SPA CLASSIC un week end parfait

Eddy Coppée    2011-05-31 22:32:53   


Pour une première sur le circuit de Spa Francorchamps, Patrick Peter et son équipe ont fait étal d’un savoir-faire et d’une organisation à la hauteur de leur réputation. Ce premier SPA CLASSIC a tout pour séduire, des plateaux exceptionnels dont les GRC C du Mans, des protos, des voitures de tourisme , un Tropheo Nastro Rosso rassemblant quelques joyaux transalpins bref une très belle affiche.

Les pilotes belges ne s’y sont pas trompés, ils ont répondu présents à cette nouvelle association .entre le Peter Auto, le Royal Motor Union et le Royal Automobile club de Belgique. Même le soleil est resté présent tout le week end à Francorchamps.

L’ombre de Schumacher plane sur les C1 en Group C Racing

25 voitures pour la plus médiatique des courses du week end. Deux Mercedes C11 où le nom de Michael Schumacher reste inscrit sur les deux voitures, avec Baldi et Mass comme équipiers à l’époque. Bob Berridge et Christian Glasel sauront en tirer profit. Tournant dans la même seconde, ils laissent la Nissan R 90C à 7 secondes

Deux Porsche 962, pour D’ansembourg – Regout et Martin Jean-Michel associé à son fils Maxime, deux Spice l’une C1 pour Dozin-Jamar et l’autre C2 pour Ferdinand Delesseps. Turbo cassé pour Martin et accrochage pour l’autre 962 un week end sans pour Mecauto ; Dozin et Jamar connaissant comme aux essais des soucis d’embrayage. Les C11 magistrales voyaient Glasel remporter cette course après le retrait de Beridge. Il devance la Nissan de Kastu Kubota et la Spice de Ferdinand de Lesseps.

Les Lolas s’entredéchirent en Classic Endurance Racing

Compétition aussi spectaculaire car non seulement les protos construits entre 1966 et 71 sont très rapides mais leurs pilotes chevronnés. En CER1 Victoire à l’arraché de David Hart. Le hollandais connaît certes Francorchapps, mais Cazalieres et France sur une lola T70 MKIIIB identique lui ont donné du fil à retordre.

Marc Devis sur sa lola MKIII assistait prudent à la 5° place à cette joute.

La 911 RSR de Stéphane Meyers et Jean-Michel Martin était contrainte à l’abandon.Elle menait la disision GT1 à ce moment. Toujours fidèle à sa De Tomaso Pantera GR4 Jean-Charles Faulx était englobé par le peloton.

Classic Endurance Racing 2 : victoire dans les derniers tours de la Ferrari 712 de Paul Knapfield

Le classic endurance racing 2 avec au départ des protos de 72 à 79 et des Gt de 74 à 79 allait aussi apporter son lot de surprise. Loïc Deman impérial au volant de l’osella PA4 était le plus véolce en piste. Il s’acheminait vers une victoire méritée lorsque son moteur exposait.

Nicolet prenait le relais , mais abandonnait dans le dernier tout sur casse mécanique. Il laissait la Ferrari de Knapfield seule en tête devant lafarge sur lola dans la même seconde. Devis pointait 5° sur la Gulf mirage GR7.

Attraction de cette manche la Porsche 935 moby dick , conduite par Stéphane Ortelli devait renoncer turbo cassé.

Louis Zusrtrassen sur la GRD 73S est 7°.

Jean-Michel Martin et Marc De Siebenthal s’imposent en GT2 sur une Porsche 935 aux couleurs UFO.

Challenge ASAVE Lange Thibaut 2°

Epreuve d’ouverture de la journée du dimanche le challenge ASAVE réunissait 49 voitures.

Seconds des essais Christian Lange dont on salue le retour à la compétition et Pierre Alain Thibaut, le directeur du circuit de Francorchamps sur une Porsche 911 2,7 Rs préparée par Gérard de Ville de Goyet ,devaient s’incliner face au tandem Christophe Terriou, le pilote préparateur associé à Pierre Gary .Très rapide PA Thibaut prenait au départ l’ascendant . A la mi-course, la Porsche de Teriou revenait dans les échappements de la bleue et profitait du trafic pour passer Lange. Plus rapide la Porsche de Teriou n’ allait plus être inquiétée.

img12557|center>

Toujours aussi rapide la petite Elan d’Anthony Schrauwen associé au hollandais Gijzen Jan termine 7°.

Guy De Baer sur la GT40 du championnat national Bravo, venu en entraînement termine 12°,abandon pour Eric De Doncker sur Plymouth Hemicuda et Godfroid Marc sur Corvette.

Trofeo Nastro Rosso doublé pour la Ferrari 250 Gt de Vincent Gay

Nouveauté ,le Trofeo Nastro Rosso fruit du développement de Peter Auto, présentait 20 voitures exceptionnelles, Ferrari 250GT,275 GT, Bizzarini et Iso Ac sans oublier une Maserati tipo 61. Une première manche prudente de Vinvent Gaye qui laissait les Bizzarini de Lanksweert et Erlich un peu trop à l’attaque s’expliquer avant de connaître des soucis mécaniques. Werner Maximilian qui suivait des deux Bizzarini rentrait aussi définitivement aux stands. Il laissait Vincent Gaye seul en tête sur la 250 Gt couvée par le team ARA.

Vincent Gaye récidivait le dimanche devant Erlich sur la Bizzarini. Nos compatriotes Christian Dumolin sur Ferrari 250 et Olivier Blanpain sur Ferrari 275 GTB pointaient en 9° et 10° position.

Une occasion unique de voir ces merveilles. Belle initiative de Vincent Gaye d’arborer les couleurs nationales de l’écurie Francorchamps.

Victoire de Hugenholtz Hart sur AC Cobra en Sixties Endurance

Clôturant la journée du samedi, la manche sixties endurance disputée sur deux heures voyait un départ très rapide de philippe Alliott sur l’AC cobra de François Kicq. Hélàs la mécanique ne suivait pas et un cubuteur cassé renvoyait l’AC bleue aux stands. Hugenholz en profitait, mais lMac Inerney sur une TVR Griffith très rapide leur emboîtaient le pas. David hard dans le dernier relais faisait la différence, cette voiture et cet équipage ont déjà remporté le SPA SIX HOURS en 2007.

Ludovic Caron se classe 3°sur l’AC Cobra qui a remporté le tour de France auto 2011
Belle performance de Christian Dumolin sur la ferrari 250 Gt très sollicitée ce week end.

Bel essai d’Anthony Schrauwen sur la Jaguar XK140, pas trop adaptée à ce genre d’exercice.

Victoire des Benetton en BOSS Grand Prix

Un très beau week end, qui en annonce d’autres. Le mois de juin étant particulièrement chargé à Francorchamps.

Félicitons l’équipe de Peter Auto pour la qualité de cette organisation qui a rassemblé un public conquis dans des activités aussi diverses que les rassemblements de club de l’hexagone, BMW, Nissan, Ferrari et autres MG. Une surprenante descente du Raidillon en caisse à savon en passant par un paddock associant échelle réelle et miniatures d’époques pour les enfants a permis aux petits et aux grands de combler leurs attentes.

COPPEE Eddy

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.