Résister... Persister, le Taxi est vainqueur de son maître !

Bob d’Automag    2018-04-15 12:15:20   

Le Rallye Monte Carlo Historique en Taxi Austin FX3.


Le 7 février 2018, sur le port de Monaco, le Taxi Austin FX3 de Jean-Marie Herman vient de s’inscrire au palmarès du Rallye Monte Carlo. Une belle revanche sur l’aventure originale de 1961. (A lire aussi, notre reportage sur l’aventure originale du Taxi d’usine).

Jean-Marie Herman : « Pour la dernière spéciale du Turini, j’étais lessivé, je ne l’ai pas faite. Quand tu arrives à Monaco, le rallye est terminé mais tu as la possibilité de repartir pour une ultime spéciale : celle du Turini ! »

En effet cette dernière spéciale est un « bonus plaisir » mais n’est pas obligatoire et ne changera rien au classement final.
Physiquement la conduite de ce Taxi Austin était très éprouvante, les bras ont soufferts mais le Taxi, lui, n’a pas eu de gros problèmes mécaniques. Une promenade de santé pour déposer ses deux clients sur le port de Monaco !

Le Taxi roulera encore vers de nouvelles aventures ...

Le Taxi de Jean-Marie est classé 241ème sur 320 participants. 

Jean-Marie HERMAN, c’est un passionné de rallye, par le passé il a couru en Championnat d’Europe, et s’est mesuré derrière de grands champions comme Bernard DARNICHE et Gilbert STAPELAERE entre-autres, il se classera 17ème sur une Autobianchi A112 Abarth au Rallye Bianchi.

JMH :« Ici sur le Monte Carlo j’ai eu un sentiment de « trop peu » il n’y a plus la bagarre comme je l’ai connue, c’est de la régularité et très différent des rallyes où j’ai roulé à l’époque. Je ne suis pas convaincu que cette discipline soit faite pour moi. »

Mais qui a eu cette idée folle … ? 

La première fois que JMH me contacte pour me parler de ce projet de Taxi c’était en 2012, il y a 6 ans.

JMH : « C’était une aventure complètement folle, l’étincelle qui a allumé le projet est venue d’un ami Alain Dominiczak qui, pour fêter ses 50 ans, m’a proposé de faire le MC avec moi. Je me suis dit pourquoi pas ? Puisque c’est un rallye que je n’avais jamais fait. Il fallait dès lors, pour être retenu, proposer une voiture éligible, une auto différente des Porsche, Ford Escort et autres marques qui participent en nombre à ce rallye. Je m’informe donc et je me procure la liste des autos éligibles, en consultant je m’arrête sur… « Austin Taxi 1961 » !!

« Ma curiosité est éveillée et comme personne n’avait osé engager un Taxi en historique… je me suis lancé dans le projet et j’ai envoyé un mail à Monaco. La réponse était : Monsieur, avec un projet de cette envergure, il y a de fortes chances que vous soyez retenu par l’organisation ».

La chasse au Taxi est ouverte ! 

La chasse au Taxi commence, et parfois très étonnamment le hasard des choses offre de belles surprises, et les bonnes étoiles permettent parfois d’avancer dans ce projet.
Trois jours plus tard jean-Marie trouve un taxi sur ebay dans sa région !! Taxi 3 portes diesel, un vrai FX3, il achète le taxi. Mais il faudra changer la motorisation diesel par un moteur essence, et notre aventurier commence à se documenter car à côté de la version 3 portes il existait aussi une version 4 portes, comme l’était le taxi de 1961.
Jean-Marie se met donc en chasse d’un taxi 4 portes. Deux jours plus tard, il y avait un taxi 4 portes à vendre en Allemagne ! Un fabuleux coup de bol ! Car ce n’est pas du tout courant de trouver ce genre de taxi en version 4 portes.
JMH : « Je pense que je dois être le seul en Belgique à avoir un taxi 4 portes »

Départ pour l’Allemagne et l’on ramène le taxi avec moteur essence et sa 4ème porte, ce sera ce taxi qui fera le Monte Carlo.
L’histoire de la 4ème porte était une exigence de la FIA pour raisons de sécurité. Jean-Marie continue à chercher sur les petites annonces car il sait qu’il aura certainement besoin de pièces. En Angleterre il trouve quelqu’un qui a 2 taxis à vendre sur Bristol. Un véhicule est restaurable et l’autre est juste bon pour les pièces.

JMH : « Je me mets d’accord avec le vendeur pour un échange contre le Taxi FX3 Diesel (qui n’allait pas me convenir). Voyage express pour aller chercher les 2 taxis avec deux véhicules et 2 plateaux allez-retour sans dormir (c’était déjà une aventure en soi préparatoire au MC) ».

Le taxi donneur de pièces a été démonté, et l’autre Taxi est toujours dans le garage de Jean-Marie, et il s’avère que c’est le taxi 4 portes le plus ancien puisqu’il porte le n° de châssis n° 2 et son immatriculation d’origine JOL30.
Le N°1 qui apparaît d’ailleurs sur les catalogues Austin de 1949 porte l’immatriculation JOL29, il s’agit donc du N°1 qui n’existe plus.
Jean-Marie est donc le propriétaire du plus ancien Taxi limousine FX3 4 portes de 1949 ! (Ndlr : Le FX3 en version 3 portes étant sorti d’usine en 1948).

Les mécanos remettent le projet sur les rails… 

Le projet "un peu fou" commence comme ceci ...

En 2014 le projet ralenti un peu, le copilote Alain Dominiczak pense que l’idée est peu réalisable.

Un peu plus tard, et sous les encouragements de Gaël Grandgagnage et de l’équipe des mécaniciens, Jean-Marie Herman ressort le « Projet Taxi » du placard. L’équipe entame la restauration et la préparation de l’engin.

Gaël qui a démonté complètement le taxi donneur de pièces est dans le projet depuis le départ. Philippe Van Roy fera la réfection complète du système électrique, et les adaptations pour les instruments de navigation. Le Taxi ne connaîtra plus aucun problème électrique grâce aux mains de Phil !

JMH : « On a été un peu vite en besogne, car nous n’aurions pas dû rouler au MC en 2016, ni même en 2017 ! »

La 1ere participation c’était avec le moteur d’origine qui n’avait pas été restauré…

JMH : « Exact, et avec les freins à tringles qui nous ont valu l’abandon. Mais il a tout de même roulé de Glasgow jusqu’au Col de la Madeleine ! En 2017 c’est le moteur qui a commencé à rendre l’âme et la boite de vitesse qui a cassé ».

Les mécanos résistent, et reprendront le travail. Et la troisième sera la bonne ! 

JMH : « Mais cette fois, nous avons pris des décisions de fiabilité beaucoup plus consistantes : moteur, boîte de vitesses, suspension, tout a été revu. Dans la suspension nous avons mis de l’huile de fourche de moto compétition qui avait la faculté de durcir la suspension. Plus de problèmes de frein devenus hydrauliques ». (Ndlr : déjà a l’époque Tony Brooks avait demandé la transformation en freins hydrauliques parce qu’il ne voulait pas rouler avec des frein à tringles).

Lors des deux premières éditions, Jean-Marie est conseillé par des pilotes anglais pour fiabiliser la boite du Taxi. Jean-Pierre De decker de Try4Classic, a travaillé pendant deux ans sur la mécanique et s’est débrouillé pour la conception de certaines pièces et aura été d’une aide précieuse. Il a une expérience unique dans la fabrication d’engrenages, grâce à lui et son imagination, l’équipe a pu solutionner pas mal de problèmes techniques.

Jean-Pierre de Decker bichonne la mécanique du bestiaux !

Le moteur d’origine sort maintenant 90 chevaux. (Ndlr : A l’époque l’usine avait aussi préparé le moteur du taxi, mais jamais aucune photo ou détail n’a filtré).

Pistage du Taxi sur le Monté 2018 ! 

Le stress du copilote, la pression de l’aventure, allez savoir ? Toujours est-il que, dans un secteur de liaison, l’équipage N°314 du Taxi fait une erreur de navigation de plusieurs kilomètres avant de s’en apercevoir !! Vite, demi-tour et il faut rattraper le retard afin de pointer à l’heure. C’est là que Jean-Marie a testé la capacité de réaction du moteur, la tenue de route et les suspensions, et aussi l’efficacité des freins qui étaient très chauds à l’arrivée sur l’assistance.

Equipé de ses pneus à clous dans le Col de l’Echarasson

JMH : « Après le « ballon », nous arrivons à l’assistance qui était déjà au courant de notre mésaventure ! Je me suis dit que ce devait être l’odeur de des frein brûlés qui nous a trahi, mais pas du tout, le Taxi est équipé d’une balise ATK qui permet aux familles restées en Belgique de suivre l’auto sur le parcours avec une flèche pour le sens de la marche, donc lorsque subitement la flèche fait revient sur ses pas, c’est qu’il y a une erreur de navigation ! Pas moyen de faire un pas de côté, tout est surveillé : l’info de la vitesse de la voiture, la température extérieure… une multitude d’informations, et si on ne voulais pas laisser de trace de ce que l’on faisait, il fallait pas oublier de couper la balise ! Hahaha ».

Jean Lemaître occupe le "baquet de droite", mais est assis à gauche pour cause de véhicule britannique !

Dans la 2ème ZR, le moteur du Taxi s’arrête ! Que s’est-il passé ? 

JMH : « Le moteur toussait et s’est arrêté, nous avons constaté que le filtre à essence était colmaté de petits résidus de rouille qui se sont décollés du réservoir d’essence. Pour le classement, c’était plié, on prend le forfait de 20.000 points. Cela nous a empêché de rivaliser avec les voitures de tête !
Une assistance italienne nous en a aidé avec 2 filtres, et pour la suite notre équipe a fait ses achats pour avoir un bon stock ! A chaque point d’assistance les filtres étaient changés systématiquement et tout s’est bien passé »
.

Le Taxi n’aura plus aucun autre problème mécanique ou technique jusqu’à l’arrivée.

L’équipe d’assistance est aux petits soins, Gaël affectionne la position allongée !

JMH : « Le moteur allait de mieux en mieux, a mon avis le parcours du rallye a permis de bien le rôder. J’arrivais à mettre le Taxi à 115km/h tout de même et dans les cols les reprises étaient très bien. Dans la montée du Col de Sainte Agrève Bruno SABY me dépasse avec la Vespa 400 ! Mes instincts reviennent en surface, et nous avons roulé ensemble un bon moment. A 3 kilomètres de l’arrivée la Vespa tombe en panne et ce sera notre assistance qui viendra en aide afin que la Vespa puisse rejoindre sa propre assistance. Et bien j’ai passé un bon moment : se tirer la bourre avec Bruno SABY entre une Vespa 400 et un Taxi, ce n’est pas tous les jours que l’on verra cela ! On s’est tous les deux bien amusés ».

JMH : « Dans toutes les spéciales le public nous a bien accueilli, a l’applaudimètre on avait du succès, avant d’arriver à Monaco dans un village, un podium était érigé et lorsque le Taxi est monté dessus les gens se sont mis spontanément à applaudir… c’était très chaleureux. Nous y sommes resté 20 minutes car le commentateur voulait connaître toute l’histoire ».

L’équipe du Taxi a éveillé la sympathie du public car il s’est rendu compte que cela relevait un peu de l’exploit, et qu’un Taxi n’était sans doute pas l’auto idéale pour réaliser ce genre de rallye.

JMH : « A l’arrivée sur le port de Monaco, Willy CAVE (Ndlr : Willy CAVE était le copilote du Taxi en 1961) est venu me trouver pour nous féliciter car nous avons enfin pu inscrire le Taxi au palmarès du Monte Carlo, ce qu’il n’avait pas pu faire en 1961.
L’an dernier j’avais proposé de rouler avec lui, mais il avait un tassement de vertèbres et il n’était pas certain de pouvoir participer cette année en 2018. C’était son 25ème Monte Carlo à l’âge de 93 ans !! »

Willy CAVE, 93 ans et copilote du Taxi de 1961 : "vous avez fait ce que nous n’avons pas réussi en ’61 !" Congratulations boys !!

L’équipe de l’assistance aussi était là, au complet, sur le port de Monaco, le bonheur rayonnait dans leurs yeux lorsque « leur taxi » montait sur le podium final… « On a réussi ! »

Le bonheur rayonnait dans les yeux de toute l’équipe d’assistance lorsque « leur taxi » montait sur le podium final… "On a réussi !"

Cette aventure a permis des rencontres qui resteront inoubliables. L’aspect humain est omniprésent dans ce rallye, on ne dispute pas un Championnat du monde, et l’ambiance est décontractée aux points d’assistance.

A force de persévérance le « Taxi du Monte Carlo » a pris sa revanche sur son maître de 1961.

Interview : Bob d’Automag

Vos commentaires

  • Le 16 avril à 15:17, par Jean-Marie Herman En réponse à : Résister... Persister, le Taxi est vainqueur de son maître !

    Merci Bob pour ce super article consacré à toute l’Histoire de notre belle aventure avec ce satané taxi qui a enfin consenti, au troisième essai, à atteindre le but qui était le nôtre... ;-)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.