le "Stoomfestival" à Maldegem : à toute vapeur !

Benoît Piette    2016-05-09 08:57:01   

Cela fait maintenant cinquante ans que les dernières volutes de vapeur sortant des cheminées des locomotives ont disparu du ciel belge.
Pour célébrer cet anniversaire, le "Stoomcentrum" de Maldegem avait convié à ses festivités des oldtimers dont la date de mise en circulation était antérieure ou égale à 1966.

C’est ainsi que ce samedi 30 avril, une bonne vingtaine de véhicules ayant connu cette propulsion se sont retrouvés dans la petite gare de Maldegem située le long de la N9 entre Eeklo et Bruges.


Ambiance bon enfant, les voitures invitées avaient pris position sur les quais, face aux nombreuses locomotives présentes à cette commémoration.

Pour l’occasion, le Chemin de Fer des Trois Vallées de Mariembourg (CFV3V ) avait délégué une locomotive des Deutsche Reichbahn de 1933.

Surnommée Bubikopf (coiffure à la garçonne), elle a été construite par la société Henschel & Sohn de Kassel de 1928 à 1940. Avec une vitesse plafonnant à 90 km/h, elle servait d’omnibus.

Acquise il y a juste trente ans à Constance par CFV3V à l’état de ferraille auprès de la Deutsche Bahn, elle a été entièrement remise en état après plus de sept ans de restauration par les membres de l’asbl (Sources CFV3V).

Tout au long de la journée des trajets à la vapeur ont été organisés de Maldegem à Ekloo. Hélas, le samedi après-midi,"Bubikopf" a eu un problème majeur : alors qu’elle terminait son circuit, un bruit sourd a retenti et le train s’est figé en rase campagne.

L’accident n’a malheureusement pas été sans conséquence pour les chauffeurs : on a dénombré quatre blessés dont deux gravement atteints de brûlures.

Celles-ci auraient été causées par une expulsion du foyer pour empêcher une explosion : ce processus a entraîné également la libération de la vapeur.

Signalons que trois des quatre accidentés sont membres du Chemin de Fer des Trois Vallées.

En marges des trains, de nombreuses activités étaient prévues dont une exposition de miniatures fonctionnant réellement à la vapeur.

Parmi les voitures présentes, beaucoup d’Opel dont notamment cette magnifique Kapitän.
Cette dernière, lancée fin 1938, est une monocoque propulsée par six cylindres 2,5 litres à culbuteurs, ses roues avant sont indépendantes et ses freins sont hydrauliques.

Elle sera produite en un peu moins de 27.300 exemplaire avant la guerre.
Sa production a repris en 1948 jusqu’en 1953  : environ 79.000 véhicules sortirent des chaînes. Cette version est postérieure au face-lift de 1951 .

Toujours chez Opel, voici une Opel Rekord cachant une Opel Olympia.
La carrière de l’Olympia a débuté en 1935 jusqu’en 1942. Son nom fait un clin d’œil aux jeux olympiques de Berlin de 1936.
Cinq ans après, la fabrication reprend jusqu’en 1953 après 355.000 exemplaires dont une grosse moitié avant la guerre.
Cet exemplaire a subi le dernier face lift de 1950 .

Celle-ci a été remplacée par la nouvelle Olympia en 1953 dont la carrosserie ponton avait pris un petit air de Chevrolet en réduction.
Son appellation changera pour Rekord suite à ses ventes ’record’…

L’exemplaire présenté ici est encore affublé d’une calandre imitant les célèbres "Chevrolet Teeth"

Une jolie Peugeot 203

En situation, un Morris FG de 3,5 T, petit camion de la British Motor Corporation (BMC).
Propulsé par un moteur à essence quatre cylindres de 2,2 l, il était facilement reconnaissable grâce à ses vitres placées sous le pare-brise.

Dénommées "Street View", elles amélioraient grandement la visibilité avant et facilitaient les manœuvres de stationnement.

Voici l’ancêtre des Stanley à vapeur : une « Locomobile ».

Suivant les organisateurs, environ 2500 personnes ont visité le festival durant ce dernier WE d’avril et ce, malgré la triste mésaventure du samedi.

Ils y ont dénombré également une cinquantaine d’oldtimers apparemment d’avant 1966.

Encore bravo aux organisateurs !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.