Et dans la même rubrique

Collection exceptionnelle de Porsche 356 à la 4ème édition du salon InterClassics Brussels

24 octobre 2018   

Porsche est synonyme de voitures de sport du plus haut niveau depuis 70 ans. “La Porsche 356, anniversaire des 70 ans”, sera donc le thème central de la quatrième édition d’InterClassics Brussels et, en collaboration avec le Porsche Classic Club Belgium et le Porsche Center Brussels, une collection exceptionnelle de la Porsche 356 sera présentée du 16 au 18 novembre 2018 à Brussels Expo.


Un total de dix voitures uniques sera présenté sur le carré thématique ’70 years Porsche 356 ’dans le hall 6, en collaboration avec le Porsche Classic Club Belgium, le Porsche Center Brussels, le State of Art et le Porsche Center Gelderland. Parmi celles-ci l’on pourra admirer les deux Porsche 356 construite à Gmünd en Autriche

Porsche 356 ’Gmünd’ Coupe (construit en 1949) 

L’une des voitures de l’exceptionnelle collection Porsche 356, que l’on peut voir à Brussels Expo du 16 au 18 novembre, est la Porsche 356 ’Gmünd’ Coupe. Cette voiture était la première des 15 Gmünd Coupés vendues en Suède et livrées à Scania Vabis Södertalje. Pour Porsche, il s’agissait de la première vente importante à l’exportation.


Le 15 juin 1950, la célèbre coureuse de rallye suédoise Cecilia Koskull remporta le Midnattssolsrallyt avec cette Porsche, la première victoire internationale de Porsche. Après un séjour de 34 ans dans une ferme suédoise, la voiture a atterri aux États-Unis.

En 1998, elle a fait l’objet d’une vaste restauration effectuée par « Made by Hand Inc. » en Floride. Aujourd’hui, la voiture appartient à un collectionneur privé belge. Vitesse maximale : 140 km / h.

Porsche 356 SL (année 1951) 

Entre 1948 et 1950, Porsche construisit 44 coupés de type 356/2 à Gmünd, en Autriche. Grâce à leur boîtier en aluminium, à leur excellent rendement aérodynamique et à leur grande rigidité en torsion, les coupés en alliage léger sont parfaits pour les compétitions. Les 356/2 coupés pèsent environ 120 kilos de moins que les 356 construits par Reutter à Stuttgart en avril 1950.


Ce sont les premières voitures de sport allemandes avec les initiales « SL », abréviation de « Super Light », dérivé de l’italien « Super Leggera ». . Avec son grand réservoir de carburant de 78 litres, ses enjoliveurs de roue et ses rapports de transmission spéciaux, Porsche débute pour la première fois en 1951 aux 24 heures du Mans. La 356 SL remporte rapidement la catégorie 1100 cm3 et répète son succès en 1952.

En septembre 1951, sur le circuit de Montlhéry, près de Paris, une 356 SL équipée d’un moteur de 1,5 litre, établi le record du monde de près de 11 000 kiltres en 72 heures. Sur le plan international, la 356 SL reste compétitive jusqu’en 1955. La voiture appartient au musée Porsche de Stuttgart et peut être admirée pendant le salon. Max. vitesse : 160 km / h.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.