Mercredi, Etape finale : Carosi remporte le N&G !!!

Bob d’Automag    2018-01-28 18:23:51   


MERCREDI 31 JANVIER - ARRIVEE du 64è NEIGE & GLACE

Serge Garosi et Valérie sur leur Mazda RX2 remportent cette édition du Neige & Glace Historique !

Marc Van Dalen : "On termine finalement 2ème de cet incroyable Neige & Glace, à seulement... 3 points du beau vainqueur Serge Garosi, ex-champion de France des rallyes sur terre, et devant nos amis Yves Deflandre et Eddy Gully qui ont fait des miracles au volant de leur Volvo. Merci de votre soutien, merci à mon coéquipier Julien Minguet, à mon équipe Kronos ( Fino et Laurent). Je dédie cet incroyable podium à mon Jippy Monderont qui me manque tant et qui serait fier de moi, at à mon fiston Max qui m’a suivi minute par minute. Allez, Bastogne, on arrrrrriiiiivvveeeeee !"

Yves Deflandre : "Incroyable... quelle émotion !!! Tellement contente pour Thomas Sorel et son papa Patrick que je remercie à nouveau pour le prêt de sa Volvo Amazon 1966 !!!"

Cedric Pirotte : "Pour ma 10ème participation, enfin une belle victoire au Neige & Glace dans le classement général 4x4 avec Bernard Figuière !! Champagne... et Whisky !
Pour ma part je dédie cette victoire à mon ami Patrice Sidrac et notre Team Kiss FM qui a malheureusement du nous abandonner prématurément mais avec qui on vous réserve une magnifique surprise pour 2019 ..."


MARDI 30 JANVIER - ETAPE 2

Brume, rails de neige, terre, graviers, et circuit de glace... 430 kilomètres intenses et ils tiennent, presque tous, le coup !

Le plateau du Vercors avait la tête dans les nuages pour l’entame de cette 2e étape. Six cols à franchir dont le Carri et l’Echarasson à l’aveuglette et 8 ZR, autant dire que la journée fut fertile en rebondissements sportifs.
Ce soir, au passage du podium ce sont toujours les Belges Van Dalen et Minguet (Ford Escort n°35) qui mènent la danse en catégorie Historique, mais le sprint final s’annonce passionnant, puisqu’ils sont toujours 4 équipages dans un mouchoir de poche. Du côté des transmissions intégrales, c’est le duo franco-belge Figuière-Pirotte (Lancia Delta n°1) qui réalise la bonne opération du jour…

ZR10 : onze fois zéro ! C’est une première dans l’histoire du Rallye Neige et Glace : onze équipages réussissant la note parfaite de zéro sur une ZR. Ce matin, lors du 3e exercice du jour, ils furent donc toute… une équipe de foot à passer à zéro au bout de 5 prises de temps disséminées sur le parcours.

Van Dalen a eu chaud ! Malgré 100 pts perdus dès ce matin dans le col de l’Echarasson, le leader Marc Van Dalen, passé 3e au général provisoire à mi-journée, a réussi à redresser la barre à la faveur d’un après-midi presque parfait. Mais avec Garosi (à 4pts) et les Belges Van Rompuy (Opel Ascona n°44 à 16 pts) et Deflandre (Volvo Amazon n°32 à 23 points), la bataille pour la victoire finale s’annonce plus que passionnante lors de la 3e et ultime étape, demain dans la Vallée de la Romanche et sur le circuit de glace de Serre Chevalier.

Garosi fait l’étape. Serge Garosi et Valérie Fontaine (Mazda RX2 n°45), ont dominé cette 2e étape du 64e Rallye Neige et Glace. Le champion de France des Rallyes Terre en 1988 a fait parler son coup de volant, notamment une victoire dans la ZR9 (Col de l’Echarasson) suivi de deux premiers accessits dans les ZR10 et 11. De quoi le placer en 2e position au général à 4 petits points seulement du leader de la catégorie Historique !

Figuière à l’attaque. Coup double pour Bernard Figuière et Cédric Pirotte (Lancia Delta n°1) qui remportent haut la main cette 2e étape et s’emparent de la tête du classement général où ils comptent respectivement 54 et 75 points d’avance sur les BMW 325 IX d’Euvrard-Paquiers et des Thoreau.

Amazon Out !… Après leur panne de lundi, Jean-Pierre Ansiaux et Benjamin Javaux (Volvo Amazon n°29) espéraient passer une bonne journée. C’était sans compter avec DCC !! Les gars du Dinant Classic Club doivent abandonner pour cause de Deuxième Croisillon Cassé !!

Yves Deflandre (Bel/Volvo Amazon) : « Malgré la difficulté de maîtrise de la Volvo, nous avons vécu, Eddy et moi, deux étapes parmi les plus belles depuis nos débuts ici, voici près de dix ans. Tout le contexte de notre participation en hommage à Thomas Sorel ne rend que cette expérience plus belle ! »

Effectivement c’est en hommage à Thomas Sorel qu’Yves et Eddy roulent ici avec la Volvo Amazon avec laquelle Thomas a participé plusieurs fois à l’ épreuve du neige et glace. La voiture va très bien, ce midi, ils avaient même pris la tête du rallye. Malheureusement l’après-midi dans une étape de montée et dans l’Echarasson ils ont du rendre les armes devant Marc Van Dalen et Julien Minguet qui ont repris la tête au général devant Dirk Van Rompuy /Vanhoverschelde et Serge Garosi / Valérie Fontaine sur leur Mazda RX2 qui ont dominé cette deuxième étape marathon. La japonaise est cependant quelque peu avantagée car considérée ici comme une 1.000 cc sans tenir compte du coefficient d’équivalence du moteur Wankel que l’on applique en général. La RX2 devrait être considérée comme une 2.000cc si on appliquait ce coefficient qui double la cylindrée réelle. Cela ne change rien au mérite de Serge Garosi qui non seulement glane l’étape du jour mais aussi fait le scratch dans l’Echarasson très enneigé ! Cette étape mythique du Monte Carlo que l’on aime accrocher à son chapeau a de nouveau joué son rôle de grand juge. Les lourdes pénalités s’y sont une fois de plus accumulées.

La "botte secrète" de Van Dalen : Perrier c’est fou !

Patrick Zaniroli (Fra/Organisateur) : « Cette étape marathon restera à coup sûr dans toutes les mémoires. Tout d’abord je tiens à féliciter tous les équipages qui ont réussi à boucler les 430 kilomètres et les 8 ZR de cette magnifique journée entre le Vercors et les Hautes Alpes. Du côté sportif le sprint final s’annonce passionnant et je suis impatient de voir l’affrontement qui se prépare lors de la 3e et dernière étape ! »

A demain pour la dernière étape !!

Demain la journée sera plus courte, les classements risquent de ne pas trop être bouleversés notamment sur le circuit sur glace de Serre Chevalier. On ne sait cependant jamais car 23 points seulement séparent les quatre premiers et les fameux Jokers peuvent à nouveau jouer leurs rôles quelques fois injustes. La victoire ne devrait en tous cas pas en principe échapper à un Belge.


LUNDI 29 JANVIER - ETAPE 1

La vue vous prend aux tripes. Sensation grandiose. Emergeant d’un manteau de brume uniforme, les pics calcaires surplombant le col de Rousset semblent flotter sur un lac. Dévalant du plateau du Vercors en serpentant le long de la paroi rocheuse, la caravane s’est attaqué au pays Diois lors de cette première étape du 64e Rallye Neige et Glace. Après une mise en jambes de glisse et de glace sur le circuit de Lans en Vercors, c’est par le mythique Col de Menée que les équipages ont rejoint le déjeuner de Chatillon-en-Diois. Au dessert, le col de Miscon tout proche était servi avec son manteau neigeux avant la remontée sur cette imprenable forteresse du plateau du Vercors et un final à couper le souffle par la Combe Laval et le légendaire col de l’Echarasson. Une première journée particulièrement copieuse qui a déjà vu pas mal de rebondissements sportifs. Ce soir au retour à Villard de Lans, les leaders en catégorie 4x4 sont Arnaud Euvrard et Adeline Paquiers (BMW 325 IX n°3), tandis qu’en catégorie Historique deux roues motrices, ce sont les Belges Marc Van Dalen et Julien Minguet (Ford Escort n°35) qui mènent la danse.

Circuit : une histoire belge ! Avec un thermomètre affichant allègrement -8 °C au petit matin, le circuit de glace de Lans en Vercors, affichait des conditions idéales de glisse pour les équipages entamant la journée étape par cet anneau perché, long de quelques 800 mètres. Huit tours au programme dont un tour de reconnaissance et un tour de référence à copier au plus près à 5 reprises. A ce petit jeu, ce sont les Belges Chaidron-Nicolas (Ford Escort n°41) et Marc et Henri Vervisch (Porsche 911 n°93), l’équipage père-fils, qui signent le meilleur score avec 1 seul point de pénalité, devant Yves et Hugo Sgubbi (Autobianchi Abarth n°52).

BMW ou Kalachnikov ? Une pétarade sans nom et puis plus rien. Avant d’immobiliser leur BMW 2002 TII sur le circuit de Lens en Vercors, Robert Poux et Nathalie Gengler ont dû se demander ce qui leur arrivait. Heureusement l’équipage, dépanné par le bull-doser du circuit, n’en était qu’à son tour de reconnaissance. Après avoir réparé ce ‘léger’ retard à l’allumage, ils purent donc reprendre le fil de cette ZR1.

Têtes à queues à gogo… Grands travers et têtes à queues à gogo ! Le spectacle offert ce matin par caravane de voitures historiques du 64e Rallye Neige et Glace n’avait certes rien de comparable avec les bolides du Trophée Andros passés-là durant le week-end. Il n’empêche que le public présent eu droit à quelques belles passes d’armes entre les murs de neige dressés de part et d’autre d’un tracé parfaitement glacé.

L’Alpine reprend au déjeuner. Lauréats du prologue de dimanche soir, Hervé et Isabelle Courbis, très en verve avec leur Alpine, ont connu des soucis de durite de frein à la sortie du circuit de glace.

Amazon avec croisillon de tracteur. Jean-Pierre Ansiaux et Benjamin Javaux, (Volvo Amazon n°29) ouvraient la route pour les moyennes basses sur cette première étape. Grand amateur de glisse, le pilote belge de l’écurie Dinant Classic Club assura le spectacle sur le circuit de Lans en Vercors avant de casser le croisillon de pont avant…. Une petite catastrophe qui se transforma en belle histoire lorsque l’équipe d’assistance parvint à dégoter une pièce identique à Chatillon-en-Diois… chez un concessionnaire de tracteurs ! De quoi permettre à l’équipage de reprendre le fil du rallye dès demain matin sur l’étape 2.

Pas de pot pour la Fulvia. Un pot d’échappement détaché dans le passage du col de Menée, juste avant le déjeuner a hypothéqué l’après-midi de la Lancia Fulvia n°82 de Dominique Hauri et Maxime Hericault. Finalement, l’équipage a réussi à rallier Villard de Lans et devrait repartir ce mardi matin…

Les béhèmes à l’attaque ! En catégorie réservée aux transmissions intégrales, l’on a assisté à une attaque en ligne des BMW 325 IX. Ce soir c’est Arnaud Evrard et sa … Princesse de copilote Adeline Pasquiers (BMW 325 IX n°3) qui s’empare de la tête du général, devant la Lancia Delta Integrale n°1 du duo franco-belge Figuière-Pirotte. L’autre BMW 325 IX n°16 de Daniel et Alexandre Thoreau complète le podium provisoire…

Van Dalen sans assistance… Patron de Kronos Racing, Marc Van Dalen n’en revient toujours pas. Comme depuis trois ans, Julien Minguet et lui hissent leur Ford Escort RS2000 en tête du classement général provisoire de catégorie H. Et pourtant, la journée fut compliquée pour celui dont l’équipe mena Sébastien Loeb vers son 3e titre mondial en WRC en 2006. Privé d’assistance il effectua la journée entière en pneus Burzet et reçut un coup de main de ses compatriotes Van Rompuy et Chaidron en termes de ravitaillement essence. Ce soir à Villard-de-Lans, Van Dalen devance l’’Opel Ascona de Dirk Van Rompuy et Jens Vanoverschelde, à égalité de points (98) avec l’imposante et étonnante Mercedes 300SEL AMG des Flandriens Carlo Mylle et Emmanuel Titeca.

INTERVIEWS

Bernard Figuière (Fra/Lancia Delta n°1) : « Ce fut une magnifique journée ! Une vraie étape de Neige et Glace avec ce mélange de difficulté sportive et de beauté du parcours et des paysages. Malheureusement pour nous quelques faits de courses et notamment des véhicules de riverains nous ont fait perdre pas mal de points. Mais bon, c’est le jeu… »

Marc Van Dalen (Bel/Ford Escort n°35) : « Julien et moi nous étions pourtant jurés de ne plus être en tête au soir de la première étape ! Je suis franchement le premier étonné de ce qui nous arrive. J’ai effectué toute la journée avec les mêmes pneus puisque notre véhicule d’assistance a connu des problèmes de radiateur. Dans la descente du col de Pennes, je craignais de me faire rattraper par des pilotes d’expérience. Mais finalement, je ne m’en suis pas trop mal sorti. J’ai côtoyé beaucoup de grands champions de rallye, mais je ne suis pas pilote moi-même… Je suis en tout cas très heureux ce soir… »

Henri Pescarolo (Fra/Porsche 911 n°37) : « Malgré l’âge que j’ai, je prends toujours autant de plaisir à revenir sur ce merveilleux rallye. Ce matin, j’étais tellement enthousiaste que j’ai même réussi à faire un tête à queue sur le circuit de glace. La suite ne s’est pas trop mal passée, en tout cas avant le déjeuner. Michel (Périn) me fait toujours une navigation sans faille. J’espère pouvoir être à la hauteur car notre objectif est clairement de se battre devant avec les Belges… »

Jean-Michel Arlaud (Fra/Citroën DS n°83) : « Avec plusieurs amis, nous avons décidé de tenter notre chance sur ce Rallye Neige et Glace. La Citroën DS est une voiture étonnante. J’ai roulé de nombreuses années sur une Porsche, mais le plaisir est vraiment incomparable ! »


DIMANCHE 28 JANVIER – VÉRIFICATIONS & PROLOGUE

Les quelques 85 équipages rangent leurs belles anciennes certifiées conformes, sous les yeux des spectateurs aussi curieux qu’admiratifs, surpris de retrouver autant de voitures historiques alignées au pied du podium.

A la veille de la première étape, c’est un prologue de 6 kilomètres, tracé à quelques encablures de la station, qui permettra de déterminer les ordres de départ de cette édition 2018 qui s’annonce d’ores et déjà passionnante à tous les niveaux.

22 rev’là les Belges !

Première colonie étrangère sur le Rallye Neige et Glace, les équipages belges trusteront encore les premières places cette année. Malgré la proximité des Boucles de Bastogne, grande épreuve nationale disputée dès samedi prochain dans les Ardennes belges, pas moins de 22 équipages du plat pays ont effectué le déplacement pour cette édition 2018.

Pescarolo-Périn : duo de choc.

Habitué de l’épreuve, Henri Pescarolo ne compte plus ses participations sur ce Rallye Neige et Glace. ‘Monsieur Le Mans’ fera encore équipe, comme depuis trois ans, avec Michel Périn, co-pilote de renom, lauréat de pas moins de quatre Dakar et encore en lice pour la victoire finale, il y a une semaine en Amérique du Sud. Le duo de choc prend le départ à bord d’une Posrche 911 préparée par le Team Franc-Comtois.

L’hommage à Thomas.

Quadruple vainqueur du Neige et Glace, tenant du titre et lauréat du Trophée des Alpes en septembre dernier, le Belge Yves Deflandre a tenu à s’aligner au départ de cette édition 2018 au volant de la Volvo Amazon de son compatriote et ami Patrick Sorel. Un hommage à Thomas Sorel, grand amateur et animateur du Neige et Glace nous malheureusement quitté brutalement voici plus d’un an.

La revanche de Garosi.

Serge Garosi, ancien champion de France des rallyes sur terre est au départ de ce 64e Rallye Neige et Glace au volant de sa fidèle Mazda RX2 à moteur rotatif. Candidat au podium sur le dernier Trophée des Alpes, mais victime d’une erreur de navigation dans la dernière ZR, le pilote cavaillonnais est venu pour prendre sa revanche sur ses adversaires belges. Son objectif ? La victoire !

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.