Mini cabrio JCW.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-02-15 19:07:33   

JCW voilà des initiales qui ne parlent sans doute pas à tout le monde. Par contre, pour les aficionados de la marque Mini, ce sont des lettres de noblesse. Une Mini estampillée John Cooper Works a plus de piment, vous diront-ils…


A tester et je m’y colle avec plaisir !

Look.

Quelques différences apparaissent mais elles sont minimes.

Pas de carrosserie bodybuildée, d’appendice aérodynamique … non la discrétion est de mise.

Hormis les badges JCW et les étriers 4 pistons montés sur les disques avant, il faut donc un œil d’expert pour différencier une JCW d’une Cooper S.



Bien sûr il y a d’autres ‘plus’ sur cette JCW

comme le moteur poussé à 231cv, les trains roulants spécifiques… De quoi justifier une facture plus chère de 6000 € par rapport à la Cooper S.

La magie de la personnalisation existe toujours chez Mini. Même si d’autres marques ont emboîté le pas, Mini a ouvert la voie et ça marche toujours autant !

Alors oui, La Mini a toujours cette bouille aussi craquante. Ajoutez-y le côté cabriolet, la touche JCW et vous obtenez le Graal Mini !



Motorisation.

Le moteur est un 2,0L suralimenté, développant 231cv, soit 20 de plus que l’ancienne génération.



Une réelle plus-value pour le conducteur

mais aussi pour l’état qui alimente encore plus ses caisses avec une T.M.C. double de celle de la version précédente. 😥



Je trouve le moteur plus lissé,

fonctionnant dans la continuité. Pas de puissance libérée brutalement à un régime moteur précis mais bien une cavalerie présente à tout moment offrant une poussée continue.

C’est aussi l’occasion de retrouver la boîte manuelle, si bien étagée. Un régal pour les puristes. Je regrette simplement un débattement un peu grand.

Habitacle.

Entrer dans une Mini est toujours un bon moment, avec un univers à part, un mélange de couleurs, d’originalité et de modernisme.



Les sièges spécifiques sont splendides.

Alcantara et bi-ton sont du plus bel effet. De plus, ils offrent un maintien parfait, ce qui est l’essentiel !



Petit détail pour les amoureux de la vie en cabriolet : les sièges chauffants fonctionnent très bien, un réel ‘plus’ quand vous décapotez à des températures inférieures à 10°c.

Je remarque le petit ‘switch’ dans le porte-gobelet qui rapidement, suscite ma curiosité…

« Appuyez 2x sur le bouton ??? »

A ce moment, vous ouvrez les clapets de l’échappement. Vous l’ignorez encore mais vous le comprenez rapidement quand les vitres se brisent. 😇



Ce gadget me plaît beaucoup,

vous êtes Docteur Jekyll ou Mister Hyde. Des déflagrations à tout va vous donnent l’impression d’être au volant d’une WRC.

Par contre, si vous voulez rester en bons termes avec votre voisinage, n’appuyez sur le bouton que loin de la maison.

Sur la route.

Faire passer 231cv sur le train avant ne semble pas être une chose simple et cette JCW s’en tire bien mieux que sa petite sœur qui avait plus de difficulté à ‘motricer’.

Le moteur est puissant, disponible à tous les régimes et facile à exploiter au quotidien.



Cette Mini se révèle très amusante.

Je me prends souvent à jouer avec ce bolide. A chaque décélération, l’échappement me colle un sourire en envoyant de belles séries de déflagrations.



La suspension est bien équilibrée et apporte un bon confort à cette JCW. Elle permet de bien l’inscrire dans les virages avec un train arrière qui peut être joueur quand on le provoque.

Finaly.

Cette JCW est devenue plus efficace, polyvalente, confortable, mieux finie que la génération précédente. Elle s’est bonifiée !

Après calcul, l’addition peut se révéler salée. Entrer dans le monde Mini a toujours un prix !

En plus du look, cette JCW offre de vraies performances et une efficacité à la hausse. Ces critères supplémentaires décideront sans doute, les branchés ET les sportifs.



Les + :

- Sonorité.
- Performance.
- Efficacité.
- Look.
- Monde Mini.

Les – :

- Tarif.
- Accessibilité places arrière.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Mini cabriolet JCW.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.