Peugeot 3008 GT Line.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-08-01 16:01:18   

Elue voiture de l’année 2017, cette Peugeot 3008 nous est-elle une belle surprise ou ce titre est-il usurpé ?

Clairement, le changement de cap pour ce modèle est radical. Avec la 3008, ‘la Bête’ devient ‘la Belle’.




Coté look.

Le modèle 3008 précédent est une voiture de type monospace au look plutôt ‘familial’.

La refonte complète du modèle permet à la 3008 de migrer vers la catégorie ‘Crossover’.


Ses traits sont plus affirmés, plus complexes et plus agressifs.

Dès le premier regard, je remarque que Peugeot a pris une nouvelle direction et s’attaque à un autre marché, à une autre clientèle.


Et pour Peugeot, ce changement est bénéfique. Voyez le nombre de nouveaux 3008 croisés sur la route.

Habitacle.

Un autre atout de ce 3008 est le soin apporté au cockpit. Le choix des matériaux est judicieux. Oubliés les plastiques durs et leur image ‘cheap’.

A l’intérieur, vous trouvez un beau mélange de tissus, aluminium, chrome et cuir rendant directement le côté ‘premium’ du 3008.


La prise en main du volant est nostalgique. En effet, Peugeot contrairement à beaucoup d’autres marques, revient aux volants de petit diamètre, comme ceux des années 80. ;-)

Le display du tableau de bord est modulable à souhait, au gré de vos envies. Il propose un affichage bien différent de celui des autres marques.

Le siège offre une bonne position de conduite avec un excellent maintien, tout en gardant le confort à la française.


L’habitabilité est bonne surtout aux places avant. Par rapport à la génération précédente, c’est un peu plus exigu à l’arrière mais celle-ci se place dans un autre segment.

Le volume du coffre avec ses 520L est dans la moyenne.


Son extension est possible en rabattant la banquette arrière en une ou 2 parties. Ainsi, la 3008 offre un plancher plat, un réel plus pour le chargement.


Oui je suis charmé par cet habitacle à la fois moderne et cosy. Je cherche en vain un bémol à ce tableau idyllique…

Peut-être, pour la caméra de recul, le rafraîchissement de l’image est un peu lent !

Motorisation.

Le modèle d’essai est équipé du 1600cc HDI (diesel) développant 115 cv et 300 NM de couple, le tout associé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports.


Sur papier et au vu du volume du 3008, j’ai des craintes quant au dynamisme. Elles disparaissent rapidement après quelques kilomètres.

Le binôme moteur / boîte matche bien. Il est ‘plein’ sur toute la plage d’utilisation. Peu sonore et peu gourmand, il satisfera beaucoup de clients.


Sur la route.

Autre bonne surprise, le dynamisme du châssis est surprenant, au point que j’oublie vite être au volant d’un crossover.

Les virages s’enchaînent avec une précision déconcertante. Le train avant est précis et incisif.


L’amortissement est ferme et se révèle sportif à l’opposé de certaines concurrentes.


De plus, les nombreux équipement d’aide à la conduite (franchissement de lignes, avertisseur d’angles morts, freinage d’urgence en cas de risque de collision…) facilitent le quotidien de l’utilisateur.

Quand vient le moment de conclure.

La transition du modèle 3008 de Monospace à Crossover est bien sûr, très marquée.

Au risque de perturber ses anciens clients, Peugeot apporte un sang neuf aux SUV et vise une des premières places dans ce domaine.

La marque au Lion donne un coup de pied dans la fourmilière et compte bien s’installer sur les hauteurs.


Avec le 3008, Peugeot propose un véhicule différent à bien des niveaux et ce vent nouveau rafraîchit.

Ce titre de voiture de l’année 2017 est une belle récompense, méritée pour un bon produit.


Les + :

- Châssis efficace.
- Moteur performant / silencieux.
- Design.
- Qualité finition.

Le – :

- Habitabilité arrière.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Peugeot 3008.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.