Trois boucles autour de Mons, « l’Etoile du Hainaut » brille depuis 1946…

Bob d’Automag    2019-07-13 18:07:33   

L’Etoile du Hainaut 30 juin 2019


Organisée de 1946 à 1952, l’étoile du Hainaut était une course de régularité sur route au départ de la Grand’ Place de Mons. Les meilleurs spécialistes de l’époque figurent au palmarès de cette difficile épreuve d’endurance !

Depuis 2016, l’Etoile du Hainaut revit sous la forme d’un rallye en allure libre, qui rassemble les amateurs d’autos et motos anciennes et très anciennes même, grâce au travail méticuleux d’une poignée de passionnés du Royal Mons Auto Moto Club.

Automobile La Buire de 1912 (Société des automobiles de La Buire - Lyon 1905 - 1930)

Ce dimanche 30 juin 2019, le soleil a accompagné les 103 équipages qui se sont alignés au départ de cette 4ème édition du Revival de l’Etoile du Hainaut. Les premières motos démarrent dès 7 heures du matin, toutes pétaradantes une FN et une Moto Gillet s’élancent pour une première boucle de 180Km alors que nous étions encore en plein montage de notre stand Automag.be avec l’aide de Yacco Belgique…

Les participants quittent la place de Mons avec des ambitions diverses : faire une belle balade tranquille à l’aide d’un road book bien détaillé pour les uns, ou relever le défi de couvrir la totalité des boucles de l’étoile dans le délais imparti.
Sur ce côté d’endurance sportive, 1/3 des participants auront relevé le défi en réalisant un parcours de 300 kilomètres sur la journée ; deux équipages auront même eu le temps de réaliser la dernière boucle pour totaliser 390Km sur la journée !

Après chaque boucle, les concurrents étaient accueillis sur le tapis rouge de la grand’ place de Mons par le commentateur du Club RMAMC, et cela sous les yeux émerveillés des spectateurs qui se demandaient comment ces « fanas de vieilles mécaniques » tiennent le coup sur ces distances de plusieurs centaines de kilomètres… comme pour cette automobile La Buire de 1912 qui aura roulé 200km.

Les pilotes moto aussi méritent le respect quand on pense que Vincent Derdeyn sur sa Gillet 350cc de 1922 et David Herrygers sur sa FN 348cc de 1929 auront

FN M70 348cc 1929

parcouru 300km pendant 12 heures de pilotage avec des machines qui n’ont pratiquement pas de suspension, qui vibrent très fort et freinent comme… en 1920 !! Il fallait le faire, même si Vincent avait installé une peau de mouton sur sa selle. :-)

Belle prestation aussi pour Frank De Cooman ce pilote moto d’une BM Velocino une petite cylindrée de 50cc de 1977 qui aura parcouru 300km ce dimanche.

Le parcours tracé par les organisateurs a été qualifié de sublime par les participants, le road book complet sans indications superflues a emmené les passionnés sur de belles routes de campagne bucoliques et à chaque tournant il y avait de beaux paysages à découvrir. Les motards ont été choyés avec un road book adapté pour la Moto, avec un système déroulant.

L’organisation avait prévu une assistance camionnette pour les motos et un plateau pour rapatrier les éventuelles autos en panne, et puis il y a aussi l’entraide et la débrouillardise avec les moyens du bord dont ont bénéficié Jacques et Thérèse en rentrant de leur première boucle de 120km !

La magnifique Citroën Traction 11BL /1939 de Jacques et Thérèse se pose juste devant le stand d’Automag, l’aile avant gauche était totalement barbouillée d’une eau brunasse… en soulevant le capot du moteur l’on constate que le bouchon du radiateur a pris des vacances sans prévenir le personnel !

Jacques me dit qu’il n’a pas de bouchon de réserve (c’est un modèle de bouchon à visser avec le filet apparent sur le radiateur)… il me vient une idée et je dis à Jacques : « vérifie le niveau d’eau et je me charge du bouchon ».
Je traverse la grand’ place et entre dans le premier café, au comptoir je demande aux jeunes derrière le bar « il faut sauver une Citroën de 1939, auriez-vous une cannette vide ? » … le barman, l’air un peu étonné, me répond « ah ben non, on sert tout en bouteilles ici ! » puis le serveur lui dit « mais si, tu as bu une canette tout à l’heure… » le barman sourit, plonge dans une poubelle et me sort une canette vide de Monster Energy « çà peut vous aider monsieur ? »
« je crois que c’est le diamètre idéal mon garçon ! ». Je remercie les deux jeunes qui ont du se demander ce que j’allais faire avec une cannette en aluminium vide sur une auto de 1939.

Une cannette de Monster Energy pour la Citroën Traction 11BL 1939 !

De retour auprès de Jacques et Thérèse, je découpe la cannette pour en conserver le fond, que je retourne sur le radiateur (diamètre idéal !) j’improvise un joint avec un morceau de tissu, deux brides plastiques pour fixer le bouchon improvisé sur le radiateur, et pour terminer je confectionne une boule de tissu que je place sur le dessus de la cannette qui sera maintenue par la pression du capot moteur.
« Voilà les amis, vous pourrez dire que vous avez été dépanné par Bob d’Automag ! » :-)
Jacques et Thérèse sont repartis pour la seconde boucle et le système a tenu !

Cette belle journée ensoleillée s’est terminée entre amis sur la grand’ place de
Mons dans une ambiance digne des plus belles années de l’Etoile du Hainaut.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.