Nissan GTR Nismo.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-08-01 20:28:47   

Quand le jeu virtuel devient réalité…

Après l’avoir vue et pilotée sur différentes plateformes de ‘Gaming’, la réalité peut être parfois bien plus jolie…

Dès que se présente la possibilité de prendre le volant de cette perle nipponne, je décompte les jours…




Alors cette GTR Nismo, mieux que dans les jeux ?

‘Fast & Furious’.

Elle ne fait pas dans la dentelle. Ses mensurations sont impressionnantes et ses appendices proéminents ( boucliers et jupes) donnent tout de suite le ton !


L’aileron arrière en fibre de carbone est ‘typé course’ et se rappelle à vous à chaque fois que vous regardez dans le rétro intérieur.

Ces appendices ne sont pas présents que pour le look. Ils apportent aussi des appuis aérodynamiques supplémentaires et une meilleure stabilité de l’athlète.

Les jantes noires Nismo sont splendides, en totale symbiose avec son look bestial.


Si la GTR ‘normale’ vous paraît un peu fade, que dire de cette version Nismo… Hot & Spicy ?

Avec elle, son surnom ‘Godzilla’

prend encore plus de sens.

« Engine 600 ».

« 600, c’est la cylindrée du moteur, mon bon Monsieur ? »

Et non, c’est la puissance. 600 chevaux, des vrais, pas des canassons !

Le V6 biturbo de 3,8L de cylindrée trône toujours au milieu du capot.

Il gagne 30ch par rapport à la version normale pour atteindre la puissance démesurée de 600ch !


Les Takumis ont encore peaufiné ce joyau, venu du pays du soleil levant.


A peine le temps de compter jusqu’à 3 et cette GTR vous a catapulté à 100km/h. La vitesse maximale dépasse la barre mythique des 300km/h !

Plongez-vous à l’intérieur.

Les sièges baquets vous accueillent fermement et offrent un maintien parfait. Le design est en plus, réussi.


L’alcantara occupe en grande partie l’habitacle. Le reste est confié au cuir et au carbone.

Le tout donne une ambiance sombre et Racing. Les touches de couleur rouge sont parfaites pour casser le côté obscur.


Là aussi, le changement est remarquable par rapport aux autres versions.

La console centrale change, oubliée la multitude de boutons. Elle intègre un écran tactile de 8’’ et garde les 3 interrupteurs des paramètres de conduite au bas de celle-ci.


L’accès aux places arrière symboliques est réservé aux contorsionnistes de petite taille.

Fast & very fast.

Les présentations sont faites, passons ‘très vite’ aux choses sérieuses.
Je me glisse dans le baquet, je boucle ma ceinture et mon index vient appuyer sur le bouton rouge

START


Le grondement est sourd, force le respect et vous prévient qu’il faudra rester humble !

Les composants de la boîte de vitesse et de la transmission laissent toujours entendre autant de bruits mécaniques.

Le mode D enclenché, j’appuie délicatement sur l’accélérateur pour quitter le parking de l’importateur et savourer les prochaines minutes, les prochains kilomètres.


Le caniveau séparant le parking de la route me prévient que l’amortissement est ferme, voire très ferme.

Les instants suivants me confirmeront que la suspension est plus typée ‘circuit’ et se révèle contraignante, même en position confort.

Bien sûr, le feulement est plus présent lorsque je sollicite fortement la pédale de droite. Les 2 turbos poussent un souffle continu et bruyant dans vos oreilles.


La GTR Nismo pousse de fortes vocalises mais une déflagration dans l’échappement au changement de rapports serait la cerise sur le gâteau.

Dire que l’accélération est franche serait un peu simple… C’est la main de Dieu qui vous écrase dans le baquet !

Sur papier, cette Nismo profite d’améliorations par rapport à la version normale : barres stabilisatrices modifiées, amortisseurs et ressorts revus, puissance à la hausse, …


Personnellement, je n’ai pas senti de gros changements hormis au niveau de la suspension.

Elle est toujours aussi précise, les mouvements de caisses inexistants et la tenue de cap quasi-parfaite.

In Fine.

Alors oui, j’aime la GTR. Oui, j’adore la version Nismo qui donne un plaisir incommensurable !

Cette Supercar venue du Japon attire les regards et n’inspire pas la jalousie mais plutôt les pouces levés.


Le tableau est idyllique si je fais abstraction du prix, environ 180000€, presque le double de la version normale.

Yaka qu’à cocher les 6 chiffres du premier rang pour la commander !

👍

Les + :

- Look.
- Performances.
- Exclusivité.
- Finition.
- Image GTR.

Les – :

- Prix.
- Ogresse de permis.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Nissan GTR Nismo.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.