Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

Philippe Haulet    2010-05-05 23:58:45   


Propriétaire.

- • Qui ? Je suis un passionné, habitant la région namuroise.
- • Hobbies : les voitures anciennes depuis toujours. Jeune, j’ai connu la Kadett, la NSU 1200TT, la Lancia Fulvia.
- • Comment y être venu ? La famille de mon beau-frère a toujours utilisé des voitures américaines.Ce beau-frère , homme de petite taille, était très à l’aise dans ce type de voiture et par contradiction, je me suis offert et ai restauré une Fiat 500 dans laquelle je peinais à respirer.

Ensuite, une Alcyon de 1907,

une MG B,


une Alvis 1952 trouvée par une petite annonce dans un magazine anglais et vendue par quelqu’un qui habitait à quelques kilomètres de chez moi,

vint ensuite la Jaguar Mark IV cabrio et finalement l’XK 140

- • Mauvais souvenir : avec notre Jaguar XK 140, nous rentrions d’un rallye en Sicile et au sommet du mont Cenis, nous avons connu un départ de feu dans le tableau de bord. Nous avons pu maîtriser ce feu et réparer provisoirement. Pour rentrer, nous avons roulé environ 1200 km sans éclairage, sans clignotant , sans feux stop et j’avais la crève…
- • Bon souvenir : beaucoup. Toutes les sorties sont généralement , un bon souvenir car elles sont conviviales, fraternelles et enrichissantes par le partage d’expérience. Nous apprécions particulièrement la Sicile, la Corse, la France avec notamment, le rallye de Fougères, la Virada dans la Creuse ou “A nous les belles anglaises” en Vendée.

Voiture.

Laissons la plume à ce grand amoureux pour décrire son ‘bijou’.

La Jaguar XK 140 fut présentée lors du salon de Londres en 1954, sous trois modèles, coupé, tourer et cabriolet. Par rapport à la XK 120, Cette voiture était la réponse de William Lyons aux critiques et demandes des importateurs américains et de l’administration US.

Voici les améliorations :

- moteur plus en avant de 7,5 cm libérant ainsi plus d’espace intérieur.
- radiateur en position inclinée permettant l’avancée du moteur et offrant plus de surface de refroidissement.
- nouvelle direction à crémaillère et colonne de direction composée de deux demi- arbres et cardan.
- adoption de sièges réglables.
- report de la commande des clignotants sur la planche de bord.

Ces modifications amélioraient considérablement le confort et la position de conduite, surtout pour les personnes de grande taille.
Extérieurement les différences sont :

- à la demande de l’administration US, adoption de gros pare-chocs fixés sur le châssis permettant d’amortir des chocs légers.
- abandon des phares tripodes.
- nouveaux feux arrière et apparition de feux clignotants sur le bas des ailes avant.
- moulures sur le capot, le coffre et sur les phares.
- nouvelle calandre à 7 fanons.


Du point de vue mécanique, la XK 140 adopte comme motorisation de base,le moteur le plus puissant de la 120 développant 190 ch et en option, une version affutée de 210 ch, la « type C ». Cette dernière version est reconnaissable à sa culasse rouge estamillée « C » et aux badges rapportés sur les cache-arbres. Cette culasse est dotée de soupapes de plus grand diamètre et d’abres à cames « high lift »

La version « special equipment » se distingue par :
- jantes à rayons chromés.
- phares additionnels.
- boîte Moss à 4 rapports (1° non synchro) et overdrive sur le 4° rapport.
L’overdrive fourni par Laylock de Normanville, permet, via un interrupteur au tableau de bord, de glisser sans débrayage vers un rapport surmultiplié. Le moteur tournant moins vite (+/-1000 tours) est moins bruyant et moins gourmand.
Toutes les 140 équipées d’overdrive sont montées avec un pont Salisbury de rapport 4.09/1
Ce modèle qui est l’évolution de la XK 120 dont il reprend la philosophie, ne sera produit que pendant une période assez courte en attendant la sortie de la XK 150.Quoique très proche de sa sœur aînée, cette voiture n’a pas connu un passé aussi riche en compétition.

Ma voiture

Une des 2310 voitures de ce type et dans cette version, construites entre octobre 1953 et février 1957
XK 140 3.5L DHC LHD, DHC drophead coupé (cabriolet), LHD left handed ( conduite à gauche ).
N° Châssis : S817927DN,
S special equipment
8,1 taux de compression
DN overdrive

N° carrosserie P4215
A sa sortie d’usine la voiture était de couleur rouge avec intérieur en cuir couleur fauve et capote beige

Importateur HORNBURG, Sunset bd
Hollywood USA

Date de fabrication 27 septembre 1955
Date d’exportation 17 octobre 1955

La voiture fut rachetée par un amateur danois ( Tom Hede Markussen) le 10 mars 2001 à son dernier propriétaire américain ( Rockvale Brothers à 715 N hunter st Stockton CA)

En octobre 2005, je rachète la voiture à son propriétaire danois et entreprends de la faire restaurer complètement. Il n’y avait heureusement, aucune corrosion mais la caisse fut néanmoins, mise à nu avant d’être repeinte. Toute la restauration mécanique et électrique fut assurée par un atelier spécialisé de ma région : RETRO CARS à Naninne.
Ma conclusion : cette voiture est dotée d’un couple fantastique, c’est un vrai régal sur les petites routes, mais elle est aussi une grande routière.

Vous l’avez compris, sa passion, ce grand amateur la partage et la transmet.
Le seul ennui, c’est que le temps passe trop vite en sa compagnie.

Vos commentaires

  • Le 10 mai 2010 à 13:23, par andrexk En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Pour info

    adoption de sièges réglables

    Les sièges réglables existaient déjà sur les 120
    jantes à rayons chromés.
    Les jantes à rayons chromés, ne sont pas une particularité des modèles SE, mais une options surtout appréciée par les Américains, mais exclut par les sportifs, car cela rend les rayons plus cassants

  • Le 10 mai 2010 à 13:25, par andrexk En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Pour info

    adoption de sièges réglables

    Les sièges réglables existaient déjà sur les 120

    jantes à rayons chromés.
    Les jantes à rayons chromés, ne sont pas une particularité des modèles SE, mais une options surtout appréciée par les Américains, mais exclut par les sportifs, car cela rend les rayons plus cassants

  • Le 25 mai 2010 à 21:46, par Cadillacman En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Bravo mon cousin pour cet article toujours trés précis.Grosse bises à ma cousine

  • Le 28 juin 2010 à 17:45, par Didier En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Cette voiture est un monument ! Je parie sans aucun problème que beaucoup de gens aimeraient retrouver de telles voitures dans les rues. Mais je fais le pronostics qu’on en retrouvera plus, désormais l’obsession étant le gain de places en ville

  • Le 30 décembre 2012 à 16:40, par Rocher En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Votre niveau devrait vous permettre de me dpanner avec ma XK 140 R. Je suis arrt en mauvaise posture par absence de contact. D’abord signal par des coupures intermittentes et maintenant panne franche. Bien sur je comprends pas tout l’elec auto !
    Si j’avais la chance que vous lisiez ce mail !
    Merci
    Bonne anne et bonne route vous qui roulez
    JM Rocher

  • Le 3 janvier 2013 à 12:54, par Bob d’Automag En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    Bonjour Mr Rocher, pour votre problme, je vous conseillerai de prendre contact avec Philippe Castiaux, je suis certain qu’il peut vous aider dans votre dmarche. CASTIAUX PHILIPPE 0475 203 803, jeepster@swing.be
    http://www.automag.be/spip/Suivre-u...

  • Le 5 novembre 2016 à 09:30, par amade En réponse à : Souvenons-nous de la Jaguar XK 140.

    bonjour
    j’ai recupere une alcyon de 1905
    auriez vous des photos et documents qui pourraient m’eclairer sur cette voiture
    cdt
    jj

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.