Et dans la même rubrique Tour du Hainaut 2004. TROPHEE DES ALPES : Cavalaire-sur-Mer en Pole Position ! 25 & 26 Octobre 2013 12ème Rallye de Régularité de l’Ardèche et des Vins Primeurs - Victoire de Crucifix-Lambert Neige et Glace 60ème édition, dernière ligne droite pour les engagements !. Dimanche 26 janvier : pas de répit pour les équipages belges au Monte Carlo. East African Safari Classic, le retour … Un pneu crevé détournera la Cortina d’une super performance à Ypres ! Bonne nouvelle, Un nouveau club de voitures anciennes vient d’éclore au sein du Brabant Wallon. La Rolls du Milionnaire au Flanders Collection Car ! ING ARDENNE ROADS 2010 Le plaisir des yeux…… Rallyes d’Orientation-Navigation. Wallonie classic tour 18 mai 2013 Rallye des légendes : les solutions !!!!!!! L’Auto Rétro Mosan fête ses 30 ans ! 2ème ronde des Hayettes Soyez des nôtres à l’occasion de cette 9ème édition du Rallye des Légendes... Ronde de l’Escargot Finale du Belgian Oldtimer Trophy Minguillon – Sandront très fort, Beatse-Toisoul une association positive Le Critérium de la Semois, on sort le grand jeu ! Rallye des Légendes 2012 : le ciel était de la partie ! Toujours aussi prestigieux : le Zoute Grand Prix® Victoire au Critérium Willy Mairesse – dans le baquet de droite Rallye des Légendes, cochez la date ! le Critérium des Fontaines, la navigation ouverte à tous ! (17/6/2007) 25/05/17 : 4è Historic Hillclimb Revival Une balade au clair de lune, cela vous tente ?

Minguillon-Sandront et Benoît Stephenne lauréats du premier HABRANA Tour

Eddy Coppée    3 mai 2017   

[(

HABRANA TOUR - 29 AVRIL 2017

|justifier)Partager l'article:

Les organisateurs de l’ASBL "Tour du Hainaut Classic" ont choisi le Brabant Wallon pour cette première du HABRANA Tour. La région de Ittre nous propose un terrain de jeu peu utilisé et des venelles et chemin de remembrement à profusion. Trente quatre voitures sont au départ avec deux catégories balade et navigation.

Le tracé est l’œuvre commune de Michel Xaborov, Maurice Veroost, Jean-Pierre De Decker, un gage de difficulté et une exploitation maximale du terrain, car les organisateurs ont prévenu : "pas de pièges cases inversées, faux CP ou autres, juste une attention particulière des lieux avec un road book qui va livrer ses secrets".

Les concurrents n’ont pas fait 10 km qu’ils se retrouvent face à un croisement d’un quatre chemins avec deux CPH et un CP à prendre dans un ordre bien défini. Les concurrents sont en fléché allemand et l’endroit mérite toute leur attention. Les engagés en "Navigation" mesurent rapidement l’étendue de leurs connaissance et les difficultés de cette catégorie.
On voit de "petits trains" se former pour résoudre au mieux ces difficultés. Tout cela dans une ambiance bon enfant, on est venu pour s’amuser !

De difficulté en difficulté les concurrents tournent dans un rayon de 10 km autour de Ittre sans voir trop d’habitations. Un tracé qui manifestement a été préparé et conçu avec ingéniosité. Bien vite la halte de midi au Relais du Marquis est la bienvenue, le temps de faire un premier bilan et permettre aux présomptueux de passer de "Navigation" à la "Balade" ... une catégorie plus en rapport avec leur expérience relative des rallyes d’orientation.

Les concurrents repartent pour une Boucle qui de Virginal à Braine le comte va leur faire découvrir les larges parties boisées du Brabant Wallon.
C’est chez « Torine » que les concurrents vont pouvoir souffler.
Au compte goutte ils arrivent sur le CPH afin de récupérer. Et c’est reparti, direction Ronquières pour un ultime effort.
C’est Gusbin-Driesen qui arrivent les premiers à Ittre pour le final, mais le classement doit encore être établi.

L’heure des comptes est arrivée. C’est sans surprise que Minguillon-Sandront remportent le classement Navigation ils ont une sacrée expérience même si de leur propre aveux ils ont du « interpréter toute la matinée ».

Ils devancent Mertens–Rahir sur une imposante Jaguar XJC et Baerts-Baligant sur Ford escort.

En balade saluons la victoire "en solo" de Benoît Stéphenne satisfait de sa prestation : « C’est gai, mais il faut être attentif à tout. Les CP ne sont pas faciles. Vers Ronquières je suis revenu sur un terrain que j’ai visité au Pays vert, j’étais plus à l’aise ».

Guerin-Rousseau viennent ensuite sur Nissan SX et Suain-Vergaert sur Suzuki. Une nouvelle fois ce sont les CP qui ont fait la différence. Ils étaient nombreux et nécessitaient une bonne vue car parfois savamment dissimulés.

Une agréable épreuve qui aura une suite avec la Route des Contrebandiers en juillet.

PDF - 1.2 Mo
PDF - 375.9 ko

Texte et photos EDDY COPPEE

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.