VOLVO VCC. Concept Car d’un Break de luxe à la scandinave.

Christian Bouchat.    2003-05-09 00:00:00   

Le Volvo VCC, est une étude faite en collaboration par deux bureaux de style Volvo, ceux de Barcelone en Espagne et de Göteborg en Suède.


Le style épuré du concept car VCC est immédiatement identifiable comme une Volvo grâce à certains éléments stylistiques caractéristiques des Volvo actuelles, mais aussi de certaines Volvo qui ont marquées la mémoire collective, telles les Volvo P1800 ES de 1971 ou Volvo 164 de 1968.

Le Volvo VCC est un Break de Luxe typique, plus fait pour transporter des skis ou une planche à voile que des parpaings ou des sacs de ciment...

Heureusement inspirés, les designers sont parvenus à donner une ligne sobrement élégante dont la face arrière rappelle inévitablement le coupé 1800ES, LE « Break de Chasse » de Volvo.

Il ne faut pas être un grand spécialiste de la marque pour comprendre que le Coupé Volvo 1800 ES est la source d’inspiration de la face arrière du VCC.

La face avant se personnalise par la conception des phares, formée de trois bandes lumineuses disposées verticalement. Les bandes les plus proches de la calandre sont dotées d’un système baptisé « Static Bending Light », formés chacun de trois blocs lumineux qui sont orientés selon des angles différents. Les blocs supérieurs pointent droit devant comme des feux de route classiques. Quand la voiture tourne dans une direction, des capteurs liés à la direction activent le bloc central, puis l’inférieur du côté concerné, afin d’éclairer la route que s’apprête à prendre la voiture. Ce système permet d’obtenir un schéma d’éclairage de qualité lors de la conduite de nuit sur route sinueuse, ce qui augmente le niveau de sécurité. Les bandes centrales intègrent les feux de route ainsi que les feux de position, alors que les bandes extérieures sont les clignotants.

Les phares du VCC donnent beaucoup de personnalité à sa face avant.

Le Volvo VCC est équipé de jantes de 20 pouces chaussées de pneus

L’adoption de portières arrière à ouverture inversée, très à la mode depuis quelque temps, donne une image élitiste au VCC, mais il n’est pas prévu de l’adopter sur des Volvo de série, pour des raisons de sécurité.

Clair et net, telle est la devise à l’intérieur du Volvo VCC.

Est-ce à cause de son plancher recouvert totalement de cuir Nubuck, par la présence d’accessoires en acier anodisé ou la forme du mobilier choisi, mais malgré l’emploi systématique des matériaux les plus nobles, l’ambiance plutôt froide du très bel intérieur rappelle celle d’une clinique luxueuse.

Le tableau de bord semble avoir été dessiné par un moine cistercien.

Le Volvo VCC est muni de tous les équipements de détente, permettant de visionner des films ou d’écouter de la musique.

Le six cylindres essence du Volvo VCC se contente de 6,5 litres aux 100 kilomètres pour une voiture de 1.300 kg. Ce est équipé d’un nouveau turbo qui exploite davantage la pression de suralimentation positive afin de débarrasser les chambres de combustion de toutes traces de gaz d’échappement, ce qui améliore le taux de remplissage. Le taux de compression est comparable à celui d’un moteur atmosphérique.

Sans aucun doute, un break Volvo. Le concept car Volvo VCC.
Le Volvo VCC de Genève 2003 est dans la même lignée que ce Volvo ACC2 exposé à Genéve en 2002.

Le système Direct Start&Stop permet au moteur de se couper lorsque la voiture s’arrête.

Le système Compression Auto Ignition (CAI) produit un mélange air/carburant pauvre et homogène qui s’enflamme à la compression lorsque le moteur tourne à charge partielle.

Le problème de perte de couple moteur qui se manifeste lors du passage de rapport sur une boîte de vitesses manuelle robotisée a été résolu ici grâce à l’adoption du système ED (Electric Drive), alimenté par une batterie 42 volts séparée, fournit un surplus de puissance à bas régime, avant que le turbocompresseur n’offre sa poussée, ce qui élimine le problème du temps de réponse du turbo.

Lorsque le conducteur relâche l’accélérateur pour réduire la vitesse du véhicule, le mouvement de la voiture vers l’avant active qui, à son tour, recharge la batterie 42 volts.
Le module ED peut aussi être employé pour animer le VCC, sur sa seule force motrice électrique sur de courtes distances, par exemple lorsque le véhicule avance au pas dans une circulation encombrée.
Le module ED peut se monter soit sur l’essieu moteur, soit directement sur les roues arrière.

Derek Crabb, le vice-président du service de ingénierie des groupes motopropulseurs de Volvo Car Corporation précise : « Ces technologies ne sont pas prêtes à entrer en production, mais nous les évaluons dans le cadre d’une perspective à dix ans ». Ces technologies ont été associées à l’utilisation d’aluminium ou de fibres de carbone qui ont permis un allégement de 10% par rapport au poids d’une Volvo S80 de taille comparable.

Parmi les « trouvailles », qui ne peuvent manquer sur un concept car, figurent :

Le volant à moyeu fixe qui permet la possibilité de concevoir de manière optimale l’airbag conducteur.

Le système de répartition de l’air dans l’habitacle ne possède pas de bouches d’aération au sens classique du terme. L’air se répartit par des sorties dissimulées qui devraient assurer une diffusion plus régulière et plus silencieuse des flux d’air.

Sous le plancher de chargement coulissant, les ingénieurs de Volvo ont installés deux rangements dont l’un est réfrigéré et l’autre est chauffé.

Pour faciliter les chargements dans le coffre, un plancher de chargement, revêtu d’un cuir, coulisse électriquement via des commandes logées dans le montant arrière. Ce plancher de chargement dissimule deux compartiments de rangement, l’un chauffé et l’autre réfrigéré. Il comprend également une trousse de premiers secours intégrée dans le panneau latéral droit, tandis que le panneau latéral gauche comprend un mallette de type « court séjour », tendue d’un cuir assorti. Le cache bagages est également actionné électriquement. Il peut se commander depuis le siège conducteur, mais aussi depuis un bouton correspondant sur le montant D. Lorsqu’il n’est pas utilisé, il vient se dissimuler dans le siège arrière.

Le plancher coulissant et le cache bagage sont commandés électriquement.

Le panneau de toit semi transparent présente une structure en X qui laisse pénétrer la lumière. Il est équipé d’un panneau solaire qui permet au système VAAC (Volvo Ambient Air Cleaner) de purifier en continu l’air dans l’habitacle même moteur coupé.

Le toit du Volvo VCC recelle quelques idées intéressantes.

Le Versatility Concept Car de Volvo est aussi une vision de ce que pourrait être l’interactivité automobile d’ici à dix ans.

D’ici une dizaine d’années, notre quotidien sera marqué par des produits qui seront reliés entre eux au sein de réseaux. Le VCC sera capable de communiquer avec ces réseaux sans fil qui permettent de transférer beaucoup plus d’informations vers votre voiture, et donc, de laisser beaucoup plus de choses chez vous.

Le VCC ne comprend ainsi aucun système audio classique, ni lecteur de DVD. Au lieu de cela, il est relié en permanence à votre domicile, où musiques et films sont stockés sous forme de fichiers électroniques. La voiture se connecte à la maison via W-LAN, 3G ou GPRS. Ces fichiers sont donc accessibles quel que soit l’endroit où se trouve le véhicule.

L’écran numérique des instruments offre une flexibilité accrue. Ainsi, lorsque le conducteur souhaite utiliser le système de navigation, une carte apparaît en surimpression sur l’affichage du tachymètre et du compte-tours. De même, l’écran peut générer une fenêtre en incrustation contentant des informations sur la musique diffusée par le système audio. Une fois la voiture démarrée, l’écran confirme que tous les systèmes de sécurité fonctionnent correctement en affichant leurs icônes respectives : WHIPS, SIPS, IC, DSTC, SRS AIRBAG.

La sécurité des enfants a toujours été un sujet important chez Volvo.

Chaque passager se voit ainsi attribuer un écran sans fil à commande tactile, baptisé webpad, qui lui permet d’écouter sa propre musique, de regarder ses films préférés, de surfer sur Internet ou encore d’ajouter une destination au système de navigation. Le webpad peut également servir de support d’information entre voiture, domicile et bureau.

Le V-Pulse est une clé électronique, qui arbore le sigle Volvo inauguré en 1927. Une fois dans son logement, sur la console centrale. Il lui suffit alors de recevoir une légère pression du doigt du conducteur pour démarrer la voiture. Le V-Pulse vous tient aussi informé de l’état de la voiture et vous rassure en générant un battement « cardiaque » calme et régulier. Ce battement est transmis à votre main sous la forme d’une sensation de pulsation douce. La fréquence de la pulsation augmente immédiatement dès que quelque chose d’anormal se produit. Par exemple, si la voiture a été laissée non verrouillée ou si l’alarme s’est coupée. Vous pouvez alors ouvrir le V-Pulse et découvrir sur son petit écran ce qui se passe exactement. La communication avec la voiture s’établit via le réseau GSM.

Longueur  : 4.915 mm.

Hauteur  : 1.439 mm.

Empattement  : 3.095 mm.

Voie Avant  : 1.612 mm.

Voie Arrière  : 1.630 mm.

Moteur  : Six cylindres en ligne de 2,6 litres à turbo et injection directe

Puissance  : 250 CV

Transmission  : Intégrale AWD.

Pneus  : Pirelli « Run Flat » à roulage à plat 245/40 x 20.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.