Jaguar E-Pace, félin pour vous.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-08-12 13:28:18   

Après la réussite du F-Pace dans le segment des SUV, Jaguar poursuit avec un modèle un brin plus petit, le E-Pace.

Avec sa large carrure, il est taillé pour jouer des coudes et faire sa place dans le monde des SUV.

Alors ce E-Pace, sur les traces de son grand frère ?




Look.

Jaguar veut un SUV aux allures dynamiques et force est de constater que le résultat est bien là.

Sa face arrière rappelle celle de la mythique F-Type, une référence de style sportif.


La vue de face est impressionnante avec ses grosses ouïes d’aération, l’archétype de la voiture de compétition !


Au vu des grandes jantes en 20’’, plus de doute possible. L’image du SUV familial est changée en SUV sportif.

Engine.

Sous le capot, un moteur 4 cylindres turbo-diesel, 2L. de cylindrée développant 240ch et 500Nm, des chiffres qui en imposent !

Ce petit bloc est couplé à une boîte auto à 9 rapports et la transmission se fait aux 4 roues.


De l’essence est aussi au catalogue avec 2 moteurs proposant des puissances de 250 et 300ch.

Inside.

Il me plaît de voir évoluer la marque vers plus de modernité.
Oubliés le bois et le cuir beige d’antan.
L’aluminium et le cuir noir habillent un intérieur résolument sportif.


Le display du tableau de bord est full digital, ou quand le Hi Tech remplace le classique.


Les sièges sont fermes et peuvent être fatigants pour vos fesses. Ils sont par contre, bien enveloppants et assurent un bon maintien.

Il est aisé de trouver une position de conduite parfaite, un critère pas toujours satisfait de nos jours.


L’habitabilité est bonne même aux places arrière et ce, malgré une ligne de toit coupée.

Le volume du coffre propose 577L et 1234L banquette arrière rabattue.

L’écran d’info divertissement est judicieusement placé au centre de la console centrale, visible par tous les occupants.


Dommage pour le toit panoramique …. qui est fixe. Avec cette longueur, nous aurions eu un cabrio.

Sur la route.

Comme pour d’autres modèles de la gamme, Jaguar a recours à l’aluminium afin d’alléger, de rigidifier son bébé et heureusement.

Malgré ce travail, l’E-Pace n’est pas un poids plume. Il atteint presque 2 tonnes, une masse importante pour un SUV compact.


L’E-Pace fait appel à la plateforme du Range Rover Evoque, un modèle typé traction.

Le train avant est incisif et offre un comportement routier exempt de sous-virage. La direction apporte par contre, peu de retour d’infos.

La suspension est bien calibrée mais les jantes de 20 ‘’ et la sellerie relativement ferme peuvent bousculer l’image ‘confort Jaguar’.


Malgré une puissance de sportive, la boîte de vitesse auto classique (pas de double embrayage) montre rapidement son hésitation et ne suit pas le rythme imposé par ce moteur enivrant.

In Fine.

Avec un look résolument plus moderne et plus sportif, le petit SUV Jaguar affirme sa présence dans la gamme et parvient à faire de l’ombre à son grand frère F-Pace.


Un SUV compact supplémentaire prêt à monter sur le ring pour combattre les concurrentes germaniques ?

Oui, l’E-Pace en a les moyens !

💪

Les + :

- Look.
- Châssis.
- Moteur souple.
- Comportement dynamique.
- Originalité.

Les – :

- Boîte peu réactive.
- Sellerie ferme.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Jaguar E-Pace.

Notre vidéo.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.