Hyundai i30N.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-02-15 17:30:47   

Après plusieurs saisons, 2017 voit Thierry Neuville gagner son deuxième titre consécutif de vice-champion du monde en WRC.
La marque sud-coréenne se devait de proposer un modèle survitaminé afin de satisfaire ses nombreux supporters en rallye et aussi, de prouver son ‘savoir-faire’.




Ce ‘N’ représente le département de Namyang en Corée du Sud où est conçue la voiture et le célèbre circuit du Nürburgring où elle est affutée !

Alors, elle vaut quoi cette Hatchback estampillée du logo ‘N’ ?

Coté look.

L’i30N est à la fois discrète et extravagante !

Discrète comparée à la version WRC, présente sur les différentes manches du championnat du monde de rallye.


Extravagante à côté d’une i30 classique, cette i30N possède ses boucliers spécifiques permettant une plus grande entrée d’air à l’avant et une meilleure évacuation arrière grâce à son diffuseur.

De plus, ils sont marqués d’un liseré rouge.


L’aileron arrière intègre un troisième feu stop à la forme triangulaire des plus originale.


2 grosses sorties d’échappement renforcent l’image sportive de la voiture.

Des jantes spécifiques laissent entrevoir des mâchoires de frein rouges et achèvent le look ‘rallye’ de la bête !


Habitacle.

L’intérieur est fortement européanisé. Cette ambiance particulière propre à Hyundai me plaît beaucoup .

L’éclairage du tableau de bord allie le bleu et le blanc, chic et moderne à la fois !


Les sièges offrent un bon maintien et sont ultra-confortables. Personnellement, j’aimerais une assise plus ferme.


Le volant offre une bonne prise en main avec ses 2 boutons bleu clair, bien positionnés pour le choix des modes de conduite.


Le pommeau de vitesse, beau mariage de cuir et d’aluminium, est du plus bel effet.

Ne cherchez pas dans cette i30N, une familiale. Les places arrière sont un peu étriquées.


Le coffre quant à lui, offre un volume dans la moyenne du segment.

Motorisation.

La I3ON propose 2 versions, 250 ch et 275 ch avec un couple identique, 353 Nm et 378Nm avec l’overboost.

La première avale le 0 à 100km/h en 6,4 sec. alors que la plus puissante gagne 3 dixièmes avec 6,1sec. La vitesse maximum est limitée à 250km/h.


Pas de boîte robotisée de série ou en option mais une boîte manuelle à 6 rapports qui délivre la cavalerie aux roues avant.


La 275 ch intègre un différentiel électronique bien utile pour gagner en motricité !

Elle est aussi équipée de série du ‘pack performance’ incluant entre autres, des jantes en 19’’ plutôt que les 18’’, un échappement ‘sport’ augmentant le plaisir sonore, des plus gros freins, un amortissement piloté électroniquement et plus basse de 4 mm…

Gageons que cette version représentera la majorité des ventes !

Sur la route.

Cette i30N offre une prise en main simple, rapide et sportive.

La commande de boîte directe, courte et virile est un régal !

La direction est précise, tranchante, pas d’effet parasite ou d’imprécision présent sur certains modèles. Là encore, le résultat est bluffant.


Vous disposez de 5 modes de conduite : Eco, Normal, Sport, N et N personnalisable qui interviennent sur l’amortissement, la réactivité de l’accélérateur, la dureté de la direction…

Gadget, diront certains. Je nuancerai ainsi : diversifié et adaptable à votre humeur de l’instant.


L’i30N n’a pas besoin d’être poussée dans les cordes pour être appréciée.

Elle peut se montrer docile et facile pour un usage urbain et en bon père de famille.


Par contre, si vous avez envie de vous amuser, vous prendrez du plaisir à enrouler les ronds-points et à provoquer les transferts de masse.

Je me suis régalé de son comportement joueur.

Quand vient le moment de conclure.

Avec une version sous les 30.000 €, l’i30N se place en dessous de ses concurrentes. Voilà déjà un bel atout !


Dans le paysage ‘Hatchback sportive’, avec sa touche d’originalité et son tempérament joueur, vous découvrez une auto attractive.


Alors oui, le logo ’N’ apporte sa lettre de Noblesse à cette i30.

Face à elle, la concurrence est bien implantée depuis des années. Les chiffres des ventes nous diront si elle s’est imposée parmi les GTi.

Les + :

- Prix
- Précision de conduite
- Sonorité
- Equipements
- Commande de boîte précise

Le – :

- Amortissement rude

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Hyundai i30N.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.