Renault Koleos.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-11-14 16:55:13   

Dix ans déjà qu’est apparue la première génération du Koleos. Cette seconde mouture est revue de fond en comble afin de proposer un SUV bien mieux armé pour affronter la concurrence.




Si le nom n’a pas marqué le monde automobile avec la première version, qu’en sera-t-il de la seconde ?

Look.

Pour cette seconde génération, Renault part d’une feuille blanche. Enfin presque, puisque les plateforme et motorisations proviennent du Nissan X-Trail.

Les rondeurs de la première version sont abandonnées au profit de lignes plus acérées.

Avec une signature lumineuse qui rappelle la Megane et la Talisman, les traits familiaux sont présents.


Le Koleos se place parfaitement dans l’air du temps avec une taille plus imposante et une grande polyvalence.

Autant la première génération est apparue insipide, autant celle-ci se veut marquante.

Inside.

La finition est en net progrès. Les matériaux utilisés avec leur caractère plus noble offrent une bonne qualité.

Les plastiques de types ‘moussés’ apportent une bonne note visuellement.
La planche de bord est similaire, voire identique à celle présente dans la gamme.

L’écran central de 8,7’’ trône au milieu de la console centrale, offre une bonne accessibilité et apporte une bonne vision des informations à tous les occupants de l’habitacle.


De la place, il y en a et il y en a même beaucoup !

Ce Koleos propose 5 vraies places. Celles arrière ne sont pas réservées qu’aux enfants, vous pourrez en effet, aisément y installer de grands adultes !


Par contre, pas de version 7 places ! Une volonté de Renault pour préserver la clientèle Espace et Grand Scenic ?

La bonne habitabilité intérieure ne nuit en rien au volume du grand coffre allant de 624L à 1690L !


Sécurité.

De série et ce, dès l’entrée de gamme, Renault met une ‘grosse louche’ d’équipements de sécurité, d’aides à la conduite comme l’alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance des panneaux, le régulateur et imitateur de vitesse.


La montée en gamme propose d’autres assistances , telles les détecteurs avant et arrière, l’avertisseur d’angles morts, la caméra de recul…

Engine.

Le modèle d’essai est équipé du 2L DCi développant 175cv. Si la cavalerie apparaît importante, lors de l’essai, elle me semble fatiguée.

Avec la boîte X-Tronic peu vive, je ne ressens pas l’impression de dynamisme !
Cette boîte n’est disponible que sur la version 175cv, accompagnée de la transmission intégrale.


Bye Bye l’essence. Seules 2 motorisations diesel sont au catalogue : le 1,6lDCi de 130cv et le 2,0L de 175cv. Il est vrai que les ventes essence pour cette catégorie de véhicules sont faibles.

Sur la route.

Avec un poids dépassant les 1700kg pour la version ‘Initiale’, le Koleos combat plutôt dans la catégorie lourd que léger et cela se ressent au volant.

Les accélérations ne sont pas très franches et les freinages doivent être anticipés. L’impression de ‘masse’ en virages, au freinage est bien réelle.


Le Koleos n’est pas le véhicule pour titiller le chrono ou pour jouer les papas pressés.

Il se conduit en douceur, offre un confort appréciable et une vue plongeante de la route.


Ce confort est un bel atout du Koleos, les sièges sont moelleux et le tarage de suspension bien adapté au gabarit du véhicule.

C’est ici que l’expression conduire ‘en bon père de famille’ prend une vraie valeur.

In fine !

Avec cette seconde génération plus au goût du jour et plus proche des critères des reines de beauté que par le passé, Renault peinera à convaincre les papas en quête de dynamisme mais satisfera les familles recherchant l’habitabilité et le confort.


Les + :

- Look.
- Confort.
- Disponible en 4x4.
- Prix.

Les – :

- Poids.
- Boîte auto.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Renault Koleos.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.