RACC - Rallye de Catalogne 2011.

Dimitri Haulet    2011-10-28 22:26:38   


C’est maintenant devenu une petite tradition. Quelques jours après mon anniversaire, je prends la route de la Costa Daurada pour le rallye de Catalogne.

Depuis quelques années, il prend place comme avant-dernière manche du Championnat du Monde des Rallyes (WRC). Le titre n’est toujours pas attribué puisque Sébastien Loeb reste sur deux résultats blancs, ce qui a permis à ses deux plus proches adversaires, Sébastien Ogier et Mikko Hirvonen, de revenir au coude à coude pour cette fin de championnat. Sébastien Loeb est pourtant le grand favori puisqu’il reste sur 6 victoires consécutives en Espagne.
Nous voila arrivés à Salou, mercredi après-midi. Nous passons au centre de presse pour les ‘pass’, les différentes infos de la semaine et les cartes afin de planifier les passages que nous irons voir. Et là, première surprise , nous recevons un cadeau de bienvenue, une veste ‘polar’ . « Merci » , même si elle ne sera pas nécessaire ici.
Le planning s’annonce chargé comme à chaque fois : meeting chez Ford à 19h00, demain midi, la même chose chez Citroën, une conférence intime pour le SWRC le jeudi après-midi et une présentation officielle chez VW le jeudi à 19h00, ça commence fort !

Chez Ford, l’accueil est toujours aussi sympa, nous commençons à prendre nos marques sans doute. Les équipages sont là, très relax et sans combinaison, ça change de les voir comme ça. C’est ainsi que l’on peut croiser un grand ‘ado’ en bermuda , tout sourire et toujours aussi disponible même s’il s’appelle Ken Block et s’il est connu par des millions de personnes.

Je croise aussi Mads Ostberg avec qui j’ai déjà bien discuté en août, en Allemagne. Il pensait alors ne pas être présent ici par manque de budget. Heureusement, ce n’est pas le cas ! Il est confiant, même s’il part avec le handicap de ne pas connaître le terrain, un gros désavantage. « We Will see on sunday afternoon … » , comme il me l’a dit !

La soirée se passe à discuter à droite et à gauche avec quelques autres personnes, à apprendre et à partager des infos, des impressions, des idées. De retour à l’hôtel, nous préparons la journée de vendredi qui sera très longue.
Jeudi matin, pas le temps de traîner, le shakedown est à 8h00, en voiture et ‘go’ pour le spectacle !
Les pilotes s échauffent gentiment pour passer rapidement à la vitesse supérieure, ce qui donne un spectacle poussiéreux mais que c’est beau !




Il est bientôt midi, un passage rapide à l hôtel pour nous laver et nous changer, c’est indispensable.
Nous nous retrouvons donc chez Citröen pour un dîner convivial et quelques échanges avec les équipages. Les ‘Sébastien’ semblent très motivés, le championnat est très ouvert et ils peuvent encore être champion du monde tous les deux.

Petit détail amusant, deux séries de macarons sont présentées avec la photo de chaque équipage. Sébastien Ogier a choisi celui à son image. Il précise, avec un grand sourire : « Si je prends l’autre, vous les journalistes, vous allez encore imaginer des choses … ». Même s’il devient difficile de cacher le fait qu’ Ogier rejoigne plus que probablement, Ford l’an prochain !

Ogier chez Ford ?

Pas le temps de trop paresser autour de la table, une mini-conférence avec deux pilotes du SWRC, Albert Llovera et Craig Breen nous attend. Craig est un tout jeune pilote prometteur, il a très peu roulé dans cette catégorie mais il est annoncé déjà comme un grand , on verra....

Albert Llovera.

Albert est quelqu’un à rencontrer. Il est très souriant, chaleureux, bon pilote bien sûr et pourtant la vie ne lui a pas fait de cadeau. Suite à un accident de ski en équipe olympique d’Andorre, il est devenu paraplégique. Malgré cette différence, c’est avant tout un grand compétiteur qui a besoin de se surpasser et on le ressent tout de suite.

En route pour la conférence de VW où nous retrouvons un grand monsieur du rallye en la personne de Carlos Sainz, toujours un dieu vivant en Espagne.

Présentation des deux pilotes qui rouleront ici. En effet, VW a décidé de rechercher parmi quelques jeunes , celui qui aura la chance de conduire la Polo en 2013.


Dans le parc d’assistance, certains mécanos sont déjà occupés à réparer le jouet des pilotes trop ‘optimistes’.
Vendredi matin, le jour n’est pas encore levé que nous prenons la direction de la première spéciale. Il est important d’y être pour espérer les voir tous. La journée du vendredi se passe sur la terre et c’est grandiose ! Nous sommes au milieu de la spéciale, les passages s’enchaînent, la poussière soulevée se repose très lentement, ce qui va poser des problèmes à beaucoup de pilotes. En effet, Peter Solberg et Ken Block se laisseront surprendre dans une corde, ce qui causera leur abandon et voilà deux grands en moins !



La lutte est serrée entre Loeb et Latvalla mais une erreur de ce dernier laissera la tête du rallye à Loeb en cette fin de première journée. Le samedi, changement de surface puisque les spéciales se passent entièrement sur le tarmac, plus de problème de poussière ! Loeb va asseoir son leadership tout au long de la journée, on n’est pas sept fois champion du monde par hasard ! En passant à l’assistance le samedi soir, nous comprenons que la course est jouée mais en rallye comme en tout sport, rien n’est fait avant la fin.
Dimanche, direction la montagne pour les dernières spéciales de ce rallye. Aurons-nous un changement ?...

Et une grosse surprise dans l’avant-dernière spéciale : Sébastien Ogier rencontre des problèmes mécaniques et doit abandonner, laissant ses dernières chances de titre s’envoler..... La dernière spéciale, appelée "Power Stage" est gagnée par Meeke sur la Mini, empochant par la même occasion 3 points bonus , 2 pour Sordo et 1 pour Loeb !

Une stratégie d’équipe chez Ford fera passer Hirvonnen en deuxième position à la place de son équipier Latvalla et lui permet d’engranger des points supplémentaires. Il est ainsi moins distancé par Sébastien Loeb avant la dernière manche du championnat en Angleterre qui couronnera, sans doute, un de ces deux champions. Rendez vous est pris pour ce dénouement à la mi-novembre, dans des conditions climatiques bien différentes de celles rencontrées dans la région de Salou.
Le rallye est terminé et il a consacré un beau vainqueur comme à chaque fois. Sébastien Loeb plante ici, sa septième banderille consécutive et ce n’est sans doute pas la dernière.

Citroën en profite pour coiffer son septième titre constructeur consécutif :

B R A V O !






Dimitrti Haulet.

Le lien vers toutes les photos.

Vos commentaires

  • Le 30 octobre 2011 à 11:11, par Etienne Vausort En réponse à : RACC - Rallye de Catalogne 2011.

    Joli reportage, Dimitri. On devine ici le passionné depuis toujours et, cerise sur le gâteau, il seconde et marche sur les traces de son modèle vivant : Philippe, son Papa.
    Proficiat !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.