1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

Jean Van Der Rest    2004-07-27 00:00:00   


Quand le rédacteur en chef m’a dit "publier son palmarès prendrait trop de place", j’ai décidé de le rencontrer et de parler de lui, de sa provenance, de ses débuts et de son parcours.

Double embrayage pour y parvenir : m’informer par la presse de l’époque d’abord et l’interviewer ensuite.
Catastrophe ! La presse de l’époque ne parle que de ses victoires et ses records et pour l’interviewer, mes 40 années de métiers n’ont pas suffit à le faire parler. Alors ?

Contact au sol...

Rencontrer ceux qui l’ont connu, demeurait la solution in-fine. Ceux là m’ont confirmé dans mon constat : l’homme n’a jamais aimé parler de lui. Fonceur mais taiseux. A ma remarque, il répond comme pour s’excuser "je préfère rouler qu’expliquer".

Alors, j’ai truqué ! Pardonnez-moi Joël.

Trop tard pour reculer. Joël savait que j’étais ce journaliste qui allait lui poser des questions.
Aussi, lorsque nous sommes arrivés au rendez-vous, j’étais ... à deux. Il ne pouvait pas faire autrement que de nous recevoir, son ami Robert Wuyts et moi-même. Mais, j’étais devenu photographe et son ami Robert parlait, disait, questionnait et ... faisait répéter lorsque je toussotais. Pratique ancienne, déontologiquement admise, à la condition que le journaliste en fin de séance de photos, sollicite l’autorisation de relater ce qu’il a entendu. A la demande, notre champion acquiesça, ajoutant "je n’ai rien à cacher, mais je ne sais pas si ça intéressera ceux qui liront".

Joël Robert, le regard.

Et cependant, mis à part ses proches et ceux qui l’ont côtoyé pendant ses années de gloires, ses Golden Sixties à lui, peu sont ceux qui savent qu’à l’âge de 7 ans Joël possédait une Gillet 125cc , que 2 ans plus tard il la transformait avec un réservoir de Triumph et améliorait la carburation avec un des meilleurs carbu du début des années 50, celui de l’Oiseau Bleu de chez Saroléa (Herstal). Nous sommes en 52, Joël à 9 ans !

Ceux qui plus tard tenteront de contrarier ses résultats diront "oui mais" !

Mais quoi ?

Son oncle Albert était déjà dans le monde de la moto. Marcel Robert était agent FN. Son père roulait en cross. Oui et alors ?

...reprises, sauts de bosses, tout y passe !

Lui, c’est Joël. Sa tête à lui, était déjà sur deux solides épaules et se sont ses deux poignets qui ont tenu les guidons jusqu’en 1976. Combien de Grands Prix,...il ne sait pas. Combien de victoires, il ne sait plus. Combien de coupes et trophées..."je les donnais tous, à mon club et à mes supporters". Quant à la question de Robert Wuyts "Champion du monde, combien de fois", là, Joël est précis : 6 fois ! (sans commentaire).

Joël Robert et Robert Wuyts : "et Champion du monde, combien de fois ?"

Flash-back.

1959, Joël a 16 ans. Avec ses économies et un coup de pouce, il fait l’acquisition d’une Zündapp 250 Trophy. Il ira jusqu’à l’équiper d’une des fameuses selles Saroléa. En quelques semaines, les terrils des environs de Châtelet n’ont plus de secrets pour lui. Virages, dérapages, reprises, sauts de bosses, tout y passe. Il passe. Partout. Mais, papa Robert l’apprend et constate la hargne de son fils. La volonté qu’il dégage pour faire le lendemain, encore mieux que la veille, fait peur. Et ce qui devait arriver arriva, lorsque tomba un impératif "Je t’interdis de continuer à rouler". Quelques jours plus tard, Joël court à Chimay et gagne...le bouquet de fleurs. Et c’est parti ! En 61 il représente la Belgique au Trophée des Nations qui se court en Italie.

En 1961 Joël Robert représente pour le 1ère fois son pays en Italie au Trophée des Nations, en 1963 il est Champion de Belgique, et en 1964 il est Champion du Monde !

Plus rien, ni personne ne pourra l’arrêter. Devant la volonté et le courage de son fils, papa Robert va abdiquer de son interdiction. Mieux, il mettra ses compétences mécaniques au service de son fiston. A 17 ans, les performances de Joël lui permettent de se frotter aux premiers Grands Prix. Sans "grands" résultats, mais quelle école. En 63, sur Jawa CZ, c’est au stade Fallon (Bruxelles) qu’il devient Champion de Belgique dans sa catégorie. L’année suivante ce seront la Tchécoslovaquie, la Pologne, Suède, Finlande, Italie et la Russie qui assisteront aux victoires de ce phénoménal petit belge. Et c’est son premier titre de Champion du Monde. En 65, 66 et 67 il y fera 3 fois deuxième. Mais il prouvera à son constructeur CZ qu’ il peut lui faire confiance. Il reprendra le titre en 68 & 69 et c’est ensuite à Suzuki, qu’il offrira les victoires mondiales des années 70, 71 et 72.

Joël Robert, le regard vers l’avant !

A 29 ans, six fois Champion du Monde. Il sait qu’il peut encore faire plus, mais qu’il sera difficile de faire mieux. C’est le sort qui en décidera autrement. Lui qui a tout connu de son sport, a glissé, dérapé, chuté mais s’est toujours relevé, en forçant plus que de coutume, va se déboîter le genou. Pire,...hors compétition. Ce n’était rien...pense-t-il... ! Mais la médecine en décidera autrement ; "il faut arrêter la compétition Jöel !" La phrase résonne encore dans les oreilles de ce battant qui va devoir mettre pied à terre. Roulant encore pour le plaisir, il le fera jusqu’en 76, après quoi c’est en Italie, France, Autriche, Amérique du Sud, Guadeloupe et Tahiti qu’il assurera des cours de pilotage.

L’homme de terrain des motocyclistes d’hier et des motards d’aujourd’hui.

Représentant du Motor Union du Pays Noir, c’est comme organisateur qu’il gardera le contact avec ce monde qui l’a passionné. Il assurera certaines responsabilités auprès de la Fédération Motocycliste de Belgique, mais c’est l’homme de terrain que les motocyclistes d’hier et les motards d’aujourd’hui retrouveront ce début juillet au super-moto de Florenne et début août à la traditionnelle Chinelle.

A bientôt Champion.

Jean VAN DER REST

Signatures et souvenirs...

Vos commentaires

  • Le 18 janvier 2005 à 18:20, par vandewauwer jp En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    super merci pour joel qui est un ami part qui j’ai commence a rouler car ’il etait et est toujours mon idole.J’AI 30 ANS DE COMPET et je roule encore en rallye auto a bientot jp van de wauwer

  • Le 14 octobre 2005 à 13:02, par willy langlet En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    bonjour joel,je suis un ancien copain de michel hoste,par hazard n aurai tu pas une photo de michel, j ai jamais oser en demander une a sa maman ni a leon,en tout cas c etait une superbe epoque que celle ou l ont roulaient a la briqetterie pres de chez lui,que de bon souvenirs,merci pour tout ces moment de plaisirs ,a bientot peut etre ,willy

  • Le 20 novembre 2005 à 18:48, par Philippe En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour Joël
    Te souviens-tu de l’époque où tu venais t’entraîner au Zavelput à Buizingen (Halle) ? Cela devait être aux alentours des années 1971-1972. A l’époque, j’étais un petit garçon de +- 5ans et je venais regarder mon frère François faire du moto-cross avec toi.
    Les années ont défilé mais je me souviens de cette période avec la nostalgie que l’on accorde à l’enfance, merci de ces moments privilégiés qui font partie des trésors de la mémoire.
    Philippe.
    philippevanhove934 hotmail.com

  • Le 13 janvier 2006 à 23:29, par anémone En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour !

    Si Joel pouvait savoir qu’on ne l’oublie pas ...

    Il a couru à Rixensart juste en face de chez moi ...

    Merci, champion !
    ( j’ai posté tes photos sur le forum de FR 3 ( On ne peut pas plaire à tout le monde ) sujet " A tous les passionnés des gros cubes ..et des moins gros ..)

    Ciao ! ...

  • Le 8 mai 2006 à 22:38 En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Les souvenirs de mon enfance sont sagement rangés dans un coin de ma mémoire, mais il arrive parfois que, le son rugissant des pots de détente ravivent des "clips" justifiant une certaine nostalgie.
    Il m’est impossible de dire combien de photos j’ai pu accumuler dans ma collection bien modeste de gamin fasciné. Je ne peux dénombrer les anecdotes vraies ou inventées que nous nous racontions entre garnements de la rue, mais la fascination que ce Champion exerçait sur nous était telle que nous n’avions qu’un seul objectif... acquérir une CZ.
    Je suis heureux d’avoir été le témoin de cette époque où ,le sport n’était pas commandé par le seul soucis du pognon.
    Je conclurai en soulignant que la virtuosité de pilotage de Joël n’avait d’égal que sa sympathie et sa simplicité.

    Merci d’avoir été là quand j’étais un petit spectateur béat devant la première Suzuki 250 avec le n° 1.

  • Le 29 septembre 2006 à 17:03, par maman d’un futur apprenti En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour, mon fils de 17 ans recherche un contrat d’apprentissage en mécanique moto, pourriez-vous lui renseigner un garage sérieux où il pourrait faire son apprentissage ?
    Vous en remerciant d’avance, veuillez agréer,l’assurance de notre considération distinguée.

  • Le 27 novembre 2006 à 19:30, par une amie de cousin Daniel En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Salut Joel, En 1959 j’avais 16 ans et j’étais une amie de ton cousin Daniel, il m’avait donné une photo dédicacée de toi sur ta moto.
    Que de bons souvenirs.
    Bisous salut.

  • Le 29 novembre 2006 à 18:50, par Catherine En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Hello Mr. Robert
    My name is Catherine. you wouldn t know me, but I think you know my Mother and knew her first husband. they were donald romeo and elly " juliette" romeo.
    I am "juliette’s" daughter comin’from her second marriage and I am tryin to reach you. If you remember my mum I would very much appreciate if you d send me an adress I could write to you or a number I could call.
    Thank you
    Catherine

  • Le 15 mars 2007 à 23:07, par Christophe Le Galiard En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Joel Robert sur Yamaha DT3 en 73 à Kinshasa.

    Voici un film historique.

    http://www.mutotos.com/videos/JoelR...

    et voici le texte qui accompagne le film.

    Salut Christophe !
    Voici donc les informations que je souhaitais te fournir sur mes films, que Patrick Read et Serge Beauduin ont eu la gentillesse de transférer sur Dvd.
    Pour te situer le contexte de l’époque, il y avait au début des années 70 à Kin, deux grandes écuries de sport moteurs, automobiles, l’écurie Panthère et l’écurie Barracuda. L’écurie Panthère a ouvert la première, une section Moto-cross, sous l’impulsion d’André Masouy(n°3), Frank et moi étions membres de cette section.
    Nous portions un dossart « Magéaf », notre sponsor, une entreprise de génie civil, Frank portait le n°15 et moi le n°9, et il y avait également Jeff Houtoofdt.
    Il y a donc eu six courses en catégorie 250cc pendant l’année 1973, cinq dans la banlieue de Kin et une à Lukala, à 200 km de Kin vers Matadi.
    Il y avait à Lukala une grande cimenterie, où travaillaient de nombreux expatriés, dont l’un d’eux participait au championnat. Sa société, la Ciza, a créé un circuit, et organisé une course, la plupart des pilotes de Kin ont été hébergés par les différentes familles sur place...
    Les six courses ont été filmées, les premières images de chaque course sont souvent les &quot ;échauffements&quot ; où l’on retrouve les catégories 125cc et 250cc mélangées, ensuite sont filmés les trois départs et trois manches, car chaque course se courait en 3 manches de 10 tours.
    Dans le reportage de la 5eme course, sur le circuit ?’Brikin’’, tous les départ et manches des 125 et 250 ont étés filmés, ils faut donc être attentifs pour reconnaître les DT125 et DT250, mais elles ne roulent pas ensemble...
    Pour clôturer le championnat 1973 en apothéose, l’écurie Panthère organisatrice, a invité Joel Robert notre champion du monde à l’époque, grâce au sponsor de la ?’Sabena’’, que l’on voit apparaître sur toutes les motos.
    Le jour de la sixième course, sur le circuit Magéaf, Joel Robert a roulé en exhibition, sur une Yamaha DT250, mais ?’camouflée’’, car il était sous contrat international Suzuki pour le championnat du monde. Il ne participait pas au classement de notre course, et n’a effectué que 9 tours sur10 pour ne pas géner notre classement. Il faut remarquer une longue attente au premier départ, c’était le temps de jouer les Hymmes Nationaux, un rituel auquel nous n’étions pas habitués, et cela se voit dans nos attitudes...
    Cette dernière course a vu la consécration de Frank Lognay comme champion de l’année 1973 sur Yamaha DT 250, cette marque et ce modèle représentait 80% des motos inscrites.
    Voilà les quelques mots que je souhaitais ajouter aux images, afin que chacun puisse comprendre et mieux se rappeler ces merveilleuses années...
    Je souhaite de tout c ?ur, que de nombreux pilotes et acteurs de l’époque viennent visiter ton site et puissent te remercier,
    car tu es notre Super ?’Trait d’union’’... Merci Christophe !
    Patrice Cuvelier.

    www.mutotos.com

    Katanga Vintage

  • Le 9 janvier 2008 à 21:44, par Patrick Busine En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Salut Joël , je ne pensais pas que tu avais crée un site , pas mal ; ps je t’ai piqué qlq photo merci
    patrick

  • Le 1er avril 2008 à 18:39, par guy herpigny En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour, je recherche le téléphone de joel pour mon papa, il à rouler en moto avec lui dans les années 70 et 80 et de plus il à été avec joel à beaucoup de déplacement et il aurait voulu le revoir mais plus de coordonées

  • Le 21 avril 2008 à 10:40, par dario En réponse à : > 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour, Joel est actuellement en Australie, il rentre le 29/04/2008 pour une semaine ensuite repart au USA jusqu’au 30 mai 2008. il organise le super motard a l’air base de Florennes le 14/15 juin 2008 vous pourrez le renconter personnellement.

  • Le 28 avril 2008 à 11:29 En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour, c’est en remontant les vieux souvenirs que je suis tombée sur ce site. Tu dois certainement avoir connu mon frère qui a roulé avec Joel Robert à Kin cette année là, mon père était organisateur de motocross à kin, il a fait certain circuit telle que celui du joli site, ma vallée etc.... tu peux m’envoyer un email sur mon adresse mail nathaliedejardin msn.com.

    Bien à toi

  • Le 5 mai 2008 à 23:23 En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Monsieur robert j’avais 14 ans sur le circuit de tremblay et j’ en reve encore ,Merci infiniment

  • Le 7 novembre 2008 à 23:12, par PASCAL En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Joel,MERCI pour tous ces bons moments dont j’ai eu la chance de participer mais un peu trop jeune bjrs a tante Odette et oncle Fernand
    Bonne continuation
    Pascal

  • Le 5 novembre 2009 à 23:01, par gaetan En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    bonchour joel je ne vous connait pas bien mes je cherche quelq’un pour que je suis le moto cross avec lui jan nest déja fait pendant 4 ans jai rouler aux championnat de belgique je fait 5 eme maitenant j’ai 15ans jaimeraint recomencer ces mon reve jai rouler en 50 ktm et en 65 kawa jaimerait bien recomence mes personne me suis si ses posible je sait que non mes jessaye plein de truc 0493563020 mon numéros de télèphone jabite la province de liége

  • Le 12 mars 2010 à 01:35, par Paola En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    J’adore vos photos :)

    Cousins d’amérique

  • Le 12 mars 2010 à 15:49, par Marina En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Vive les artistes motards :)

    bipolaire

  • Le 28 février 2011 à 21:30, par pascal fournier En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    bjr ;je t’ai connu joel,à gaillac en france dans les années 70,j’avais une dixaine d’année,et j’étais ami avec tes nièces en camping ;j’aimerai tant avoir de vos nouvelles,tu m’a donné l’envie car je suis motard.
    a bientôt de vous lire,j’espère !

  • Le 13 avril 2012 à 17:51, par MEYER xavier En réponse à : 1, 2, 3, 4, 5, 6 fois ... Joël ROBERT

    Bonjour,
    Je travaille actuellement au montage d’une exposition itinérante qui devrait être présentée dans le cadre du Championnat du Monde de Motocross 2013.
    Cette exposition de photos tirées sur bâches sera présentée en plein air sur les sites de 15 Grand Prix dans autant de pays.
    Au total 130 photographies des 65 champions du monde (action et portrait) de l’histoire de ce sport depuis 1957.
    Auriez vous les droits d’images correspondant à cette thématique ?
    A votre disposition pour toute autre information,
    En vous remerciant par avance pour votre réponse,
    Meilleures salutations,

    Xavier Meyer - ORGANISATION D’EVENEMENTS

    Régie Générale - Scénographie - Décoration

    33(6) 16 12 89 84

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.