Ford Ranger.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-04-25 20:08:34   

Dès la clé de contact tournée, plus de doute possible. Pas de frémissement à l’écoute d’un bon V8 mais d’un moteur plus ‘ECO’, un diesel !

Le marché des pick-ups est vaste.

Ce Ranger, que propose-t-il de plus que les autres ?




Coté look.

Il faut aimer les grosses voitures et particulièrement, les pick-ups pour adhérer à notre Ranger.

La discrétion, il ne connaît pas. Sur la route, difficile de ne pas le voir avec ses 5,36 m de long et son bon mètre 80 de haut.


La benne offre du volume de chargement avec son 1,55m et une capacité de remorquage de 3,5 tonnes.

Le passage dans les parkings souterrains entraîne souvent un frisson dans le dos et la crainte d’entendre le bruit de frottement.

La version de test opte pour le look ‘full black’ (version Black Edition). Au rebut les ‘chromes plastiques’.

Je veux du noir et force est de constater qu’il a de la gueule ce Ranger.


Je comprends pourquoi il est le chouchou des Belges !

Motorisation.

Pas le choix du carburant pour ce Ranger, il n’est vendu qu’en motorisation diesel !

2 cylindrées sont à l’affiche avec un 2,2L et un 3,2L de cylindrée.

Le plus petit moteur offre 160ch et peut être couplé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports ou automatique (option).

Au travers de son bouillant 5 cylindres, le 3200cc développe la bagatelle de 200ch et 470NM. Il peut lui aussi, recevoir la boîte auto en option.

Je prends en mains, ce dernier pour quelques jours.


Du côté de l’intérieur.

Pour l’info divertissement, Ford passe au SYNC3 proposant l’AppLink, le CarPlay d’Apple et d’Android auto afin d’afficher les informations de votre Smartphone sur l’écran.

Plus rapide, plus facile d’utilisation et avec des commandes vocales améliorées, le SYNC 3 est un net progrès.


L’habitabilité est généreuse, y compris pour les passagers arrière qui trouveront leurs aises.

Le dossier de banquette, plus incliné que sur plusieurs concurrentes, permet au confort de sortir gagnant !


L’accessibilité n’est pas des plus aisées en raison de la hauteur de caisse. Cette difficulté est présente dans la majorité des pick-ups…

Le marchepied est bien utile.


L’expression « Tu montes à bord » prend toute sa signification ici.

😄

Sur la route.

Ford a bien travaillé son produit, le châssis est équilibré et vif à la fois.

Si l’amortissement se révèle ferme et sautillant la benne vide, le Ranger est néanmoins en haut de l’échelle en matière de confort dans la planète Pick-up.

Le moteur est coupleux et puissant. Ainsi, quand vous écrasez la pédale de droite, le témoin anti-patinage scintille au tableau de bord.

Pure propulsion, son comportement peut se révéler très joueur sans les aides de conduite.


Si ce 5 cylindres est plus mélodieux qu’un 4 cylindres équipant la majorité de la concurrence, il reste présent dans l’habitacle et le faire ronronner nécessitera des passages fréquents à la pompe !

Le Ranger propose une traction intégrale via l’enclenchement d’une molette sur la console centrale.

Pas de blocage de différentiel mais un 4x4 ‘réducteur’ est disponible pour sortir des pistes très boueuses.


In Fine.

Rouler en pick-up nécessite une approche différente de la conduite automobile.
Inutile de vouloir un Ranger pour l’habitant lambda de notre capitale qui peinera à trouver une place de parking le soir au retour du boulot.

Pas simple de caser 5,36m en ville.

😰


Outre l’attrait fiscal que représentent les utilitaires, ce Ranger vous propose aussi une finition soignée, une gueule sympa, un 5 cylindres à la fois mélodieux et puissant.

Avec cet essai, je comprends pourquoi ce Ranger est un best-seller chez les Pick-ups.

😍

Les + :

- Capacité de chargement.
- ronron du 5 cylindres.
- Performance.
- Finition.
- Habitabilité.
- Black look.

Les – :

- Consommation.
- Sautillant.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Ford Ranger.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.