Mercedes SLC 250d, confort et plaisir !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2016-11-08 17:17:53   

Confort et plaisir ? C’est la Mercedes SLC 250d.


SLC, un nouveau nom chez Mercedes
qui n’augure pas un nouveau modèle mais plutôt le remplacement de la SLK.

Ce changement a pour but d’aligner les différents modèles de la marque sous une même nomenclature.


Côté look, le changement est minime, je parlerai plus de ‘facelift’ par rapport à la SLK.

Motorisation.

Je retrouve le moteur rencontré lors d’un essai précédent : le 2,1L diesel affichant une puissance de 204cv, couplé à la boîte automatique 9G-Tronic Plus….

De quoi se faire bien plaisir :-))

Le moteur est coupleux à souhait, voire très puissant à bas régime. De plus, si vous lui accordez une boîte auto dernière génération, vous obtenez un duo qui déménage !

Au vu des performances affichées par cette SLC, la consommation s’avère très raisonnable, avec une valeur moyenne inférieure à 7,0L/100km.

Même en se faisant bien plaisir sur les petites routes.

Sans être fan du diesel et encore moins pour un cabrio, je dois avouer que je choisirais cet ensemble pour configurer ma SLC.

Inside.

A bord, que du bonheur. Aucun détail de finition ne me déçoit. Les matériaux sont nobles et d’excellente qualité, le design est sobre et moderne à la fois.

La position de conduite est excellente, basse selon votre volonté. Elle accentue encore la sensation de vitesse.

Les commandes sont intuitives, à l’accès facile. J’ai par contre, cherché la commande d’ouverture de la capote et je l’ai trouvée cachée sous un mini-accoudoir.

Découvert sur cette SLC, le système Airscarf (ventilation pour la nuque) me plaît. Il permet de profiter du cabriolet avec des températures basses et d’oublier les raideurs dans la nuque.

Un petit bémol pour l’accès au coffre. Le toit replié, il n’est pas facile d’y placer quelque chose.

Vous ne prendrez pas votre SLC pour parcourir une grande enseigne suédoise afin de meubler le kot du fiston. ☺

On the road.

La SLC est un roadster qui peut s’utiliser au quotidien. Il offre tout le confort d’une berline mais peut aussi afficher un comportement un tantinet plus sportif.

Avec sa direction précise et son amortissement orienté confort plutôt que sport, j’apprécie cette voiture bien équilibrée.

Le silence dont on jouit à bord, toit ‘fermé’, est surprenant !

Une fois ouvert le silence reste de mise, c’est l’avantage du diesel, diront certains. L’inconvénient, penseront d’autres…

Grâce à cette fin d’automne clémente, je peux rouler souvent à ciel ouvert. Quel plaisir…

Pour éviter les remous en roulant, un coupe-vent entre les 2 arceaux serait le bienvenu. Heureusement, l’Airscarf atténue légèrement ces turbulences.

Conclusion.

Encore une fois, Mercedes soigne la finition de cette SLC et présente une voiture polyvalente au look intemporel.

La filiation avec sa grande sœur ‘SL’ est bien réelle.

Avec une telle référence, cette SLC est née sous une bonne ‘étoile’.

Les + :

- Soin des finitions.
- Look ‘petite sœur SL’.
- Moteur extra.
- Choix des options disponibles.

Les – :

- Accessibilité du coffre en mode cabrio.
- Retour flux d’air dans l’habitacle en mode ‘décapoté’.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Mercedes SLC.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.