Nissan Juke Nismo RS.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2016-05-16 23:06:50   


Un peu d’histoire.

Le Juke , c’est une longue histoire qui débute en 2010,

un Crossover à la ligne atypique qui ne laisse pas indifférent. Ce design vraiment particulier que vous l’aimiez ou pas, ne présente aucune demi-mesure.

A l’époque, le succès important pouvait être attribué à l’absence de concurrence mais elle est arrivée entre-temps et le nombre de Juke croisés sur nos routes est toujours aussi élevé.

C’est aussi un des rares SUV de cette gamme

à proposer une transmission intégrale en option, un plus pour certains clients désirant sortir des sentiers battus…
Le modèle mis à ma disposition est le Nismo RS, les ‘gamers’ et les sportifs reconnaîtront sans doute, cette appellation. Les autres, peut-être que non. Nismo est la contraction de Nissan et de Motorsport. Le ton est donné, ça sent le modèle sportif à plein nez. Du moins sur papier. Mais qu’en est-il réellement ?

La vie à bord.

L’habitacle est assez sobre et les finitions relativement bonnes.

Les petites notes ‘sportives’ restent timides avec le fond rouge pour le compte-tours, un volant mi-cuir / alcantara toujours aussi agréable au toucher ainsi que des sièges Recaro bi-ton du plus bel effet (option à environ 1200€), offrant un maintien parfait, sièges dignes des plus grandes sportives.

Par contre, je regrette l’absence de réglage du volant en profondeur.
Il permettrait une position de conduite optimale. La résolution de l’écran de navigation est un peu ‘ancienne génération’ mais la vocation de ce Juke Nismo n’est pas la lecture de carte, il est plutôt orienté plaisir de conduite.

L’habitabilité est bonne,

l’accès est facile malgré la hauteur de caisse plus élevée.
Les petits inserts d’alcantara sur les panneaux de portes, la banquette arrière, la casquette du tableau de bord lui donnent un vrai côté ‘racing’, surtout avec la surpiqure rouge !

Le volume du coffre est augmenté

depuis le restylage et atteint la capacité de 354L. Malgré les 100L. de plus que l’ancienne version, ce n’est pas encore autant que la concurrence.

Motorisation.

Le moteur 1600cc de 218cv est bien agréable, coupleux et rageur à la fois.

Il offre des performances de premier choix. La boîte manuelle est bien étagée et précise. Le son de l’échappement est rauque et sportif mais une ‘pétarade’ occasionnelle serait la bienvenue. La discrétion semble être encore et toujours, de mise.

On the road.

Le Juke n’est pas une ultra-sportive mais est-ce vraiment ce qu’on lui demande ?

Achète-t-on ce type de véhicule pour tester les spéciales de rallyes ? Non ce n’est pas sa vocation.

Le juke Nismo RS est un SUV doté d’un moteur puissant,

son amortissement est ferme sans être inconfortable et son freinage est constant et puissant.

J’ai connu par moment, sur les routes humides, un manque de ‘grip’ du train avant qui ‘cherchait’ de la motricité, il n’est pas simple de faire passer une telle puissance sur les roues avant ! Cette sensation a sans doute, été accentuée par la présence de pneus ‘hiver’ en 17’’. La monte ‘été’ en 18’’ aurait gommé une grosse partie de ce feeling.

L’autonomie n’est pas très importante,

difficile d’aller au-delà des 400km avec un plein mais ceci donne l’avantage de contenir la masse embarquée.

Le Juke reste une voiture à part dans son segment et dans le monde automobile, en général. Les avis des personnes croisées sont tranchés : « J’aime / je n’aime pas. ». Pas de peut-être !

J’ai découvert un engin particulier, un croisement entre une voiture imaginée par des enfants et un ‘Geek’ japonais à la recherche de performances avec cette version ultime.
J’ai mis un peu de temps pour trouver mes marques à son volant. Mais une fois adoptées, j’ai aimé chaque instant passé à son bord.

Je lui pardonne sa motricité parfois perfectible. L’énergie délivrée par son moteur, la boîte précise et le maintien parfait de ses sièges Recaro me donnent toujours le sourire.

Et vous, aimeriez-vous vous retrouver au volant d’une voiture venue d’ailleurs ?

Les + :

  • • Moteur énergique
  • • Boîte de vitesse bien étagée et précise
  • • Sièges parfaits
  • • Look futuriste,’Gamer’

Les - :

  • • Motricité en conditions humides parfois perfectible
  • • Autonomie

Dimitri Haulet.

Les photos.

Nissan Juke Nismo RS.

Vos commentaires

  • Le 17 mai 2016 à 22:58, par nanna En réponse à : Nissan Juke Nismo RS.

    Bien écrit, je ne l’avais pas encore lu.
    Chouette cadre pour les photos.
    Une bouille atypique ce Nismo RS. :-)

  • Le 19 mai 2016 à 17:53, par geof En réponse à : Nissan Juke Nismo RS.

    Salut dim,

    même équipée comme ca, cette voiture reste un ovni , mais un très moche qui fait peur ...
    l’essayer pourrait être jouissif mais certainement pas l’acheter.

    @ plus

  • Le 20 mai 2016 à 11:17, par dimitri En réponse à : Nissan Juke Nismo RS.

    Merci pour vos commentaires ;-)
    On avait effectivement trouvé un beau cadre pour les photos comme quoi il y a de beaux coins en Belgique :-)
    Pour le Juke , comme je l’ai écrit on aime ou pas mais elle ne laisse pas indiférent et pour moi c’est l’essentiel. Après la beauté ça reste très subjectif :-)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.