Mercedes AMG GTc.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-11-22 15:02:26   

Deux ans après la sortie du coupé, l’AMG GT tombe le haut et ajoute un petit ‘c’ à son nom.
Une ‘Super Car’ sans toit, voilà qui n’est pas coutume. Moi qui suis ‘fan’ des roadsters, je pense me régaler.




Look.

Voilà un vrai roadster comme je les aime !

Un énorme capot plongeant dont vous ne voyez pas le bout assis derrière le volant, deux sièges placés au plus bas, un toit rétractable en toile et une énorme calandre permettant une entrée d’air suffisante pour gaver les deux turbos !


Le style néo-rétro est une réussite totale. Je suis en présence du plus beau modèle de la marque à l’étoile !

Inside.

L’intérieur est splendide avec une finition irréprochable.

Les superbes sièges vous enveloppent au plus près du corps. Par contre, l’assise s’avère relativement ferme, ce qui n’est, sans doute, pas au goût de tous.


Le siège réglé à votre convenance, toutes les commandes vous tombent bien sous la main, hormis celle de la boîte située trop en arrière sur le tunnel qui nécessite une petite contorsion pour y accéder.

Les boutons de démarrage et de réglages des modes de conduite sont eux plus accessibles.

Le volant est garni d’alcantara, rare et très ‘Racing’. Moins glissant que le cuir, il est aussi plus agréable au toucher, j’adore.


Le système HiFi Burmester vous fait vivre une expérience musicale exceptionnelle, la plus intense que j’ai pu vivre dans une voiture !


Mais il est certain qu’il ne vaut pas le son envoûtant du V8 qui rugit à l’avant et qui hurle dans les échappements.

Engine.

Sous le capot, je trouve un bon gros V8 doublement suralimenté, un bloc de 4,0 litre de cylindrée développant la bagatelle de 557ch et offrant un couple de 680Nm.

Couplé à une boîte robotisée double embrayage à 7 rapports, ce binôme vous écrase dans le siège mais est-ce nécessaire de vous le préciser ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.