Superbiker, des magiciens comblés ...

Philippe Haulet    2009-10-20 12:20:21   


Freddy Tacheny, vous êtes l’organisateur du Superbiker, vous êtes un homme comblé ?

FT :…Comblé est le mot juste, cette année pour la 23ème édition, nous réunissons ce qu’aucun autre organisateur n’a réussi à faire. Nous organisons une véritable coupe du monde du Supermoto en réunissant tous les plus grands champions de toutes les disciplines motos de toute la planète… Les plus grands veulent venir à Mettet car ils savent qu’ils pourront affronter sportivement d’autres champions sans avoir jamais eu l’occasion de le faire auparavant. Personne ne sait dire maintenant qui est le meilleur : Est-ce un pilote des USA, d’Europe ou encore d’Australie ? Ce sont tous de très grands champions dans leur continent mais ici à Mettet, ils vont se battre pour décider qui est vraiment le meilleur… Souvenez vous l’an dernier de la réflexion de Stefan Everts à propos de Jeff Ward…Si Ward vient, alors je serai présent à Mettet et Everts a effectué ce fabuleux come back pour se mesurer à Ward. Cette année est vraiment une année planétaire pour Mettet vous pouvez me croire, nous n’avons jamais eu, ni à aucun autre endroit au monde, ce plateau extraordinaire de pilotes supermoto, des pilotes du motocross ou de la vitesse venus des quatre coins du monde et réunis dans la même course…

Philippe Dujardin vous êtes le commissaire adjoint à l’organisation, le bras droit de Freddy Tacheny, que pensez-vous de ses propos et quelle est votre tâche dans l’organisation ?

PhD :…C’est tout à fait vrai, cette année est incroyable par la qualité du plateau. Chaque année, nous nous disons, on est arrivé au maximum et chaque année, nous grandissons encore. Nous offrons un spectacle grandiose tant aux pilotes qu’aux spectateurs. Des pilotes inconnus ont la chance de se battre contre les plus grands champions, de rouler à leur côté, les spectateurs peuvent approcher les champions du monde comme ils ne savent le faire au cours de la saison. De notre côté nous accueillons des vedettes d’autres continents et c’est eux qui veulent venir à Mettet. Quand nous voyons dans la presse américaine des articles sur des pilotes qui mettent un point d’honneur à terminer la saison à Mettet Superbiker Belgium, nous ne sommes pas peu fiers ! Cette année, mis à part les Starbiker invitées par Freddy Tacheny, les inscriptions des pilotes ont un peu tardé à rentrer, la crise que nous connaissons n’y étant pas étrangère, mais en fin de compte, aujourd’hui, le plateau sera encore complet ; ce qui nous fait énormément plaisir et qui nous montre clairement que les pilotes veulent venir à Mettet. Ils y tiennent à leur Superbiker !

Pour en arriver là évidemment, la quantité de travail est énorme et chaque détail a son importance, il ne faut pas qu’un grain se sable viennent bloquer un rouage. Sans rentrer dans tous les détails, la gestion d’un Superbiker repart chaque année pratiquement de zéro, cela va de la promotion, la commande des tribunes et leur placement à la gestion du secrétariat de course en passant par la commande des boissons, des tickets ou encore le traçage du paddock…Autant de « petits » travaux mis bout à bout qui font que la besogne est colossale. Mais notre comité est maintenant bien rôdé et nous pouvons faire confiance à toute l’équipe qui est devenue spécialisée chacune dans son domaine. Le reste de l’année consiste à tout combiner, à tout vérifier point par point entre les équipes du comité sportif et après des semaines de travail le soir et tard dans la nuit, voir que tout est en place et en ordre, nous sommes apaisés et récompensés quand arrive le week-end de notre Superbiker…

Michel Fiévet est le Président du Club RUMESM de Mettet et nous lui avons posé la même question de savoir s’il était comblé…

MF :…Nous sommes à notre 23ème Superbiker, nous avons un comité sportif composé d’une dizaine de personnes qui ont des fonctions propres et qui conduisent à leur tour des équipes « qui en veulent… ». Chacun assume ses tâches au mieux. Remarquez que nous sommes tous, absolument tous, bénévoles. Un Superbiker se prépare dès la fin d’un autre Superbiker et c’est une réalité… Dès le lendemain, voire le soir même, nous avons déjà entre nous un débriefing pour voir ce qui a bien fonctionné, mais aussi parler de ce qui n’a pas marché non plus. C’est vrai que la préparation du Superbiker demande beaucoup d’énergie et de travail, que chacun doit assurer son travail en dehors du circuit et ensuite se plonger dans l’organisation mais la récompense est à la hauteur du travail accompli. L’argent récolté lors de nos organisations est directement et totalement réinjecté dans nos projets des organisations futures et dans notre nouveau circuit permanent qui ouvrira ses portes dès le début de l’année 2010. Si nos finances se portent aussi bien, c’est grâce à l’argent récolté lors de nos manifestations et à une gestion du porte-monnaie en bon père de famille. Concrètement, nous allons engager du personnel tant administratif que technique pour le circuit permanent. Parti d’un projet il y a plusieurs années où, seuls quelques passionnés y croyaient, le circuit est devenu réalité et le calendrier 2010 est déjà pratiquement complet tant la demande est forte…, pour tout cela je peux dire que je suis un homme comblé comme mes collègues du Comité sportif...

FT de conclure :…Le Superbiker de Mettet c’est aussi la grande fête de la moto de fin de saison. Les championnats sont pratiquement tous terminés et il nous est plus facile pour avoir les plus grands pilotes. Ce sont ces grands noms qui attirent les spectateurs et par là même les sponsors. Tout le monde est gagnant.

De nombreux organisateurs et notamment des Etats-Unis nous posent souvent la question envieuse de savoir comment nous faisons. La clé de notre succès est probablement dans l’alchimie d’une multitude de faits et gestes rassemblés ensemble pour arriver à cette grande fête… Des vedettes mondiales, des courses spectaculaires, du show, des concerts, des stunts le tout savamment dosé en l’espace d’un week-end, voilà la recette !

Mais aussi, comme le disait Michel Fievet, nous sommes tous bénévoles et surtout nous sommes tous unis par cette même passion et chacun suivant ses moyens agit dans un seul but, celui d’organiser LE SUPERBIKER de METTET, et tous nous en retirons une fierté tout à fait légitime. Il n’y a pas cette notion d’argent qui pourrit de nombreuses organisations, argent que l’organisateur doit gagner et empocher, ici, le moindre euro gagné est redistribué pour le club, cela aussi est à souligner.

Le week-end nous nous retrouvons à plus de 250 à œuvrer dans les coulisses et chaque bénévole peut se dire : « le succès du Superbiker c’est un peu grâce à moi…et à lui ! » C’est comme une grande famille de passionné...

Propos recueillis par Philippe Lardinois

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.