BMW 530D Xdrive.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-12-06 12:17:21   

Quand BMW renouvelle un modèle de sa gamme, c’est toujours un événement, qui plus est s’il s’agit de sa série 5.

En apparence, les modifications semblent subtiles mais le changement est profond. BMW veut revenir à son ADN avec une voiture plus ‘dynamique.
Verdict en fin d’essai.




Look.

Pas de révolution pour cette nouvelle série 5, quoique…

Nos grandes marques allemandes doivent souvent user de subterfuges afin de satisfaire leurs clientèles exigeantes face aux évolutions du monde automobile.

Cette série 5 garde ses lignes originelles avec un regard plus affiné.


L’utilisation de matériaux légers comme l’aluminium et le magnésium permet un gain de poids important avoisinant les 100 kilos !

Ces changements sont peu visibles mais importants pour gagner en agilité, dynamisme et performance.

Inside.

L’habitacle est soigné avec une finition de qualité, le qualificatif ‘Premium’ se justifie dès l’ouverture de la porte !

La console centrale évolue peu. Par contre, ce n’est pas le cas des compteurs qui passent à l’ère du digital tout en gardant les aiguilles. Un design moderne et épuré à la fois.


Au top de la technologie, l’écran multimedia est équipé d’une multitude d’aides, services en tous genres. Ils peuvent être commandés via la molette centrale, l’écran tactile, vocalement ou … par un geste.

Je m’amuse à tourner le doigt face à l’écran, sans le toucher, pour augmenter ou diminuer le volume de la radio. Un gadget (in)utile comme beaucoup mais qui montre l’avancée technologique de la marque.


Les sièges sont ultra-confortables, apportent un bon maintien latéral et cerise sur le gâteau, sont massants ! Grâce aux réglages électriques, il est impossible de ne pas trouver la position idéale.

L’habitabilité arrière est très bonne pour 3 adultes. L’augmentation de la taille de cette Touring améliore aussi l’espace intérieur.

Le coffre offre un volume de 570L à 1700L banquette arrière rabattue, dans la moyenne du segment.


La caméra 360° vous apporte une précision diabolique et vous donne l’impression d’être poursuivi par un drone.


J’ai cherché un petit bémol à ce superbe cockpit… et j’ai trouvé l’absence de connexion USB à l’arrière, malgré l’ultra-connectivité proposée par cette 5 Touring !

Engine.

Pour ceux qui aiment les moteurs coupleux et puissants, le 3,0L vous donnera pleine satisfaction.

Volontaire dès les plus bas régimes, il ne rechigne pas à s’ envoler vers le haut du compte-tour et sans s’essouffler, ce qui est assez rare pour un diesel.

Il délivre une puissance de 265cv pour un couple titanesque de 620NM. Le 6 cylindres apporte une petite note plus ronde dans l’oreille même si nous sommes loin des vocalises d’un 6 cylindres essence.


Il pousse fort ce petit. La boîte auto à 8 rapports qui lui est accouplée, est d’une douceur exemplaire tout en étant réactive.


Sur la route.

Derrière le volant, je réalise la taille de cette série 5 Touring, un beau bébé de 4m94 de long.

Si nos voies rapides ne proposent pas toujours un revêtement de qualité équivalent à celui de nos voisins, ce fait nous permet de juger le niveau d’insonorisation d’une voiture.

Et là, ‘Bingo’ ! Cette série 5 absorbe les bruits parasites afin de ne laisser que le léger feulement du 6 cylindres.


Après quelques kilomètres d’autoroute, je prends la tangente pour arpenter les routes de campagne qui me ramènent au village et qui confirment son ‘ultra’ confort..


« - Et ça pousse ton break diesel ? »
- Ah oui mon cher monsieur, elle envoie la grande. Avec un 0 à 100km/h plié en 5,7sec et une vitesse de pointe limitée à 250km/h, elle a des arguments pour faire pâlir certaines sportives ! »


Le tout avec une consommation maîtrisée puisqu’à la fin de l’essai, l’ordinateur de bord affiche une moyenne de 7,1L/100km. Pas mal au vu des performances affichées et du poids de 1800kg.

Cette série 5 est une grande routière qui ne demande qu’à avaler les kilomètres. Les réactions sont saines et montrent une grande efficacité avec son système Xdrive.


Par contre les freinages ‘appuyés’ vous rappellent son poids.

In fine !

Cette 530D Touring XDrive s’intègre parfaitement dans la philosophie de conduite actuelle en offrant du confort, de l’habitabilité, de la connectivité et des performances.


Cette nouvelle génération de série 5 gagne en dynamisme, ce qui n’est pas toujours facile à ressentir avec de tels gabarits.

Si vous pouvez trouver une 520D à 48000€, le modèle d’essai affiche quant à lui, un tarif de 86000€.

Le Premium n’est pas à la portée de tous.


Les + :

- Qualité de finition.
- Insonorisation.
- Habitabilité.
- Confort.
- Moteur étonnant/détonnant.

Les – :

- Encombrement.
- Prix.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

BMW 530d XDrive.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.