Ce 1er septembre : arrivée du nouveau test d’émissions et de consommation pour voitures : le WLTP

Benoît Piette    12 juillet 2017   

[(

Pourquoi une nouvelle méthode de mesure est-elle introduite ?
En quoi diffère-t-elle de l’ancienne ?
Quelles en sont les conséquences pour le propriétaire ou l’acheteur d’une voiture ?

|justifier)Partager l'article:

La chasse aux émissions

Depuis des décennies, chaque nouvelle voiture qui est introduite sur le marché doit satisfaire à des tests d’homologation. Ces tests impliquent des mesures sur la consommation de carburant ainsi que sur les émissions de CO2 et d’autres substances telles que les oxydes d’azote (NOx) et les particules fines.

Obtenues selon une méthode de mesure officielle, ces données relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO2 sont mentionnées dans toutes les publicités automobiles ainsi qu’auprès de chaque voiture que l’on retrouve dans les showrooms ou dans le cadre du Salon de l’Auto.

Une méthode de mesure devenue obsolète

Baptisée NEDC, pour New European Driving Cycle, la méthode de mesure actuelle est clairement datée (années 1970 !) et n’est plus en phase avec l’évolution technologique galopante qui caractérise l’industrie automobile.

En outre, le cycle NEDC ne délivre pas toujours une image réaliste des attentes que l’on peut se faire d’une voiture en matière de consommation de carburant. C’est pourquoi il était urgent de procéder au remplacement de cette méthode de test.
Un nouveau standard, le WLTP, apportera plus de réalisme.

Une nouvelle méthode : la WLTP

La nouvelle procédure de test, baptisée Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure , ou en abrégé WLTP, apportera en premier lieu des conditions de test nettement plus réalistes. Avec, notamment :

- Des vitesses moyennes et maximales plus élevées
- Des scénarios de tests plus diversifiés (trafic urbain et extra-urbain, routes nationales et autoroutes)
- Distances et durées de tests plus importantes
- Accélérations et décélérations plus dynamiques
- Puissance moteur plus importante
- Styles de conduite plus réalistes

A partir du 1er septembre, cette nouvelle méthode de mesure ‘WLTP’ sera progressivement introduite. D’abord pour les nouveaux modèles arrivant sur le marché, puis à partir de septembre 2018 pour toutes les voitures neuves qui seront alors commercialisées.

Toutes ces améliorations apportées à la procédure de test font du WLTP une base nettement plus réaliste pour l’établissement de la consommation de carburant et des émissions des automobiles.

La consommation réelle diffère de la consommation de test.
Elle dépend des conditions de circulation.

Les résultats obtenus lors des tests en laboratoires seront dès lors nettement plus proches de ceux observés en conditions réelles sur les routes.

En outre, grâce au WLTP, les consommateurs auront la certitude que les voitures auront été testées par rapport au respect des règles en vigueur – et volontairement plus strictes – relatives à la consommation de carburant et des émissions.

En général, les valeurs mesurées du test WLTP dépassent de 20% celles du cycle NEDC

Comment choisir au mieux sa voiture, ou comment comparer entre eux les résultats obtenus lors des tests NEDC et WLTP, quelles sont les conséquences pour la fiscalité automobile, que sont les ‘Real Driving Emissions’, ainsi que bien d’autres sujets encore, toutes ces thématiques se retrouvent sur ‘ToutsurleWLTP.be’, une initiative conjointe de TRAXIO et de la FEBIAC

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.