Mettet RX World Championship.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2014-07-18 08:42:34   

Une communication efficace, un nouveau promoteur pour une touche différente et cette année voit la naissance du Championnat du Monde de Rallycross.

La couverture médiatique est plus importante, grâce aussi aux ‘griffes’ d’une boisson énergisante !

Depuis le ‘Media Day ‘ qui nous a mis l’eau à la bouche, quelle impatience pour enfin arriver au ‘Jour J’.


Mettet, vendredi fin, d’après-midi, nous réalisons l’ampleur de l’événement ! De plus, les spectateurs sont déjà nombreux à satisfaire leur curiosité.

Je profite de cette ambiance plus relax pour essayer de m’informer auprès des pilotes. Je constaterai que cette facilité à parler aux ‘stars’ perdure tout le week-end.

Henning Solberg est le premier avec qui j’échange quelques impressions.

« C’est la première fois que je viens en Belgique. Ma voiture est bien différente des autres Supercars, c’est une « Saab » qui pèse 50 kg de trop mais je suis content de mes temps. Je m’amuse bien même si elle ne vaut que 50.000€, soit dix fois moins que les autres voitures de pointe. »

Pontus Tidemand est un pilote du WRC

mais il participe à ce championnat RX quand il n’y a pas de manche WRC.

« La différence entre ma Fiesta du WRC et l’Audi du RX ? Du simple au double : 300cv pour l’une et 600cv pour l’autre … Mon objectif est d’intégrer la finale. »
Mission accomplie pour lui qui termine en sixième position de l’ultime manche.

Parmi les grands noms de l’affiche, Jacques Villeneuve,

un personnage du sport automobile qui ne laisse jamais indifférent. Que son franc-parler soit apprécié ou pas, moi j’aime ! Il a touché à presque toutes les disciplines ( Indy Car, F1, Nascar,trophée Andros, …) avec souvent, d’excellents résultats. J’ai pu le rencontrer, échanger quelques mots avec lui. Et oui, il n’a pas sa langue en poche !

« Tu ne fais pas le championnat complet de RallyCross. Y a-t-il une raison particulière ? »

« Je le fais presque complètement mais je suis occupé de chroniques-télé pour la F1 et, dans ce cas, je ne roule pas. »

« Toi qui as pratiqué plusieurs disciplines différentes du sport auto, comment en es-tu venu au RallyCross ? »

« Une opportunité, j’ai fait rouler un ami sur la glace et il m’a proposé le RallyCross
Je regrette par contre le règlement trop ‘aléatoire’. On se retrouve avec des pilotes qui ne font pas tout le championnat. Ils font 2-3 courses,et deviennent les héros de la journée. Ils te mettent des coups de roues, sans avoir de drapeau noir ! Cet aspect m’horripile ! »

« Comment vois-tu l’évolution de la F1 et le ‘formatage’ des pilotes ? »

« Cette année, je trouve que nous avons un championnat attirant avec de belles bagarres mais ce ne sont pas des Formules 1. Je suis contre ce formatage, il manque d’hommes. J’ai l’impression que la moitié du plateau est constituée de gamins qui, le jour où ils ne font plus de courses, rentrent à la maison jouer aux Légo. »

« Quel est ton objectif du week-end ? »

« J’espère rentrer dans le Top 12 et accéder à la demi-finale ! » ( Il ne terminera pas loin mais le top 12, ce ne sera pas pour cette fois. )

« Que penses-tu du circuit ? »

« Le premier virage avec le mur qui revient, ce n’est pas bon quand on part à 4 ou 5 de front. Le ‘jokerlap’, ce n’est pas bon non plus parce qu’on sort en trajectoire. Le petit jump n’est pas bon jump en RallyCross. Il doit passer à fond sauf si tu l’abordes de travers alors tu relâches un peu. Ici , il est bien pour les photos mais on casse les voitures. Sinon pour une première année, c’est ‘fun’. Il faudra travailler ces petites choses. »

« Que penses-tu de l’ambiance belge ? »

« Génial, j’adore ! L’ambiance est top. Beaucoup de fans des courses et le championnat a besoin d’eux. Jusqu’à maintenant, on a fait des courses dans des pays rallycross où tu as les mêmes fans qu’avant, ce qui n’attire pas de nouveaux sponsors. Le championnat coûte deux fois plus cher, il faut donc du sang nouveau ! »

J’ai passé un moment intéressant, enrichissant avec quelqu’un qui ose développer ses idées, partager et défendre ses avis sans retenue. Puissions-nous toujours apprécier ce genre de personnage !

Malheureusement , notre ‘chauvinisme’ est mis à mal.

En effet, notre François national perd rapidement tout espoir de bons résultats. Dommage car ses passages en piste prouvent que son talent est toujours intact.

Quant à Thierry Neuville, espérons que l’an prochain, il soit en bleu... de travail.

En bref, un week-end comme on en redemande. Génial ! Une ambiance folle, des courses relativement courtes mais qui se suivent rapidement tout au long de la journée.

Merci à l’équipe du RUMESM pour avoir organisé, et je pense réussi, cette magnifique épreuve.

Avec le Superbiker en octobre, voilà deux rendez-vous incontournables pour les amoureux des sports mécaniques.

Dimitri Haulet.

Le lien vers toutes les photos.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.