Automag







Legend Boucles 2017, l’équipage Neuville-Gilsoul entre dans la légende !




lundi 20 février 2017, par Tony Henssen

Neuville-Gilsoul en Legend et l’Alpine de Piraux-Monard en Classic....


Partager l'article:

Ce magnifique week-end des Legend Boucles de Bastogne à débuté ce vendredi dans les rues de Bastogne où étaient exposées toutes les voitures participantes.

L’occasion pour tous d’admirer ces magnifiques voitures et de rencontrer certains pilotes sympa et passionnés comme l’équipage Marechal - Beaujean sur leur mythique 2cv .

Automag était également présent cette année avec cette Trabant.

JPEG - 226.6 ko
Equipage Classic Duhaut - Wuyts N°369

La plupart des commerces étaient resté ouvert toute la soirée pour l’occasion.

Sous le chapiteau, séance dédicaces.
Une occasion unique de retrouver les pilotes chevronnés de notre pays ainsi que les anciens qui nous ont fait vibrer il y a quelques années de cela.

Une soirée très agréable placée sous le signe de la bonne humeur générale.

Samedi matin, 283 équipages prenait le départ de la 59ème édition des Légend Boucles.

Cette année, tout le monde était impatient de voir le duel entre Thierry Neuville ,vice champion du monde WRC, et François Duval, notre ancien pilote wrc, triple lauréat de cette épreuve.

Et d’emblée, gros coup de théâtre puisque le N°1 François Duval ne sortait pas de la première spéciale se terminant devant un château de Mirwart pris d’assaut par des milliers de spectateurs.

« Bloqué derrière la petite Peugeot 205 Demo partie juste devant moi, je me suis énervé et j’ai cassé la pédale et le câble de gaz » racontait le triple vainqueur qui réparait et repartait dès l’ES2 achevée avec un échappement cassé.
Le temps de souder et le pilote de la Ford Escort écopait de 1200 points de pénalités pour avoir raté deux spéciales. « On est tout de même reparti pour le fun, par respect pour les organisateurs et les spectateurs. »

Le pilote de Cul-des-Sarts nous gratifiait de quelques solides passages et signait un 2ème puis deux 3ème chronos avant d’abandonner une troisième fois du côté de Chevron, tuyau d’essence percé. Le team et l’équipage hésitait à repartir ce dimanche pour le « Challenge terre »

Le duel tant attendu entre nos deux vainqueurs de WRC a donc, hélas, été avorté.
Et s’est transformé en un impressionnant cavalier seul de la Porsche 911 BMA N°5 de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul signant douze scratches sur douze.

Une véritable démonstration de l’équipage d’usine Hyundai en WRC achevant la première étape avec une avance de plus de 120 points, l’équivalent de deux minutes sur le lauréat de la dernière édition, son équipier Bernard Munster.

Derrière les deux Porsches quelque peu avantagées par leur puissance et leur plus grande motricité sur des routes sèches, un Patrick Snijers en grande forme complétait le podium provisoire sur une Ford Escort Groupe 4 lui rappelant ses premiers succès il y a 36 ans…

L’octuple vainqueur des Boucles possédait moins de deux points d’avance sur la Porsche de Marc Timmers, l’étonnante BMW 2000 Ti de 1966 de Guino Kenis clôturant le Top 5.
Lui aussi dans un bon jour, Fred Bouvy perdait quelques précieux points après avoir écopé d’un temps forfaitaire suite à la sortie de route dans l’ES10 de Chevron de la Lancia Beta Monte-Carlo de Jean-Pierre Van de Wauwer (équipage indemne).

Parmi les anciens vainqueurs, on notait encore les 19ème et 20ème places de Renaud Verreydt et Larry Cols.
Le premier a connu pas mal de soucis (alternateur, boîte, pneus,…) au volant de sa « nouvelle » Escort MKI, tandis que le « Pilote Mystère », de retour après neuf ans d’absence, prenait doucement ses marques pour sa première en propulsion.

Enfin, notons qu’outre les trois anciens vainqueurs François Duval, Jean-Pierre Van de Wauwer et Bruno Thiry, le pilote officiel Citroën Stéphane Lefèbvre a inauguré la liste des abandons notoires, la transmission de sa Visa 1000 Pistes Gr.B rendant l’âme dès le premier chrono.

Dimanche, dernier jour de cette édition 2017 avec les spéciales « terre » tant attendue.

Lauréat de dix-huit spéciales sur dix-huit, à la fois rapide et spectaculaire tout en évitant les nombreux pièges de cette 59ème édition disputée par une météo quasi printanière, Thierry Neuville a inscrit pour la première fois son nom au palmarès des Legend Boucles.
Une épreuve Historic avec un énorme engouement populaire que notre vice-champion du monde, toujours assisté par Nicolas Gilsoul, a véritablement survolée.

Deuxième, pour la première fois avec son fils Grégoire, Bernard Munster était aussi heureux que s’il l’avait emporté à nouveau .
«  Deuxième derrière Thierry, le doublé pour ma structure BMA, c’est le rêve. Je suis très ému. Je vais bénéficier de plus de retombées avec cette victoire. Thierry était vraiment sur une autre planète, intouchable. Jamais je n’aurais imaginé pareils écarts. Il est très fort. »

Complétant le podium sur sa Ford Escort, Patrick Snijers rayonnait lui aussi. « Impossible d’aller chercher les Porsches qui motricent mieux et sont plus puissantes. Mais je me suis bien amusé. Les spéciales étaient belles. Je suis content. »

Du coté des classic la course était bien présente également avec un tres beau début prometteur pour l’équipage Piraux-Monard bénéficiant d’un avantage forcément réduit (une tradition en Régularité) sur ces autres spécialistes que sont Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 914/6).

Le programme était néanmoins copieux, avec ces fameux six tests de régularité alternant chemins forestiers et routes étroites, le tout dans des conditions très délicates.
Et ce dimanche matin, il faisait plutôt frais dans les tronçons sélectifs, à tel point que la Volvo Amazon de Chaballe et Chalsèche allait souffrir, notamment dans quelques montées verglacées.

Reuter et Vandevorst ralentis par une crevaison en début de journée, Eric Piraux et Catherine Monard ne se faisaient pas prier pour remporter une brillante victoire à bord d’un bolide rappelant celui d’un certain Jean Ragnotti au Rallye de Monte-Carlo 1978.

La 5 Alpine regagnait Bastogne avec un total de 293,4 points, devançant la Volvo 122 S de Chaballe-Chalsèche (352,0 pts) et la Porsche 914/6 de Reuter-Vandevorst (326,7 pts).

Superbe podium pour une catégorie ‘Classic’ plus que jamais mise en valeur, et dont les ténors commencent à devenir des noms familiers des médias et des suiveurs.

Cette édition 2017 s’achève sur un bilan très positif, de beau tracés, du spectacle le tout sous une météo presque printanière qui nous laisse d’incroyable souvenir.

Pour terminer quelques mots sur nos confrères Automag avec leur Trabant.
Robert nous dira qu’il s’est inscrit pour le fun, l’amusement.
Ils terminent, sans casse, heureux et très satisfait de leur week-end à la belle 129è place en Classic sur 172 équipages à l’arrivée.

A l’année prochaine pour la suite de ces désormais « Légendaires » boucles de Bastogne.

Texte : Henssen Tony & COM

Photos : Michel Laboureur & Tony Henssen

Toutes nos photos sont disponibles sur notre Fan Page Facebook


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


home        |        forum        |        Recherche

Automag © 2012 Privacy Policy Terms Of Use