Smart Fortwo cabrio Brabus.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2016-10-11 09:40:47   


Smart, un nom qui parle aux plus jeunes, un peu moins aux plus âgés.

La marque n’est pourtant pas si récente. Elle existe depuis 1994, née sous l’impulsion de l’horloger Swatch avec la collaboration de Mercedes-Benz.

Les ventes de Smart se portent à merveille.
L’encombrement de nos routes couplé à la difficulté de parking y sont deux explications plausibles.

Vous pouvez choisir entre :

• 3 types de Smart : la Fortwo, la Fortwo cabrio et la Forfour.
• 3 motorisations (61, 71 et 90cv).
• 4 niveaux de finition.

A cette panoplie, vous pouvez adjoindre les modèles Brabus et Brabus exclusive (109cv) ce qui représente une gamme bien fournie.

Pour mon essai, j’ai la chance de disposer de la Brabus en version cabrio, génial !


Smart est une marque qui compte aussi beaucoup de passionnés. Mais qu’offre-t-elle de si particulier ?

Motorisation.

Le petit 898cc turbo fonctionne à merveille. La réactivité et le dynamisme affichés par la voiture m’ont totalement bluffé. La puissance est disponible dès les bas régimes et vous donne l’impression d’être au volant d’une ‘Supercar’. Avec la boîte à double embrayage, 6 rapports de la marque Guetrag, le binôme me semble parfait.

Le passage des vitesses s’effectue en douceur, sans aucun à-coup. Même si l’échappement laisse entendre une très légère déflagration, la discrétion reste de mise. Et oui, la Smart se veut une citadine distinguée, pas une voiture de course !

Inside.

Contrairement à l’apriori visuel, l’habitabilité est bonne. C’est une stricte 2 places mais les 2 occupants ne sont pas à l’étroit. Au vu des dimensions de l’engin, je conçois la difficulté de l’admettre mais Smart soigne bien ses passagers.

Par contre, j’apprécierais quelques rangements supplémentaires pour y déposer GSM, clés…

Le tableau de bord est bien fini. Le design est inhabituel, un côté un peu ‘kitch’ pour certains et fascinant pour d’autres.

On the road.

Une fois le pas franchi, vous acceptez de vous retrouver dans une ‘micro-machine’ qui peut se faire avaler à chaque coin de rue.
Malgré cela, vous ressentez cette sensation première qui vous vient à l’esprit : c’est F U N !

La voiture est ultra-dynamique, la direction précise. L’amortissement est ferme et peut s’avérer fatigant pour le dos lors d’un long voyage.

A cause de l’empattement court, je craignais la voiture sensible aux coups de volant. Il n’en est rien, la Smart se révèle neutre, voire légèrement sous-vireuse.

La Smart est bien sûr, conçue pour la ville mais ne pensez pas devoir suivre le trafic des poids lourds sur l’autoroute. Elle apprécie aussi la troisième bande et les vitesses plus élevées, en respectant les limitations, of course.

L’insonorisation est par contre, perfectible et la sensibilité au vent latéral bien réelle.
Mais quel plaisir, ce demi-tour sur un mouchoir de poche !

Conclusion.

Entrer dans le monde Smart, c’est entrer dans un monde automobile différent de ce que vous avez pu connaître.

Cette voiture procure des sensations dès le premier coup d’œil et les renforce dès que vous êtes derrière le volant.

Je comprends pourquoi certaines personnes se passionnent pour cette marque.

Voiture atypique, ludique et Fun mais ces qualités ont un prix !

Les + :

Moteur / boîte.
Finition intérieure.
Habitabilité surprenante.
Maniabilité et rayon de braquage.

Les – :

Insonorisation.
Prix.

Dimitri Haulet.

Les photos.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.