Rochefort Historic Cars Festival : frissons sur la ville...

Benoît Piette    2015-07-13 15:42:55   

Ce 28 juin dernier avait lieu la seconde édition de l’Historical Cars Festival de Rochefort. A cette occasion, la cité a accueilli en ses murs une piste de 1265 m, transformant ainsi la ville en un véritable mini Monte Carlo.

Saluons ici l’aide substantielle qu’a apportée la ville à cet événement peu commun.


La particularité de ce festival est qu’il offre à tous, la possibilité de découvrir, voire de tester ses capacités de pilote au volant de kart sur le circuit qu’auront emprunté les mécaniques présentes.

Grâce à un kart biplace, même les enfants pourront participer à cette découverte.

A la clôture des inscriptions, le secrétariat du Formula Club Belgium avait compté 17 monoplaces, 18 prototypes, 5 véhicules d’avant guerre et 8 side-cars.

Parmi les véhicules d’avant-guerre, soulignons ici la présence inédite d’une Chater Lea de 1913.

Chater-Lea Manufacturing Co était une entreprise familiale anglaise fondée en 1890 et située à Letchworth dans le Hertfordshire.

Produisant des bicyclettes, Chater-Lea s’est tournée dès 1900 vers la fabrication de motos et de voitures légères (de 1907 à 1922).
A la mort de son fondateur en 1927, l’entreprise fut reprise par ses fils et changea de nom pour s’appeler Chater-Lea Ltd.

En 1936, elle arrêta ses productions pour se consacrer à la mécanique générale et la sous-traitance. Elle participa ainsi à la production du chasseur bombardier ‘De Havilland DH 98 Mosquito’ pendant la seconde Guerre Mondiale.

Ce petit cyclecar est propulsé par un bicylindre en V refroidi par air et dont le graissage s’effectue par compte-gouttes. La transmission est assurée par trois vitesses avant, il n’y a pas de marche arrière.
L’essieu arrière est encore relié par deux chaînes.

Ainsi équipé, ce cyclecar est censé atteindre les 90 km /h.
A cette vitesse, l’attention du pilote doit être – on le devine - plus que soutenue !

Admirez la recherche ‘pointue’ en matière d’aérodynamisme.

L’efficacité aérodynamique n’empêche nullement une certaine coquetterie…

Très remarqué, ce cyclecar a tenté de suivre les side-cars dont les équipages ont eu fort à faire suite à un parcours fort sinueux, ce qui permit aux spectateurs d’admirer à maintes reprises les talents d’équilibriste des ‘singes’.

Plus conventionnels, les protos et monoplaces n’ont pas démérité pour autant.

Vu le tracé, les vitesses de passages ont été plus réduites que celles obtenues au Nivelles-Baulers Revival, il y juste un an.

Régulièrement, pendant les temps morts, le circuit a été occupé par les baptêmes en kart, et ce pour la plus grande joie des spectateurs : même une voiture sans permis a tenté vainement de les suivre.

C’est bien la première fois que votre serviteur a photographié un chauffeur de voiturette avec casque intégral…

Au terme de cet événement, nous ne pouvons que remercier chaleureusement les organisateurs ainsi que tous les stewards et commissaires de pistes bénévoles qui ont du canaliser l’enthousiasme d’un public parfois indiscipliné.

Rendez-vous au prochain événement du Formula Club Belgium !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.