A la Conquête des Lingons !!

Philippe Lambrette, Véronique Lambrette-Nils    2016-06-12 05:29:14   

la 10éme Ronde Historique des Lingons


Accroché à son éperon calcaire surplombant la vallée de la Marne de plus de 150 mètres, Langres a des allures de nid d’aigle, ultime refuge entre ciel et terre.

Altière et singulière, cette ville haut perchée fait corps avec ses fortifications depuis plus de dix-sept siècles. Tel un énorme coin de France enfoncé entre Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine, elle semble encore régner sur des frontières désormais effacées. Cette superbe ville fortifiée accueil pour la 10éme fois " la ronde historique des lingons" qui tire son nom de l’ancienne province romaine.

Tout commence par l’accueil des concurrents le vendredi soir, lors d’un souper convivial, familial et surtout bon enfant. A cette occasion, les participants peuvent rencontrer leurs adversaires d’un jour et créer des liens et voir même des amitiés.

Samedi matin, début des hostilités, tout le monde est présent pour le contrôle technique qui a lieu dans une des plus belles artères de Langres "La promenade Blanchefontaine" où les belles mécaniques sont exposées pour le plus grand plaisirs des visiteurs et des riverains. Le Briefing est toujours un moment très important car le maire de Langres a toujours une parole pour les concurrents.

Le départ est donné à 14h30, les 78 équipages lancés par paquets de 20 empruntent la voie principale pour la traversée de "Langres", qui est toujours un moment émouvant. Ils rentrent par la porte "des moulins" en procession jusqu’à la Place Diderot où le départ officiel est donné pour sortir par la porte longue porte pour 2 boucles composée chacune par 3 ZR.

La boucle 1 dirige les équipages, tel des conquérants, par la voie du Nord et le Canal de la Marne direction Chaumont.

Puis les fait redescendre sur Giey-sur-Aujon, pour une pause de 25 minutes, à la brasserie de la Choue d’où les participants repartaient avec un pack de 6 Bières brassées sur place.

La boucle 2, les ramènent sur Langres avec un passage dépoussiérant offert par le partenaire "L’éléphant Bleu".

L’on prend la direction de la salle de Neuilly L’Evêque peu avant 20 heures pour un repas bien mérité avant de se lancer dans les hostilités de la nuit pour la boucle 3 qui elle aussi est composée de 3 ZR (ou RT chez nous), pour un retour final sur Langres prévu vers 00h20 pour la 1er voiture, et qui a vu, malheureusement, certains conquérants capituler.

Le dimanche matin, le réveil fut dur pour les équipages rentrés la veille tard dans la nuit. Au parc fermé, petit déjeuner et café étaient les bienvenus. La boucle 4 allait envoyer les voitures vers le sud du "pays des 4 Lacs " réservoir d’eau naturel. En plus des équipages restant de la veille, une balade dominicale qui suit le même road-book que les concurrents, s’ajoute à la fête, ce qui nous donne au total près de 90 véhicules qui prennent le départ pour une joyeuse rigolade sans prise de tête.

Après ces trois ZR et au total des 450km répartis en 12 tests de régularité, la mairie de Dampierre, accueille les rescapés, lors d’un apéritif festif, pour reprendre la route en cortège qui traverse plusieurs petits village où les habitants sont sur les bords des routes pour voir passer les belles mécaniques jusqu’à la salle de Neuilly où le repas final et les résultats sont proclamés dans une ambiance de folie.

Pour finir les péripéties de ce weekend fort en émotions voici le classement final et le classement du challenge Marcel Laissus

Classement Final :

A la troisième place sur le numéro 38 l’équipage Bernard JACQUET - Benoit REMION sur une Toyota Corolla 1600 Gt de 1972 avec au final 159 points

A la deuxième place sur le numéro 40 l’équipage Teddy BALLET - Maxime ULLMAN sur une VW Golf GTI de 1981 avec au final 151 points

A la première place sur le numéro 29 l’équipage de Benoit STEPHENNE - Michael DEMORTIER qui représentait l’écurie du pays vert sur une Opel Ascona de 1976 avec au final 144 points

Classement du Challenge Marcel Laissus : c’est un challenge qui se calcule selon le coefficient de l’âge de la voiture. Il couronne trois équipages BELGES au final.

A la troisième place sur une Toyota Corolla 1600 GT de 1972 l’équipage Bernard JACQUET - Benoit REMION avec 114 points au total final.

A la deuxième place sur une Opel Ascona de 1976 l’équipage Benoit STEPHENNE - Michael DEMORTIER avec 109 points au total final.

A la première place sur une Porsche 912 de 1966 l’équipage Christian BERNARD - Françoise GREGOIRE avec 109 points au total final.

Texte Véronique Lambrette
Photos de Phil et Véro

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.