Range Rover Evoque cabrio, un O.R.N.I.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-01-22 17:49:42   

Il faut oser l’association du cabrio et du SUV et pourquoi pas en fait ?
Le segment SUV est en croissance constante et le cabriolet fait toujours rêver pas mal de monde.
Cette association, pour moi excellente, vous permet d’allier le côté pratique du SUV et de pallier les petits inconvénients des cabrios.


Mais qu’offre réellement cette voiture d’un genre nouveau ?


Look.

L’Evoque offre un style racé, dynamique et sportif ce qui est assez rare dans cette gamme.
La forme arrondie de la capote est un peu en opposition avec ses lignes étirées et droites mais elle s’intègre parfaitement à l’ensemble.


Décapotée, elle révèle tout son charme.

Le couvre-capote se place dans la continuité du coffre et offre un bel équilibre visuel.
La couleur blanche, l’absence de ‘chromes’ et les éléments plastiques noirs lui vont parfaitement.

J’aurais poussé la note encore plus loin en lui greffant les jantes noires, ce qui est possible par la case ‘option’.


Avec cette Evoque cabrio, Land Rover marque les esprits et sans doute,

crée de nouvelles envies chez les consommateurs.
Oubliez la discrétion, cette Evoque plaît et son style novateur fait tourner les têtes.


Sous le capot.

Pour l’avoir déjà testé dans Le Discovery Sport, je retrouve le 2,0L diesel de 180 CV bien connu dans le groupe et je ne peux que réitérer mes arguments.

Le moteur est dynamique et relativement peu gourmant quoique qu’un peu plus que le Discovery lors de l’essai.


La boîte auto s’avère un peu hésitante

dans les changements de direction mais les passages de rapport se font dans la douceur.


Sur la route.

Belle surprise que de découvrir cette Evoque par ce temps enneigé et verglacé.
Malgré les jantes de 20’’ montées en pneus été, la voiture s’avère bien équilibrée et le 4x4 remplit son office en toutes circonstances.

Je me sens toujours en sécurité et mes quelques provocations sont bien contrôlées par l’électronique.


La capote’ 5 couches’ offre une belle isolation au bruit.

A aucun moment, je n’ai l’impression d’être sous la toile. Elle s’ouvre en 18 secondes et ce, jusqu’à 48km/h.

Une fois le haut tombé (ce que je n’ai pas pu faire longtemps avec ses températures frôlant le 0°c), le plaisir de conduire est décuplé. Peu de retour de vent dans l’habitacle même sans le coupe-vent ! Un réel plus pour éviter les raideurs de la nuque.


Pour l’Evoque cabrio plus lourde que la version classique,

des renforts sont placés afin de garder une bonne rigidité. Si l’objectif est atteint, par contre, ce supplément de poids se ressent.


Habitacle.

La finition intérieure est soignée et typiquement Land Rover.
Un bel écran 16/9 s’intègre parfaitement dans la console centrale.


Les sièges électriques, garnis d’un cuir ‘so class ‘

gratifient les passagers d’un confort et d’une position de conduite sans reproche.


L’accessibilité aux places arrière n’est pas aussi simple

que dans la version ‘5 portes’ et nécessite un peu de souplesse.
La capote ouverte, le coffre ne perd pas de volume. Un très bon point même si celui-ci ( 250L ) n’est pas le plus grand.



Conclusion.

L’Evoque cabrio est un véhicule ludique, coup de cœur mais qui a un prix !

Il permet de longues balades cheveux au vent, tout en dominant la route.
Je ne pense pas que vous en croiserez beaucoup sur la route. La raison serait sans doute un nouveau segment peu connu.

Cette Evoque cabrio me fait de l’œil

et elle apporte d’autres plaisirs, sensations.

Si l’envie de sortir des routes ordinaires vous chatouille, si en plus, vous voulez ôter le haut, foncez.

No Rival !


Dimitri Haulet.

Les + :

- Design.
- Finition soignée.
- Silence intérieur.
- Ergonomie.
- Originalité du SUV cabrio.

Les – :

- Poids.
- Volume coffre.

Nos photos.

Land Rover Evoque cabriolet.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.