Renault Megane Grandtour.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-03-29 21:30:51   

Avec sa quatrième génération de Megane, Renault ne faillit pas à la tradition et complète sa gamme avec la venue de son break, la Megane Grandtour.

Les clients belges mais aussi européens sont amateurs de breaks et les ventes tendent d’année en année, vers la parité entre berline et break.


Alors service minimum ou maximum pour cette Megane Grandtour ?



Look.

Au niveau du design,

il y a un pas en avant indéniable pour cette 4ième génération de Megane. Une belle touche de modernisme fait son apparition et la filiation avec sa grande sœur Talisman apparaît évidente.



Les traits sont plus fins,

étirés à l’image des feux arrière qui s’étendent sur la presque totalité du coffre.



A chaque génération, le losange Renault grandit sur la calandre avant, comme si la marque veut affirmer son nom de plus en plus !



La voiture est séduisante,

oublié le break aux lignes bien droites et à la forme ‘carrée’. Sans doute au prix d’une perte de volume mais n’est-il pas important que la voiture nous plaise ?

Ce look dynamique convient parfaitement aux familles jeunes et ‘dans l’air du temps’.

Motorisation.

Un panel de motorisations diesel et essence

s’offre à vous avec la boîte manuelle ou auto selon les versions.

Le modèle d’essai est équipé du 1600cc DCi développant 130cv., excellent compagnon de route accouplé à une boîte 6 vitesses.

Ce binôme appréciera aussi bien les chemins de campagne que les autoroutes.



La boîte est précise et bien étagée.

Par contre, j’aurais aimé un sélecteur moins haut.



Le moteur s’avère silencieux et ce, à n’importe quel régime.

Le ressenti de puissance est bien présent et cela, dès les premières accélérations.

Habitacle.

La finition est en net progrès.

L’ergonomie ainsi que la qualité perçue des matériaux sont à la hausse. Le tableau n’est toutefois pas parfait et certains plastiques durs apportent un peu d’ombre à cette image.

Les sièges sont confortables et procurent un bon soutien.

La console centrale est épurée et offre une belle touche de modernisme avec son grand écran 16/9ième placé verticalement.



Les boutons ont disparu

et la majorité des fonctions passent par l’interface de l’écran. Un bien ou un mal, c’est selon les affinités.Personnellement je la trouve facile d’utilisation, intuitive avec une arborescence simple.

Le display du tableau de bord est modifiable, ce qui permet une ‘personnalisation’ de son propre univers.



L’habitabilité arrière est bonne

et permet à nos grands échalas de nous accompagner dans de bonnes conditions.

Le coffre offre un volume variable allant de 500L à 1500L, banquette arrière abaissée. Le chargement de longs objets est possible en rabattant le siège avant. Un plus quand vous chargez les planches du nouveau parquet.



Niveau Hi-Fi,

le modèle essayé est équipé du système Bose et je retrouve ainsi les lettres de noblesse de la marque après la déception ressentie dans la Clio,pour ce point.



Sur la route.

La Megane est agréable et facile au quotidien.

L’encombrement est modéré et au volant, la prise en main est simple. Vous trouvez rapidement vos repères.

Avec cette motorisation diesel 130cv / 320NM couplé à la boîte manuelle, vous conduisez une voiture dynamique et très agréable à piloter.



Cette Megane est peu énergivore et silencieuse, un plus pour les gros avaleurs de km.

In fine.

La 4ième génération de Megane est bien née.

Elle offre beaucoup pour un prix qui reste contenu.



Sans exceller dans un domaine particulier,

elle tire son épingle du jeu à tout point de vue. Vous avez donc une voiture polyvalente, dynamique, ‘lookée’ et économique.

Les + :

- Look dynamique.
- Consommation.
- Insonorisation.
- Finitions à la hausse.
- Connectivité.

Le – :

- Volume du coffre vs concurrence.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Renault Megane Grandtour.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.