BMW i3s.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-06-17 11:01:04   

Les premiers tours de roues au volant de la BMW i3 m’avaient surpris…
Quand BMW ajoute un S à son nom, je veux en savoir plus sur cette version ‘Sportive’.
Alors avec cette i3s , une citadine électrique et sportive : utopie ou réalité ?



Quoi de neuf, docteur ?

Apparue dans les showrooms en 2014, la i3 a déjà connu le passage par la case ‘Face lift’.

Des faces avant et arrière légèrement remodelées et de nouvelles couleurs font leur apparition.


Plus besoin de cocher l’option pour les phares LED, en totale adéquation avec l’esprit futuriste de cette i3.


L’i3s voit sa hauteur de caisse baisser de 10 mm et sa largeur de voie augmenter de 40 mm par rapport à une i3 normale.

La rigidité de la coque en carbone permet l’absence d’un montant entre les portes avant et arrière, un plus aussi pour le look avec l’ouverture des portes antagonistes.


L’intérieur reste identique à la i3 normale. Le mélange des différents matériaux recyclés me plaît toujours autant.

L’image écologique est renforcée par des matériaux naturels tels le bois d’eucalyptus, la laine, le cuir…

Les espaces utiles sont toujours aussi nombreux et une atmosphère particulièrement zen règne dans cette i3s.

Petit bémol. Malgré la présence de portes antagonistes et l’absence de montant central, l’accessibilité aux places arrière n’est pas aisée.


Avec ce Face lift, la i3s bénéficie aussi de la mise à jour du système iDrive, avec le contrôle vocal, Apple carplay, …

Les aides à la conduite progressent aussi avec la reconnaissance des panneaux routiers, régulateur de vitesse adaptatif…

Greffée de la lettre S, BMW veut une i3 plus dynamique, plus sportive.
Cette i3s est dotée de la grosse batterie de 33 kWh.

La gestion électronique améliorée permet un gain de puissance de 14 ch et 20 Nm pour atteindre une puissance max de 184ch.


Le 0 à 100km/h est abattu en 6,9s. Pas mal pour une citadine. 👍

Les ingénieurs de BMW ont travaillé sur la suspension pour l’affermir et abaisser la hauteur de caisse.

La taille des pneus augmente ce qui apporte des voies plus larges et une plus grande stabilité.

4 modes de conduite sont au programme (confort, sport, eco et ecopro). Le ressenti est bien marqué selon le choix.

Le mode ‘ecopro’ coupe même la climatisation et limite la vitesse maximale à 90km/h afin de gagner encore en autonomie !


Théoriquement, elle serait d’environ 245km mais elle varie beaucoup suivant le mode de conduite.

Avec l’option Rage Extender ( moteur bicylindres issu de la moto de 650 cm3 et développant 38ch) l’autonomie augmente d’environ 100km ce qui permet d’envisager des trajets plus importants.

La BMW i3s reste néanmoins une voiture de ville.

Le mode ‘Sport’ permet des accélérations détonantes, de quoi vous faire plaisir à chaque fois que vous enfoncez la pédale d’accélérateur.

😍

Toutefois, elle ne rechigne pas à poser ses roues sur les voies rapides, le tout dans un silence religieux, ce qui favorise la discussion entre les occupants.

La direction est assez légère et très réactive, surprenant lors des premiers tours de roues.

A la fin de l’essai, je relève une consommation moyenne de 15kWh/100km. C’est encore peu parlant pour la majorité d’entre nous mais nous apprendrons.


Le temps de charge par prise classique est d’environ 11 heures. Long mais la wallbox proposée par BMW devrait réduire cette durée à environ 3 heures.

In Fine.

Cette i3s reste un véhicule hors du commun et attirante.

Les ‘débutants’ dans le monde de l’électrique peuvent y adjoindre un petit moteur thermique qui vous procurera quelque 100 kilomètres supplémentaires.

Si l’augmentation de puissance de cette version s n’est pas transcendante, le comportement gagne toutefois en sportivité.


Même avec un look bien différent du reste de la gamme BMW, elle garde l’ADN de la marque.

Ceci favorisera le passage à l’électrique pour les aficionados de la marque à l’hélice !


Les + :

- Silence.
- Qualité des finitions.
- Autonomie (avec Rage extender).
- Performances.
- Matériaux originaux à bord.

Les - :

- Accessibilité aux places arrière.
- Amortissement un peu ferme.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

BMW i3s.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.