Pur et dur, un rallye à l’ancienne en beau Pays : Classic Spring Road 2017

Raymond Collignon    2017-11-10 14:04:04   

Classic Spring Roads - 28 & 29 octobre 2017


Pur et dur, un rallye à l’ancienne en beau Pays.

28 octobre, Hôtel Verviers Départ pour une trentaine de voitures.

L’hôtel VERVIERS a bien pris sa place dans la cité lainière, ancienne gare de l’Ouest parfaitement transformée, on croirait qu’il a toujours été là, convivial, bourdonnant, indispensable monument faisant désormais partie des meubles.

Une belle et rare Alfa Giulietta Sprint , celle de Jean- Claude Mathoul et de Patrick Van Damme, elle sera régulière jusqu’au bout en terminant sans casses.

Trente voitures au départ ce n’est pas beaucoup mais on se consolera en disant que les meilleurs étaient là, ce qui n’était pas loin d’être vrai…
La parfaite réussite de l’épreuve de cette année 2017 ne pourra qu’amener plus de monde l’année prochain, date déjà fixée le 24 mars en permettant ainsi au rallye de mériter à nouveau son nom de « rallye de Printemps ». Rappelons nous cependant les neiges d’antan, cela risque de glisser à nouveau au moment des premiers bourgeons… le « Spring » peut redevenir « WINTER », on s’en réjouit déjà… !

Vidéo : Interview de Willy LUX par Télévesdre

La superbe APAL de VAN REMOORTEL/NYS…une « Belle Liégeoise » !
Départ vers le Condroz et le pays de Meuse…

Jean-François Collignon nous a amené au départ la belle BMW 2002 TII bleue de Boris Vinnette car celle d’Adrien avec laquelle nous devions rouler n’était pas prête… A titre personnel je ne peux que remercier Boris de la confiance qu’il m’a accordée en tant que pilote. J’ai juste du m’adapter un peu à la boite 5 vitesses inversées et aux pneus BARUM « été » pas tout à fait à leur aise sur la boue et les feuilles mortes surtout au freinage.
Pour le reste la voiture a été parfaite, du grand plaisir !

Notre BM bleue prêtée par Boris Vinette un balade dans les feuilles mortes…et elle est sur la bonne route !

Robert Rorife le traceur du rallye nous fait partir par la vallée de la Vesdre en commençant par la course de côte de Trasenster bien glissante comme d’habitude, ensuite on file vers Ouffet, Emptine, Spontin puis Dinant. Les

Robert RORIFE exulte… « et s’il nous jouait encore un tour ? »

paysages sont superbes, les rivières tracent leurs vallées dans les rochers : Vesdre, Ourthe, Meuse, Lesse rivalisent de sauvageries…

L’itinéraire est tracé sous contrôle TRIPY. Dans les étapes de classements les temps sont donné sous formes de tables, empêchant pratiquement l’usage du « BLUNIK », il faut suivre au fur et à mesure les temps imposés. Tous les cent mètres un temps est donné : 7 secondes pour 100 mètres = 50KM/H de moyenne, le problème est que les 7 secondes peuvent devenir sans prévenir 8 ou 9 en fonction des difficultés du parcours… ! Une fois de plus les équipers sont très sollicités. Les pilotes aussi doivent se discipliner, dans certains villages la vitesse maximum autorisée est en dessous de 40 KM/H, le moindre kilomètre/heure en plus et c’est la pénalité car le satellite surveille tout.

Les meilleurs mènent : DEFLANDRE/ALBERT en Experts...

NOELANDERS/ DEFLANDRE (bon sang ne peut mentir) en Classic

Après une belle et longue matinée, arrivés à Dinant, les meilleurs sont bien là. En Classic le gang des « PV 544 VOLVO » domine en Experts la Porsche d’Yves domine l’étonnante BMW de Musty-Lienne parfaitement à leur affaire. Après une pose à Dinant, le retour, jalonné de RT et d’étapes secondes se fait via Nassogne, Dochamps et Manhay. Pour les Classics au total un peu moins de 300 kms ont été parcourus en retrouvant Verviers.

La Volvo PV 544 d’Yves NOLANDERS une « belle gueule qui a mené le rallye en « Classic » du début à la fin.

Notre classement n’est pas très bon, n’ayant pas bien compris le road book, nous n’avons pas régulé dans une étape où il fallait le faire…la messe est dite nous prenons plus de 800 points de pénalité pour avance ! Il ne nous reste qu’à appliquer la devise de « de Coubertin »… on participe et on continue pour le plaisir !

Les Experts eux , n’en ont pas fini… jonglant avec les cartes et autres subtilités, ils n’arriveront qu’ à 21 H passées. Yves Defandre, malgré une petite sortie de route domine toujours devant Musty et Gathy.
Les classements sont établis principalement sur base des résultats cumulés des étapes de régularité et des « d’étapes à la seconde », plus amusantes où les pilotes peuvent donner libre cours à leurs pieds droit, le but étant alors d’arriver à l’heure à l’arrivée sans se soucier des temps intermédiaires, juste faut-il être prudents dans les villages à vitesses très contrôlées….

Robert BOES et Stéphan Vandendijk avec la superbe MGB, celle qui termina déjà la terrible "Liège-Istanbul- Liège" en…1997
Dimanche 29, en route vers le « Far-Est »

La pluie est bien tombée, un temps idéal pour le « far-Est » !
S’il est une région en Belgique qui a gardé une tradition et un esprit « rallye »

La BMW d’Hubert MUSTY et Patrick LIENNE terminera à la seconde place en Expert.

c’est celle de cet Est lointain où se déroulaient il y a quelques anées les célèbres « 12H de l’Est ».

C’est donc là le terrain de jeu du « Spring Roads » pour toute la matinée du dimanche.
Plus de 200 kms très glissants sur les feuilles mortes et la boue sont parcourus entre Saint Vith ; Grufflingen, Honsfeld, Bullange. Etapes secondes et de régularités se succèdent à un rythme d’enfer pimenté de quelques belles subtilités de navigations, Robert Rorife s’est déchainé, dans les forêts désertes on tourne, on se croise, on file dans toutes les directions !

On retrouve là l’essence même des rallyes à l’ancienne…, même en catégorie Classic où il faut mettre souvent pleins gaz pour passer dans les temps.

L’arrivée à Verviers se fait en fin de matinée à la nouvelle heure d’hiver.
Tout le monde a son histoire à raconter et ne s’en prive pas : glissades, feuilles mortes, boue, petites sorties de route sont dans une certaine liesse les principaux sujets de conversation.
Les sourires de ces grands gamins en disent long…un rallye comme celui-là ne laisse que bonnes traces et grands souvenirs…

Le « gang » des PV 544 au départ vers Saint VITH, l’Escort des anglais GODFREY s’intercalera entre elles à l‘arrivée.

A l’année prochaine, au vrai printemps, pour un petit « neige et glace » dans le grand Est ? ... On s’en réjouit déjà !

Raymond Collignon

Le champagne à l’arrivée de la BM bleue « l’important c’est de participer » l’ivresse n’en est que plus belle !
Les vainqueurs en Classic belges et anglais réunis.

A LIRE AUSSI sur Automag.be... 

La famille Deflandre sur le podium des Classic Spring Roads 2017(par Eddy Coppée)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.