Jaguar XF Sportbrake, une petite anglaise ...

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-06-26 12:56:26   

Si le nom fait toujours autant rêver, Jaguar n’est pourtant pas celui qui vient à l’esprit des acheteurs ‘Premium’.

10 ans après le rachat de la marque par Tata, elle ne s’est jamais aussi bien portée et sa gamme ne cesse de s’étoffer.




A nous la ‘petite anglaise’.

La XF Sportbrake vient jouer sur le terrain de ses concurrentes allemandes mais a-t-elle la stature pour les bousculer ?

New Look.

Souvent avec les années, les modèles grandissent et prennent du poids.

Cette XF Sportbrake déroge à cette règle. Elle ne grandit pas en longueur. Il est vrai qu’avec 4m95, la clientèle est déjà bien servie !

Le gain de poids est bien réel et peut aller jusqu’à 190kg selon les données du constructeur !


Avec un châssis composé en grande partie d’aluminium, la rigidité et le gain de poids sont bien là. Tout bénéfice pour le dynamisme et la consommation.

Sa ligne de toit tendue et ses traits étirés lui donnent une allure assez fine pour un break aussi grand.

La calandre en nid d’abeille de la version R Sport est du plus bel effet, elle lui lui confère une face avant sportive et incisive.


Engine.

Le modèle d’essai est équipé du 2,0 litres 4 cylindres turbodiesel de 180ch.
Du diesel, il y en a profusion dans le catalogue avec 4 versions contre 1 essence.

Les nouveaux moteurs ‘Ingenium’ de 2,0 litres proposent 3 puissances avec 163( E-Performance), 180 (20d) et 240ch (25d).

La plus puissante version est d’office couplée à la boîte auto à 8 rapports ainsi qu’aux 4 roues motrices.


L’ultime version diesel propose un 3,0 litres, 6 cylindres sur lequel sont greffés 2 turbos pour atteindre une puissance de 300ch (30d).

Elle reste une pure propulsion couplée à la boîte auto de 8 rapports.

Pour la seule version essence, vous profiterez du 2,0 litres de 4 cylindres développant 250ch transmis aux roues arrières et couplé à la boîte auto.

Du côté de l’intérieur.

L’habitabilité est très bonne, tant pour les places à l’avant que pour les places arrière.

Les grands échalas pourront placer leurs jambes sans enfoncer les genoux dans les sièges avant !


Le volume du coffre est tout aussi généreux, il propose 565L et peut atteindre 1700L, banquette rabattue (40/20/40).

Les rails de chargement facilitent l’adaptation et la sécurisation de la cargaison.

L’ouverture du hayon se fait à distance à l’aide de la clé ou en passant le pied sous le bouclier arrière.

Elle est aussi réglable en hauteur, très pratique pour les garages à plafonds bas.


Le bouton ‘start’ enfoncé, il est amusant d’observer le ballet du sélecteur JaguarDrive : il se dresse en douceur.

De même, les ouïes d’aération s’ouvrent sous vos yeux.


Le nombre de boutons est réduit au minimum afin de faciliter leur utilisation. Cela apporte aussi une ambiance plus sobre à bord.

Cette XF Sportbrake est à la fois moderne et luxueuse, un style bien à elle et plus exotique que les standards allemands.

L’infodivertissement n’est pas en reste. Il propose de série, un écran tactile de 8’’ ou 10’’ en option.

Le menu, assez intuitif, ne demandera qu’un petit temps d’adaptation.


Sur la route.

La XF Sportbrake est agile et le châssis se révèle précis et affuté. De quoi s’amuser lors d’enchaînements de virages.

Sans doute, la sensation est-elle décuplée par le fait que vous êtes au volant d’un gros break !


Il affiche quand même 1,8 tonne sur la balance.

Le rappel se présente quand l’excès de confiance arrive et vous pousse à retarder le freinage ou à augmenter la vitesse en virage…


Le confort est bien présent malgré une assise de siège ferme que j’ai appréciée.

Le seul bémol vient de la sonorité de ce 2,0L diesel, trop présente dans l’habitacle.

Le moteur et la boîte auto 8 rapports vous assureront des longs trajets relaxants.

In Fine.

Avec un nom aussi prestigieux, il est facile de tomber sous le charme de cette XF Sportbrake.

Elle offre une alternative aux traditionnelles allemandes alliant image, confort, originalité et finition.


Le dynamisme et le volume présents vous décideront à vous offrir cette ‘petite anglaise’.

😇

Les + :

- Look.
- Volume du coffre.
- Comportement dynamique.
- Image de la marque.
- Habitabilité.

Le – :

- Moteur diesel bruyant.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Jaguar XF Sportbrake.

Video Jaguar XF Sportbrake.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.