Critérium de le Semois : navigation entre Lesse et Semois !

Philippe Lambrette, Véronique Lambrette-Nils    2017-04-24 12:41:53   

C’est sur un parcours de près de 300km sillonnant les provinces du Luxembourg belge et du namurois que l’édition 2017 a eu lieu sous un soleil radieux avec 3 catégories afin de bien départager au mieux les concurrents de chacune d’elle.


Au départ du Pavillon des grottes de Han-Sur-Lesse pour la deuxième année et pour leur 3ème édition l’équipe du Cobra Racing lançait les hostilités du Challenge Delta en tant que première manche de celui-ci. Avec un parcours divisé en 5 boucles plus ou moins équitable niveau distance les concurrents des catégories Randonneur (souvent appelé Découverte), Touring (ou aussi appelé Classique) et les Marathon (appelé également Expert , quand aux boucles elles reliaient les localités suivantes : Han-Sur-Lesse →Libin , Libin -> Vresse - Sur Semois , Vresse -> Vresse , Vresse – sur Semois -> Rienne et Rienne -> Han-Sur – Lesse. Comme d’habitude c’est avec une forte délégation de bavaroise ainsi que d’autres marques allemandes comme Porsche , Audi , Opel et Mini que les hostilités allaient avoir lieu face à quelques anglaises , françaises , suédoises , italiennes et japonaises.

Dans un parcours simple pour les Randonneurs , légèrement complexe pour les Touring et adapté à leur force pour les Marathons , les 2 premières boucles ne départageaient presque pas les équipages hormis une charmante ERV qui en éloigna un certain nombre du podium provisoire avec des C.P. et C.P.H. bien placés en des endroits parfois visibles de loin ou installé dans des endroits à passage multiple et qui provoqua un bouchon du style heure de pointe sur le ring à Bruxelles .

Trafic dans un chemin près d’Anloy.

Une charmante boucle de 50km autour de Vresse-Sur-Semois en début d’après-midi allait avec son ERV provoquer un grand chambardement dans le classement de chaque catégorie ou l’interprétation d’une note pouvait changer tout les positions.

Dans les premiers km de la boucle 4...

Les 2 boucles suivantes allaient avoir elles aussi leurs lots de surprise grâce aux différentes tracé dans chaque parcours dont ce fut le cas spécialement dans le décomposé de Malvoisin ou certains équipages ne savaient pas compter jusque 4 et qui se paya cash au résultat final et ou les malheureux contrôleurs et photographes mangèrent de la poussière soulevée par les concurrents durant ce périple dont certains s’en rappelleront longtemps puisque tant au niveau des Randonneurs que des Marathons certains manquèrent la route d’entrée du cirque et prirent la sortie de celui-ci comme entrée.

Dans la poussière de Malvoisin ...
Les adeptes de la grimace !

Comme à son habitude l’équipe organisatrice récompensait les premières dames dans chaque catégorie ainsi que la voiture la plus ancienne dans chacune d’elle avant d’entamer la remise des coupes des podiums finaux, si en catégorie Randonneur les écarts entre les 3 prétendants à la plus haute marche étaient élevés ,pour les Touring comme pour les Marathons c’est au 100ème de point qu’il fallait aller voir pour les départager tout cela grâce aux différentes ERV que comptait le parcours.

Texte et photo de Phil et Véro

A LIRE AUSSI sur Automag.be... 

Dans le baquet de droite au Critérium de la Semois

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.