Antwerp Classic Salon : quarantième édition !

Benoît Piette    2017-03-09 11:48:47   

Pourtant, il y avait d’importants anniversaires à commémorer : cette année, ceux-ci avaient la particularité de se situer en Italie !


A tout seigneur tout honneur, Ferrari fête cette année ses septante ans d’existence.
En effet, ce 2 mars 2017, soit un jour avant l’ouverture du 40ème Antwerp Classic Salon , il y avait exactement 70 ans qu’Enzo Ferrari présentait sa première ‘vraie’ Ferrari, la 125 S.

A cette occasion, un panel impressionnant de voitures de la marque avaient fait le déplacement vers la ville portuaire.

Voici un bref aperçu de l’historique de la marque concocté par les organisateurs :


A l’opposé de la marque au cheval cabré, ce salon célébrait les 60 ans de la Fiat 500.
Ce pot de yogourt a vraiment marqué les esprits transalpins au point d’en devenir une véritable icône qui se perpétue encore actuellement en se déclinant dans toute une gamme.

Le ronflement typique de son bicylindre a même donné lieu aujourd’hui à un remake dont les caractéristiques fondamentales ont été respectées par les motoristes de Fiat, à savoir ses deux cylindres et sa sonorité devenue légendaire !
Hélas, sa consommation réelle n’a malheureusement pas suivi le mouvement !

En voici l’histoire, toujours réalisée par les organisateurs du salon :

Au gré des allées, le visiteur pouvait admirer beaucoup de stands de clubs pour la plupart régionaux.

Certains clubs avaient fait preuve de beaucoup d’originalité comme le peep-show de l’Amicale Panhard (hé oui, faut-il voir dans les formes rondes de la Dyna un insondable sex-appeal ?)

Panhard Dyna Z1 - 1954

Voici une interprétation en sons et lumières de ce que serait la VW Coccinelle dans cent ans…

Ou bien se remémorer les premières Saab...
Voici une Saab 92 de 1955 propulsée par un moteur deux temps, deux cylindres de 764 cm³ développant 25 ch. Grâce à son Cx de 0,30, elle pointait à 105 km/h.

Fiat 600 D Vignale - 1963

Ici une rarissime Amstrong-Siddeley Hurricane, marque anglaise surtout connue pour ses véhicules de luxe et ses moteurs d’avion. La marque a été rachetée en 1960 par Rolls Royce.

Amstrong-Siddeley Hurricane 1946

Les stands des marchands et spécialistes étaient très variés, leur nombre montre à quel point la passion du véhicule ancien est un facteur économique non négligeable…

Il est dommage que les édiles anversois ne s’en soient pas aperçus en décrétant le véhicule ancien « persona non grata » dans la ville du Brabo.

Quand on sait que le port d’Anvers se situe à l’ouest de la ville tout comme les vents dominants et que ces derniers emportent avec eux tous les gaz d’échappement et autres particules nocives généreusement émis par les navires aux normes environnementales assez douteuses, on pourrait se demander où se trouve la logique des occupants du “Verlichte Verdiep” *

* Collège des Bourgmestre et Échevins

D’autant plus que l’impact que ce malheureux millier d’oldtimers anversois ont sur l’environnement est tout à fait négligeable et ce, d’autant plus que la plupart d’entre eux ne sont même pas propulsés par un moteur diesel.

En outre, l’interdiction unilatérale de circuler pour tous les véhicules ayant atteint l’âge entre 30 à 40 ans est abusive car, comme le déclare la Fédération Belge du Véhicule Ancien (FBVA), la norme des 40 ans est purement arbitraire et n’a aucune base juridique en Belgique.

Pour étayer l’absurdité de cette décision, soulignons que la norme EURO ne fut introduite que seulement en 1992, et qu’il est donc impossible de déterminer des quotas d’émissions s’ils n’existent même pas !

Il faudrait, comme à Bruxelles , une exception pour les oldtimers à partir de 30 ans d’âge.

Comme le fait remarquer la FBVA, les propriétaires anversois ne peuvent actuellement plus sortir de leurs garages leurs véhicules âgés entre 30 et 40 ans et de surcroît, constater que cette décision est en fait une expropriation déguisée de biens mobiliers car ces voitures perdent le droit d’être utilisées !(cf. jouissance du droit de propriété)

La FBVA a donc joué son rôle de défenseur des véhicules anciens, en donnant mission à un bureau d’avocat de mettre en demeure la ville d’Anvers et la Région Flamande et, si nécessaire, d’engager une procédure devant la justice.

Wait and see...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.