Kevin Abbring et DG Sport vainqueur du Rallye de Wallonie 2017

Tony Henssen    2017-05-01 22:28:50   

Kevin Abbring, le premier étranger à remporter le rallye de Wallonie


Jeudi, la spéciale TEST officielle

Une météo plutôt clémente, parfait car ils annoncent le même temps les 3 jours du Rallye.
Les prétendants à la victoire sont presque tous là, Kevin Abbring, Benoît Allart, Vincent Verschueren, Hubert Deferm et bien d’autres.

Vendredi, premier jour de Rallye, petit tour du parc fermé afin de voir amis et montures.

17h30 nous voici sur l’Esplanade de la Citadelle avec en avant-première le Drift Falken ....

Une démonstration éblouissante de magnifiques bolides, un show qui vous sera présenté en détail dans un autre article.

L’esplanade, c’était aussi une occasion unique pour des demoiselles d’essayer de drifter avec une Ford focus RS.

Le premier show passé, place à la première spéciale SHOW du week-end.

Les Historiques passent, pour le grand plaisir de tous, en premier.

Vient ensuite le BRC dans le sens inverses des numéros ce qui nous permet de suivre tous les équipages.

L’esplanade est remplie de monde pour la première nocturne du week-end toujours sur cette même spéciale show.

A l’arrivée des 2 premiers passages c’est Xavier bouche qui mène la danse sur les 17 R5 présentes au départ.

Une spéciale Show déjà pleine de rebondissement, soucis mécanique pour la Porsche de Henri Schmelcher (abandon avant même le premier départ ), le calvaire pour Adrien Fernémont, une crevaison dans l’ES1, soucis de direction dans l’ES2.

Du côté JUNIOR, c’est la Peugeot aux couleurs nationales qui as pris le meilleur départ avec 12 secondes.

En Historique, Robert Droogmans, présent dès le jeudi, à devancé Robin Maes et Stefaan Prinzie.

Samedi, c’est la plus grosse journée avec 15 spéciales à parcourir, autant dire que rien n‘est joué.

Si Xavier Bouche avait terminé la soirée du vendredi en tête, Kevin Abbring n’a pas tardé à prendre la relève dès les premiers kilomètres de ce samedi en empochant les trois premiers meilleurs temps d’affilée.

Il a ensuite dû partager les « scratches  » (4 supplémentaires) avec Cédric Cherain (2 meilleurs temps avant une sortie de route, une lourde pénalité et, finalement, un abandon), David Bonjean (2) mais aussi Guillaume Dilley (1) et Vincent Verschueren (2), le pilote Peugeot s’est montré le "meilleur performer" et est rentré ce soir à Jambes, avec 13 secondes d’avance sur l’actuel leader du championnat de Belgique.

Et plus du double sur Guillaume Dilley au volant d’une Hyundai i20 qui a véritablement progressé. Lui et Ghislain de Mévius se sont joliment disputé la 3e place toute la journée, à peine ralentis l’un par un souci d’accélérateur l’autre par une crevaison.
Avec la DS3 Evo de Kevin Demaerschalk, pas si loin que ça, ce sont 5 voitures qui sont groupées en une minute.

Dans le top 10 aussi avec un Xavier Bouche, 6e, qui aurait pu revendiquer un podium sans une pénalité matinale de 30 secondes.

Moins chanceux, Benoît Allart, 4e à ce moment-là, a été contraint d’abandonner à l’issue de la boucle matinale, après avoir arraché une roue dans Mohiville.

Celui-ci repartira tout de même dimanche en rallye 2.

La première, et seule survivante, WRC, la Skoda Fabia de Michaël Albert, pointe au 10e rang après de petits soucis, techniques et pneumatiques, tandis que les deux Citroën C4 de Jourdan Serderidis et David Bonjean ont renoncé (mécanique).

HBRC, une belle opération au championnat se dessine déjà pour Robin Maes, abandon mécanique pour le leader, Robert Droogmans, retrait de Stefaan Prinzie, l’équipage de BMW M3 peut déjà gérer ses plusieurs minutes d’avance.

Un accident s’est malheureusement produit lors de la 5è spéciale (Mallone) la voiture n°49 est sortie de la route et a fait 2 victimes qui ont été transportées directement à l’hôpital. La spéciale a été neutralisée.
Les premières nouvelles aux sujets des victimes se veulent toutefois rassurantes tandis que le deuxième passage dans cette spéciale (ES10) a été annulé.

Dimanche, dernier jour, 8 spéciales au programme.

La Peugeot de chez DG Sport frappe fort, on comprend de suite que K.Abbring veut s’adjuger la 34ème édition du Rallye de Wallonie, 1er Scrath de la journée dans Vedrin
Confirmation dans l’ES2, la carrière de Wartet, avec, comme à son habitude, des passages spectaculaires et efficace, SCRATCH !

Tout était possible et Ghislain de Mévius le confirme, pour lui c’est l’opération du jour par excellence, dès la 3ème spéciale, il passe à la 2ème place du PODIUM provisoirement.

Avec sa Hyundai i 20, Guillaume Dilley aura tenu la 3ème place quasiment jusqu’au bout, retardé par des soucis moteur, il échoue à une demi seconde du podium.
Après ses soucis de la première journée, le régional Adrian Fernémont 34ème au général, termine sur une excellente performance, il remontera tous les concurrents devant lui pour terminer à une magnifique 6ème place final.

L’équipage M.Albert / W.Mergny, sont les seule rescapés en WRC, le pilote Stavelotain aura déjoué tous les pièges possibles, la prise en main de la Fabia WRC est parfaite malgré le peu de kilomètres parcouru chez lui du côté de Spa.

Efficace tout au long du parcours, ils veulent néanmoins briller et signer un scratch ce dimanche. M.Albert désigne avec son co-pilote la spéciale de Crupet pour le 2ème passage, il est clair que la confiance est là, le premier scratch du week-end tombe, et ce, sur l’ES de Vedrin, 7ème à Wartet, il confirme par un 3ème meilleur temps dans Crupet et monte d’une place au général, il est donc 9ème.
Une toute petite erreur (tête à queue) dans la dernière de ce gros week-end et c’est à la 10ème place final que nous retrouvons cet équipage ravi de leur performance.

Le podium BRC  :

  1. ABBRING / TSJOEN
  2. DE MEVIUS / JALET
  3. VERSCHUEREN / HOSTENS

L’Award Junior va à Pierre Vauterin !

Guillaume de Mévius (Peugeot 208 R2), vainqueur en RC4 et en catégorie Junior dans laquelle Romain Delhez, longtemps 2e, as dû renoncer sur triangle cassé, et laisse donc Pierre Vauterin succéder au « JUNIOR AWARD ».

Historique, la BMW Prodrive confirme !

L’authentique Prodrive pilotée en son temps par l’Espagnol José-Maria Ponce :
« Une très bonne opération pour moi dans le cadre du championnat car je joue le titre ! »
La BMW, par ailleurs victorieuse dans le groupe HC4, l’a d’autant plus facilement emporté que l’autre Opel 400, Ascona celle-là, de Stefaan Prinzie avait renoncé elle aussi samedi et n’a donc pu repartir qu’en super rallye ce dimanche.
Finalement, c’est un autre régional, Benoît Gillot, qui a pris la deuxième place au volant de son habituelle Ford Escort Gr.4, la victoire dans le groupe PTN en prime

Le mot du Président RACB 

J’ai eu beaucoup de chance, je viens de vivre un week-end exceptionnel ! Réellement. Je n’ai rencontré aucun problème avec l’organisation de l’épreuve, les spéciales étaient magnifiques et la voiture (une Renault Twingo R1) a fonctionné sans le moindre problème, pas même une crevaison. Le rallye (en général, ndlr) n’a qu’un seul défaut, c’est qu’il prend beaucoup de temps. Cela dit, c’est vraiment dommage que ce soit... déjà fini. Mais, promis, on me reverra !

Nous pouvons donc prendre le CAP sur Bocholt, pour le 41ème Sezoens Rally, les 19 et 20 Mai prochains

Photos : P.Verheuge, M.Laboureur et T.Henssen

Nos photos sur la Fan Page

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.