RS de Villers : De la boue , de la glisse , et du suspense ...

Jacques Guisset    2016-11-18 15:05:10   

Rallye Sprint de Villers le Bouillet 2016 : De la boue , de la glisse , et du suspense ...


Une semaine après le mythique Rallye du Condroz, le Motor Club Hannutois nous proposait sa traditionnelle épreuve à quelques encablures de Huy : le Rallye Sprint de Villers le Bouillet ...
Un parcours identique à l’édition 2014 , plus de 120 équipages inscrits , des routes boueuses en cette période de récoltes agricoles ... Que demander de plus pour nous offrir un spectacle de qualité .

Dewulf-Valente (Corolla WRC) dominateur avant abandon

En division 4 , pointons la présence de Philippe Dewulf ( Corolla WRC ) , ainsi que les 2 Mitsubishi Evo de Jérémie Tomballe et Jean-Frédéric Collignon . Avec ces routes extrêmement glissantes , les 4 roues motrices devraient être à la fête .

Tordeurs-Jadot (Clio) vainqueur en Div:1-2-3

La division 1-2-3 , quant à elle , nous offre une multitude de favoris potentiels .

Peu d’inscrits en Historique , la saison touche à sa fin , et la plupart des lauréats du championnat sont déjà connus .

Detal-Delchambre (Escort RS) vainqueur en PH

Au programme , une étape Show à parcourir à 4 reprises .

Timing respecté , 8h30 , les choses sérieuses peuvent commencer . Ce sont les Histos qui ont l’honneur d’ouvrir le bal . Il fait 3 degrés , c’est humide et ça glisse ...

Pas évident dans ces conditions de laisser sur la route les propulsions . Viennent ensuite les "modernes" , quel spectacle pour le public venu en masse de petit matin .

Tomballe- Lallemand (Mitsubishi Evo) longtemps second

Certains pilotes partent à la faute , il fallait s’en douter ... Signalons que fort heureusement , à part de la tôle parfois fortement froissée , aucun accident grave ne sera à déplorer .

D’autres sont trahis par la mécanique et doivent aussi renoncer .

Delrue-Reynart (Peugeot 306) sortie

De retour au centre de l’épreuve après la première boucle , je discute avec les amis engagés , et tous sont sur la même longueur d’onde : Ca glisse !! ...

Un rapide coup d’oeil sur le classement me permet de constater que Dewulf s’est installé en tête , il devance Tomballe et Collignon . En Div 1-2-3 , la bagarre fait rage . Les 6 premiers se tiennent en moins de 5 secondes . La catégorie PH est quand à elle dominée par la très jolie Escort MK2 de Laurent Detal .

Collignon - Sorlet (Mitsubishi Evo 9) vainqueur en Div 4

En seconde et troisième boucles , Dewulf confirme , Tomballe et Collignon se battent pour la seconde marche . En 1-2-3 , les petites cylindrées de Castremanne ( qui n’a rien perdu de sa pointe de vitesse ) , ainsi que la Peugeot 106 des frères Coenaert font parler la poudre , sans oublier la Renault de Tordeurs . La bagarre est superbe , les écarts sont infimes .

Detal confirme en PH sa pointe de vitesse .

Gillot-Gillot (Escort RS) vainqueur en PH/SR

Quatrième et dernier passage ... Coup de theatre ... Alors que Dewulf comptait plus d’une minute d’avance , il est contraint à l’abandon . Tout profit pour Tomballe me direz vous ?
Et bien non , ce dernier connait des soucis dans cette ultime spéciale ... Tout profit pour le sympathique Jean-Fred Collignon , qui s’impose finalement . Il faut dire que Collignon a été régulier toute la journée et n’a jamais cessé d’améliorer ses chronos . Une semaine après un rallye du Condroz qu’il a terminé de belle manière , sa monture est enfin épargnée par la malchance rencontrée cette saison .

Pirard-Pietquin (Citroën Saxo) un freinage qui fait des étincelles

Corentin Tordeurs ( Clio ) a fait preuve également de régularité et remporte méritoirement la Division 1-2-3 . Il précède Castremanne sur son éternelle , mais inépuisable Suzuki Swift . Jean-Michel Dumont ( Clio ) grimpe sur la troisième marche du podium .

Fernandez-Jacquemin (Renault Twingo R1) passage en force

En catégorie Historique : Triplé pour Ford . Detal devance Hellings et Renson . La division PH/SR est quand à elle remportée par Benoit Gillot ( Escort ).

Nous retiendrons de cette édition , que sur un parcours glissant , il ne faut pas nécessairement un moteur surpuissant pour s’imposer ...

Mayné-Gourmeur (BMW M3 E30) sacré palmarès

Enfin , coup de chapeau à Jean Claude Mayné , à nouveau champion cette saison ... Il raccrochera le casque et les gants fin de saison ...
Bravo JC pour l’ensemble de ta carrière .

Texte et Photos : Jacques Guisset

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.