06-30 00:01:28   

Si cette année, la région a fêté le centième anniversaire du début de la première guerre mondiale, nous nous rendons là-bas pour un tout autre anniversaire.


Si cette année, la région a fêté le centième anniversaire du début de la première guerre mondiale, nous nous rendons là-bas pour un tout autre anniversaire.

En effet, l’année 2014 marque le demi-siècle d’existence du rallye d’Ypres qui pour l’occasion, reçoit un invité de marque : un soleil resplendissant dans un ciel bleu de rêve !

Le départ de la maison se fait sous la grisaille mais au fur et à mesure de notre avancée vers Ypres, le soleil est de plus en plus présent.

C’est de bon augure pour ce premier week-end end d’été. Pourvu que ça dure …

La grand-place est toujours aussi jolie avec ses beaux clochers et ce, malgré la décoration ‘Tour de France’ qui est moins à mon goût !

Passage au centre de presse pour les accès, les cartes et aussi saluer les amis. Vient ensuite un petit tour dans l’hospitality Peugeot qui offre toujours un accueil amical et convivial.

La 208 de Peter Tsjoen est réparée suite à l’incendie de la veille. Coup de chapeau à toute l’équipe qui aura peu dormi afin de remettre la voiture en état dans le court délai imparti.

Le plateau est bien fourni avec tout le gratin du championnat ERC (championnat d’Europe) : les pilotes officiels de Peugeot (Kevin Abbring, Craig Breen) et ceux de Skoda (Lappi et Loix).

Le parcours a peu évolué. Nous retrouvons ainsi les endroits qui nous plaisent comme Dikkebus et son célèbre Jump !

Cette spéciale reste la première et il est important d’y être car il se passe souvent quelque incident dès le départ du rallye !

Cette année, c’est Bernd Casier qui part à la faute après quelques centaines de mètres. Dommage, un candidat au podium s’en va trop rapidement !
L’envolée des voitures est toujours aussi spectaculaire. De face

ou de derrière,

ça décolle bien !

Pour la décoration, l’originalité revient à la Fiesta R5 de Philippe Cracco. On aime ou pas mais elle suscite pas mal de commentaires…

Du côté de la course pour cette première, Abbring prend doucement le large et l’avantage sur Loix.

Pourtant, il est vrai qu’avec huit victoires à Ypres, Freddy est pointé comme favori !

Il ne semble pas trop inquiet, il sait que le rallye est long et que la fiabilité n’est pas toujours présente pour cette 208.
La deuxième journée commence sous un magnifique soleil. Pas de doute, la journée sera chaude à tous points de vue .
Les premiers ennuis arrivent pour Craig Breen. Il doit ‘reseter’ l’électronique de sa 208. Mais quelques kilomètres plus loin, c’est quand même l’abandon.

Cet abandon n’est pas de bon augure pour Abbring, en tête de la course sur l’autre Peugeot 208.

De plus, Loix revient à moins de 20 secondes et met la pression sur le leader.

La nouvelle tombe avant le départ de la longue spéciale dite ‘juge de paix’, Hollebeke et ses 30 km où nous nous trouvons : Abbring abandonne suite à des soucis mécaniques et laisse donc le leadership à Loix qui peut se laisser aller vers sa neuvième victoire à Ypres !

Son avance est importante et culmine à plus de 90 sec sur un étonnant deuxième en la personne de Cédric Cherain sur Fiesta R5.

C’est le plus beau résultat de sa carrière. Bravo à ce pilote ‘amateur’, il a bien géré la course sans commettre d’erreur et a réalisé d’excellents chronos. Un de mes ‘coups de cœur’ de ce week-end.

La troisième place revient à l’allemand Wiegand sur Skoda.

Le noir, le rouge et le jaune seront donc à l’honneur sur le podium.

La page 2014 se ferme en laissant de beaux souvenirs et aussi, un beau présage pour l’édition 2015.
Loix sera-t-il de la partie pour conquérir une dixième victoire à Ypres ?
Plus que 12 mois à attendre … :-))

Dimitri et Philippe Haulet.

Le lien vers toutes les photos.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.